Partir en beauté

5 décembre 2017

Jean d’Ormesson quitte ce monde à 92 ans, un départ en beauté. Qui ne rêverais  pas de vivre longtemps en bonne santé et puis un soir, une nuit partir d’une crise cardiaque.

Sa mort lui ressemble, il était tout sourire, tout poli, tout heureux de son état présent. Un véritable aristocrate et surtout prenait toujours la vie du bon coté.  C ‘est comme si ses yeux bleu illuminaient les tenébres.

 

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants »

 

avt_jean-d-ormesson_7939

Publicités

la citation du jour

16 novembre 2017

 

Ce sont les esprits humains qui produisent les Dieux lesquels s’imposent en maîtres sur ces mêmes esprits qui les ont produits.

Edgar Morin

PS: les Dieux du ciel, les Dieux du stade, les Dieux de la musique, les Dieux de ce que  vous voudrez.


risque > 0 et efficacité = 0

14 novembre 2017

 

risque > 0 et efficacité = 0,  c’est  ce que l’on obtient en choisissant un médicament sans ordonnance en pharmacie d’aprés 60 millions de consommateurs.
Pourquoi donc payer à prix fort ce medicament (sans ordonnance) si le risque des effets directs et secondaires est > 0 donc peut causer des ennuis et complications et de plus l’efficacité de ce médicament est nulle (=0).

«En somme pour décongestionner un nez bouché, on met un bazooka à la disposition des malades»

Pour les petits bo-bos genre mal de gorge, nez bouché ou nez qui coule retournons aux bons vieux Vick et medicaments de grand-mere associès à un jus de citron naturel (plutot qu’à un Strepsils citron si dangereux), ou du bon vieux bicarbonate de soude ou encore du sel marin.

 

medicaments-a-eviter

D’aprés 60 millions près d’un médicament sur deux vendu sans ordonnance serait à éviter. Il me semble qu’il vaut mieux les eviter tous, n’est-ce pas grand-mére ?

 

 

 

 

 

 


Que reste t’il de la révolution bolchevique de 1917 ?

5 novembre 2017

 

Cent ans après que peut -on dire de la révolution Lenine qui a chassé les tsars pour donner le pouvoir non pas au peuple mais au Parti et instauré la terreur. La revolution bolchevique finira en faillite èconomique totale du système communiste en 1991.
Apres le bolchevisme, il y a eu les « horreurs« du fascisme, du nazisme et de l’islamisme.

250_lenlen

Aujourd’hui tout est depassé par le mondialisme capitaliste, mais là aussi on risque d’être  pris au piège de Google et Facebook qui nous lisent, nous ecoutent, nous suivent, nous enregistrent, nous traquent. Le XXI eme siècle risque d’être pire pour les valeurs de liberté et droits de l’homme. Dans 100 ans en 2027 on se demandera encore pourquoi et comment Larry Page et Mark Zuckerberg ont reussi à formatter les esprits des jeunes generations. Lenine un nain face à ces nouveaux dictateurs.

 


Tariq Ramadan ou Tartuffe version 2017

4 novembre 2017

Les plaintes féminimes contre les harceleurs/violeurs sont devenues monnaie courante en 2017 depuis Harvey Weinstein jusqu’à Kevin Spacey mais la palme va à Tariq Ramadan le vrai Tartuffe qui sous couvert d’enseignement de la loi musulmane a profité de ses fonctions et de son statut pour violer des femmes et des mineures de 16 à 18 ans.

2983420-_uy200_

 

« Tariq Ramadan est un prédateur qui a abusé de son pouvoir d’enseignant, de prédicateur et d’intellectuel pour séduire des femmes et des jeunes filles, qui en ont souffert. »

« Avant d’être ce leader musulman, il était un homme tordu, intimidant, qui usait de stratagèmes relationnels pervers et abusait de la confiance de ses élèves.

Tariq Ramadan avait une double vie tel le Tartuffe de Moliére voici aujourd’hui le Tartuffe d’Allah.
Les prédicateur rappelait à qui voulait bien l’écouter que les relations sexuelles hors mariage étaient haram. Oui haram pour les autres.

medias-autour-de-la-polemique-anti-islam-semaine-du-17-au-21-septembre-2012

Et à propos, la gauche, les biens-pensants où êtes vous , pourquoi vous cachez vous ? Cachez moi ce sein saint que je ne saurais voir.


Qu’est ce le ghostwriting ?

