Bikini ou Burkini ? ou entre maires et méres

17 août 2016

femmes-voilc3a9es-islam-plagesAujourd’hui on n’a pas honte de s’afficher en burkini, et dire qu’en 1960 on avait honte de s’afficher en bikini !!

 

Choisir entre bikini et burkini, je prèfére encore les femmes qui ont le courage d’entrer les seins nus. C’est simple plutot que de choisir entre bikini et birkini je recommande aux maires d’exiger des deux de retirer le haut, voici le resultat c’est bon pour les maires mais que vont dire les méres ?  Ca va de paire, n’est ce pas les péres ?

sophie-howard-et-jo-hicks-seins-nus-c3a0-la-plage-04

 


Si tu vas à Rio 2016

9 août 2016

Si tu vas à Rio aux jeux olympiques tu rencontreras :
À gauche, Doaa el-Ghobashy l’Égyptienne, le corps intégralement recouvert d’un survêtement et le visage ceint d’un hijab.
À droite, Kira Walkenhorst l’Allemande, dans le traditionnel bikini revêtu par les joueuses de beach-volley.

image
Qu’est ce que cela doit donner en natation ? ou encore en danseuses de samba  ?

Ne vaut il pas mieux retourner en 1959, il y avait beaucoup plus d’humour , de plaisirs et moins de religieux.


Dans un monde virtuel

31 juillet 2016

Dans un monde virtuel où vérités et mensonges circulent sans distinction alors qu’on vise soi-disant la transparence.

 

attaque_monde_virtuel_reseaux_sociaux.
…….. je m’en vais de ce pas lire Purity de Jonathan Franzen


Israéaliser la sécurité en France

28 juillet 2016

« Israéaliser la sécurité en France » c’est s’inspirer du modèle israélien, qui après des dizaines d’attaques à l’arme blanche par des Palestiniens, de nombreux attentats, sept guerres et deux Intifada, est cité par certains comme un cas d’école dans sa façon de gérer une situation d’insécurité permanente.
Israël a notamment mis en place des mesures pour lutter contre attaques dites à la « voiture-bélier », c’est à dire avec le même procédé que l’auteur de l’attentat de Nice : lors de grands rassemblements, certaines zones peuvent être interdites aux voitures et des blocs de béton peuvent être répartis pour stopper l’accès aux véhicules. De même que devant certaines stations de bus, des bornes anti-bélier ont été installées afin de protéger les usagers d’une éventuelle voiture folle.

israeli-girl-m4-carbine
Pour repérer des individus potentiellement dangereux et tenter de se prémunir contre les attaques de « loups solitaires », l’armée israélienne a par ailleurs mis au point un système d’alerte combinant la surveillance des réseaux sociaux et des techniques de renseignements classiques. Afin d’établir le profil de ceux qui pourraient passer à l’acte, ce système se base sur l’analyse des données disponibles sur les assaillants palestiniens depuis début octobre.
Il prend notamment en compte l’histoire personnelle des assaillants, le lieu de leur attaque et leurs activités dans les jours précédant leur acte. Un dispositif d’alerte qui aurait permis l’arrestation de certains individus sur le point de passer à l’acte, assure l’armée israélienne. De leur côté, les groupes de défense des droits de l’Homme soulignent qu’il peut conduire à des arrestations injustifiées.


Intifada en Europe

26 juillet 2016

 

Ce camion belier à Nice, ce coupeur de têtes dans l’église de Saint-Etienne du Rouvray, ou encore la fusillade de Munich, ou l’attaquant kamikaze d’Ansbach, l’attaque à la manchette de Reutlingen, l’attentat du train de Wurtzburg, tout ces evenements sont la preuve que l’Intifada est bel et bien en Europe.
Intifada et rien d’autre !

nice_0

Il y a quelques années Israel subissait cette terreur, cette intifada tragique et ensanglantée. Aujourd’hui cette intifada s’exporte au coeur de l’Europe car l’Europe n’a pas su ou voulu voir qu’il s’agissait d’un mouvement islamiste à ses debuts et encourageait plutot les mouvements palestiniens.
Aujourd’hui il faut être clair et denoncer ces jeunes musulmans de 18 à 35 ans qui sont le danger réel.
Aux priéres du vendredi sur le Mont du Temple, en periode de crise Israel interdissait à ces jeunes agitateurs de 18 à 35 ans de venir « prier » le vendredi.

Aujourd’hui il s’agit d’empecher ces jeunes musulmans de commettre leurs horreurs.
Tache ardue… Mais si Israel a reussi à les stopper c’est qu’il existe des solutions que l’Europe se doit d’imiter en urgence. Sinon…. la liste des malheureuses victimes de l’islamisme radical continuera de croitre.

Il faut des responsables politiques responsables et à la hauteur qui sont malheureusement une espece en voie de disparition.


