lanceur d’alerte

27 septembre 2019

Je ne connaissais pas ce mot « lanceur d’alerte » jusqu’à l’annonce hier de la procedure d’ « impeachment » possible contre Donald Trump.
En général et dans le passé nous n’avions pas de lanceur d’alerte mais plutot par ci par là des alertes, alerte au feu, alerte météo, alerte ouragan, et des alertes diffusées par les medias, alerte sur une contamination, alerte sur un danger. Il n’y avait pas de lanceur d’alerte mais de sporadiques alertes.
Aujourd’hui il semblerait qu’il existe un nouveau métier: lanceur d’alerte.

26dc-whistleblower-superjumbo

Par définition un lanceur d’alerte est une personne qui informe le public ou les autorités d’activités présumées malhonnêtes ou illégales.
Il s’agit donc d’une personne qui estime avoir découvert des éléments qu’il considère comme menaçants pour l’homme, la société, l’économie ou l’environnement et qui, de manière désintéressée, décide de les porter à la connaissance d’instances officielles, d’associations ou de médias, parfois contre l’avis de sa hiérarchie.
Je n’arrive pas à trouver de difference entre un délateur et un lanceur d’alerte si ce n’est que délateur est une notion perimée à connotation péjorative alors que lanceur d’alerte est à la mode et semble être consideré comme justicier ou sauveur. Mais un lanceur d’alerte reste un délateur!

Selon le New York Times, le lanceur d’alerte sur Donald Trump est un analyste de la CIA qui a un temps été affecté à la Maison-Blanche.

Mais …. si cet employé de la CIA à été chargé d’écouter le Président ce n’est donc pas un lanceur d’alerte mais un espion. Un espion à la Maison Blanche !
Au lieu de proteger le President, la CIA l’espionne. Incroyable mais vrai !
La CIA est donc politisé et au service des démocrates, mais cela nous le savions depuis l’affaire Russiangate en 2016 lorsque Trump n’était que candidat.

Ce « delateur » ou « lanceur d’alerte » est qualifié de « héros » par les démocrates et de « traître » par les partisans du président américain. L’Amerique est entrée dans les élections de 2020.
La guerre de tous contre Trump recommence, en réalité elle n’a jamais cessé: on est tout simplement passé du Vladimir russe au Vladimir ukrainien.


Mission (presque) impossible

19 septembre 2019

ce583a5_rsfa67_ef14rghnkydspsqwh

Essayer de former un gouvernement semble une mission impossible.
Mathematiquement il s’agit d’arriver à une coalition de 61 sous les conditions suivantes:
1. La gauche ne veut pas de Bibi à la tete du Likud car il est censé être accusé de corruption.
2. Lieberman ne veut pas des partis religieux.
3. Le Likud ne veut pas des partis arabes.

Et si ces equations ne sont pas suffisantes ajoutons que Bibi paralyse toute initiative d’action des membres de son parti.
4. Le Likud c’est Bibi.

Appel aux prix Nobel de mathematiques !
Mais la politique ce n’est pas de la logique c’est de la manipulation !


Le G7 ne fait plus recette

24 août 2019

Le G7 date de 1973, tout a changé depuis sauf le G7 qui ne s’est pas adapté au XXI ieme siécle, le Canada et l’Italie auraient du ceder leurs places à l’Inde et à la Chine, mais le G7 se veut toujours suivant la force, les normes et valeurs de l’Occident du siécle dernier: démocratie, économie de marché et respect du droit international.
Le G7 de 1973 representait plus de 70% du PIB mondial, aujourd’hui plus que 40%, c’est dire si le monde a changé, l’Occident s’est réduit dans tous les domaines, population, richesses et valeurs.
Ajoutons la faiblesse politique des chefs d’Etat, Angela Merkel prépare sa retraite politique, Giuseppe Conte assure l’intérim du pouvoir et Justin Trudeau est empêtré dans une affaire de corruption.
Enfin aucun communiqué ne sera publié à l’issue du sommet 2019 – ce qui laisse penser que rien n’y sera décidé.
A quoi bon donc ce G7 obsoléte ? A prendre le large et un pot ensemble en se rappellant le bon vieux temps où l’Occident controlait la planéte.