30 octobre 2017

Le ghostwriting – littéralement « écriture fantôme ».
Considérée comme une forme grave de fraude scientifique, cette pratique consiste, pour une entreprise, à agir en « auteur fantôme » : alors que ses propres employés rédigent textes et études, ce sont des scientifiques sans lien de subordination avec elle qui les endossent en les signant, apportant ainsi le prestige de leur réputation à la publication. Ces derniers sont bien entendu rémunérés pour ce précieux service de « blanchiment » des messages de l’industrie.

gw

Monsanto a eu recours à ces stratégies, et pas seulement Monsento , partout dans le monde on nous « vend » du vent sur des recherches bidons , des scientifiques achetés, des consultants payés pour rediger des travaux/recherches/sondages qui vont dans le sens désiré. En gros dites moi ce que vous voulez et je vous fournirais le data qui va dans ce sens.


Montreal infernal

27 octobre 2017

Oubliez tout ce que j’ai dit sur le bon vivre à Montreal, c’est du passé, c’est dépassé et pour cause les bouchons partout, le trafic infernal ou rien ne bouge et tout est bloquè.
Aller direction nord vers Laval devient impossible, direction sud pas mieux, traverser le pont Champlain est un cauchemar et impossible d’échapper à l’enfer de la 15 et de Decarie. La police a disparue et les chauffards en tension sont eux en pleine extension et expension.

Le bon vivre Montreal c’est du passé. Que faire si chacun a son 4×4 achetè à credit et qu’il conduit seul sans passagers. Montreal 2017 c’est plus de voitures, c’est des plus grandes voitures, c’est infernal, rouler devient une punition.

Et tout à credit! Lorsque j’ai proposè de mettre une somme personnelle pour echanger ma voiture, le concessionnaire m’a regardé ebahi  » mais pourquoi ? vous avez un credit 0% alors ne depensez pas votre argent ».
Je lui ai repondu « oui mais au prochain crash financier generalisè qui ne saurait tarder je prefére payer aujourd’hui plutot que me retrouver demain sans argent car la banque en faillite m’aura devalisè d’un cotè mais ma dette elle subsitera’

9d6f2fc9abb2_0
Voila, la solution des bouchons à Montreal ce sera le jour ou les dettes des particuliers les contraindra à se separer de leurs 4×4 car ils n’auront plus de quoi payer les mensualitès. Adieu 4×4 mais la dette du 4×4 elle subsitera!

======
Sur le même sujet lire: http://www.journaldemontreal.com/2017/09/16/larnaque-quebecoise.

j’ai traversé l’Ontario ainsi qu’une dizaine d’États américains et je n’ai vu de photo-radars nulle part ni de zones à 30 km/h sur de grandes artères.
On nous fait croire que c’est pour notre bien, pour notre sécurité. C’est de la pure foutaise. Ça fait très longtemps qu’il n’y a personne qui se soucie réellement de notre bien. C’est de l’arnaque pure et simple.

Me semble qu’il n’y a pas si longtemps, Montréal faisait l’envie de bien des métropoles. Dans les années 1960, on a amené une équipe de baseball majeur dans un petit stade de 12 000 personnes parce que quelqu’un y croyait. On a eu les Olympiques et, malgré le fiasco du stade, ça nous a mis sur la map des grandes villes du monde.
Tout le monde enviait notre vie nocturne et notre façon d’accueillir les gens. Le Québec était the place to be. Nos dirigeants étaient des rêveurs et ils allaient au bout de leurs idées. On est d’accord pour dire que, parmi nos politiciens présentement élus, aucun ne mérite sa statue.
Quand j’ai commencé à faire de l’hu­mour, on riait de ce qui se passait ailleurs. Aujourd’hui, on peut faire un show complet juste sur ce qui se passe ici.
Évidemment que tous les pays que j’ai visités ont leurs problèmes, surtout nos voisins du Sud avec le clown au pouvoir. Mais il y a une chose que j’ai remarquée dans tous les endroits que j’ai visités : les gens étaient fiers et souriants. Je ressentais une légèreté qui, tristement, semble être en train de disparaître ici.
J’aimerais sentir qu’on a la volonté politique de se rehausser et de faire partie des grands. J’aimerais non seulement qu’on prenne exemple sur ce qui se fait de mieux ailleurs, mais que les autres prennent exemple sur nous. Sérieux, donnez-nous juste une lueur d’espoir, parce que, pour l’instant, notre grande force au Québec, c’est qu’on est capable de rire et de pleurer en même temps.