La purge du sultan Erdogan

24 juillet 2016

Le 15 juillet dernier, la Turquie a été victime d’une tentative de coup d’Etat militaire, qui s’est soldée par au moins 200 morts (pour la plupart des civils) et plus de 1400 blessés. Aussitôt après l’échec du coup d’état, le gouvernement turc a entrepris, à l’intérieur de l’administration et des services publics, une purge de masse, qui apparaît sans aucune proportion avec l’événement. Le nombre total des individus chassés de leur fonction, interdits d’exercice ou même arrêtés, s’élève d’ores et déjà à plus de 61 000, incluant notamment : pour le ministère de la Justice, 2875 juges ; pour les services du Premier ministre, 257 fonctionnaires et employés ; pour le ministère de l’Intérieur, 8777 fonctionnaires de police et de gendarmerie, gouverneurs de provinces et gouverneurs locaux, employés ; pour le ministère de l’Education nationale, 21 738 suspensions ; pour l’Enseignement supérieur, 116 professeurs dont 4 recteurs, auxquels s’ajoutent les 1577 doyens dont la démission est exigée ; pour le ministère de la Famille et des affaires sociales, 393 fonctionnaires ; pour le ministère des Finances, 1500 employés ; pour la Sécurité nationale, 100 membres des services ; pour le Conseil de surveillance du marché de l’énergie, 25 employés ; pour le ministère du Développement, 16 employés ; pour le ministère des Eaux et forêts, 197 employés ; pour le ministère de l’Energie et des ressources naturelles, 300 employés ; pour le ministère de la Jeunesse et des sports, 245 employés ; pour le ministère de l’Environnement et de l’urbanisation, 70 employés ; pour le Conseil supérieur de la radio-télévision, 29 employés ; pour l’Agence de contrôle et de régulation bancaire, 86 employés ; pour le ministère du Commerce extérieur et des douanes, 176 employés ; pour la Haute autorité de la concurrence, 8 employés ; pour la Cour de justice militaire, 35 employés ; pour le ministère de la Défense, 7 employés ; pour la Bourse d’Istanbul, 52 employés… En outre, 21 000 licences d’enseignement dans les écoles privées ont été révoquées.

Selon toute probabilité, les universitaires seront les prochaines cibles visées : plusieurs milliers d’entre eux font déjà l’objet de poursuites, accusés de «soutenir le terrorisme» pour avoir exprimé leur solidarité avec les populations kurdes de la région du sud-est de la Turquie, qui depuis un an font l’objet d’attaques répétées et meurtrières de la part des forces armées turques.

Des sources dignes de confiance – en particulier le Commissaire eurpéen pour la politique régionale et l’élargissement européen, Johannes Hahn – font savoir que les listes d’arrestations avaient été préparées avant même le déclenchement du coup d’état. Certaines défendent l’idée que le coup d’état a été organisé pour procéder à ces arrestations en invoquant l’état d’urgence.

Le Premier ministre turc a décidé d’annuler les vacances annuelles de plus de trois millions de fonctionnaires dans tout le pays. Les employés du secteur public ont aussi l’interdiction de voyager à l’étranger. Enfin, au cours de son interview sur CNN du 18 juillet, le Président Recep Tayyip Erdogan a laissé entendre que la peine de mort pourrait être rétablie en Turquie. Depuis lors, l’état d’urgence a été proclamé en Turquie, suivi par la suspension temporaire de la Convention européenne des droits de l’homme, telle que l’autorise son article 15. Mais cet article n’autorise pas pour autant le mépris des principes fondamentaux définis par la Convention.

En somme l’équilibre des pouvoirs n’existe plus dans le pays. On apprend que les personnes placées en garde à vue ne trouvent pas d’avocats pour les défendre, parce que ceux-ci n’osent pas prendre leur dossier en charge, de peur de se retrouver eux-mêmes sur les listes de proscription.

Or la Turquie est signataire de la Convention européenne des droits de l’homme et du protocole n° 6 concernant l’abolition de la peine de mort. En tant que candidat à l’adhésion à l’Union européenne, elle s’est également engagée à respecter intégralement les critères de Copenhague, qui incluent l’intangibilité des institutions garantes de la démocratie, de l’Etat de droit, des droits de l’homme, de la protection et du respect des minorités, et enfin, l’abolition de la peine de mort.

Nous, signataires ……

La suite de cet appel n’a aucune valeur car en 2016  l’Union Européenne est incapable d’agir contre quiconque, la purge du sultan se poursuivra malheureusement.

Les valeurs universelles de l’Occident fondent devant un contrat d’avions ou d’armes que les despotes leur offrent.


La belle époque de la promenade des anglais

15 juillet 2016

promenade_en_1882On ne peut que se languir de cette époque, vers 1882. On voyageait en velo ou en charette, les camions n’existaient pas, la mondialisation non plus. On vivait tranquillement, Mohamed n’existait pas et si il existait il n’était pas fanatique et sanguinaire.

La preuve que le monde se portait mieux en 1882, et je ne parle pas de la prochaine bombe-bulle de la finance, de l’air pollué, de la nourriture plus prés du poison que vitaminé, de la surpopulation ect…

Au secours !! mais ne comptez pas sur Obama, Hollande ou soeur Theresa …pardon c’est Theresa May qui a pris le pouvoir du Brexit.

Il n’y a qu’ horreur et terreur en ce XXIeme siécle, un retour en arriere ne sera donc que rafraichissant mais malheureusement presqu’impossible aujourd’hui.

A quand la revolution ? He les jeunes ou êtes vous? Jetez votre iphone, vos selfies et vos hypotheques et regardez les yeux ouverts votre entourage ce sera le debut du changement.

 

 

 

 

 

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.