brigitte10

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

–  Le G7 de 2017



La question du jour: A qui profiterait le « suicide » en prison de Jeffrey Epstein

11 août 2019

C’est la stupeur, – qu’il soit ou pas accusé d’agressions sexuelles sur mineures – Jeffrey Epstein disparait subitement et bizarrement de la scéne.
Suicide ou élimination politique ? Qui pourrait le prouver, surtout dans une Amerique en pleine guerre civile entre democrates et republicains de pré-elections 2020 où tous les coups sont permis, où toutes les horreurs sont concevables, alors un assassinat de plus ou de moins au FarWest semble malheureusement être dans les normes.
On peut dés lors se demander à qui proffiterait le crime, depuis Bill Clinton grand prédateur jusqu’à l’ami Donald Trump, en passant par l’evantail des dizaines de senateurs, et personalités influentes invités tous aux orgies qu’organisait semble t’il Jeffrey Epstein.
Beaucoup beaucoup de monde avait interet à le voir disparaitre de la scéne avant ces elections 2020.
Pour moi, personne ne devrait mourir en prison. Epstein passe donc aujourd’hui du stade de bourreau à celui de victime.
Terrible cette terreur politique interne des Etats Unis d’Amerique. Je n’ai pas d’autre mot pour qualifier cette disparition.

9414781010001009801232no


Week end meurtrier

6 mai 2019

Ca vient, ca part, et c’est souvent en corrélation avec mes atterissages à Montreal, mais la mise en évidence d’une corrélation ne signifie pas forcément une relation de cause à effet.
Ca dure parfois quelques heures, parfois quelques jours, c’est plus qu’un ouragan, et ça prend des vies sur son passage, puis ça disparaît aussi vite que c’est arrivé.
De quoi s’agit-il ? Du conflit entre Gaza et Israel. Projectiles contre frappes aeriennes, terreur contre technologie, Hamas contre Tsahal.
Dans tous les cas le bilan humain des morts, blessés, traumatisés de toutes sortes est tellement lourd.
Et le pire est qu’il n’y a pas de solution militaire et uniquement un reglement politique et humanitaire pourrait donner la liberté et du travail aux gazaouis, et la sécurité aux israeliens. Entre temps un nouveau week end meurtrier, et un prochain round dans quelques temps. Prochain round dis-je ? Oui mais un match de boxe a toujours un vainqueur par K.O ou aux points, içi on a droit qu’à un combat illimité sans vainqueur et à chaque round on compte les morts qui paient ainsi le tribut. Tragique !
Tragique pour les peuples, mais les politiciens tireront leur benefice, le Hamas recevra des valises de dollars qui leur permettront de continuer à gouverner, Bibi reussira à éviter la guerre, aventure sans victoire possible, tout en n’assumant pas une paix négociée.

C’est tragique que je préfère fuir dans l’humour:
ce week-end meurtrier sur la plage abandonnée, il ne reste qu’une bombe à retardement: une belle blonde irresponsable

Eh vous les mecs, les machos, où êtes vous ?


Rebelote ou bye bye King Bibi, faites vos jeux !

30 mars 2019

Elections en Israel avec pas moins de 14 partis dont 10 d’entre eux sont accrédités entre le minimum nécessaire pour être représenté soit 4 mandats et un maximum de 7 mandats, une moyenne de 5 mandats ! mais ces 12 partis forment ensemble 60 mandats soit 50% de la Knesset (120 membres). C’est dire comment le vote « sectoriel » est important en Israel: arabes, russes, religieux de tous bords, socialistes nostalgiques. Ces dix partis sont ceux qui pourront aider ou empêcher la formation d’une coalition future de droite ou du centre.

Les 2 grands partis, Likud au pouvoir et Bleu&Blanc (כחול לבן) de Benny Gantz nouvel arrivant sur l’échiquier se battent donc sur qui l’emportera et sera chargé par le President de former le prochain gouvernement.
Comment donc se présente cette élection ? Faites vos jeux !

Voici mes previsions, ce ne sont que des previsions avec un peu/beaucoup de désirs que je fantasme en réalité. Mais je me base sur un principe simple, rien ne se perd, tout se transforme ainsi ma base de départ est le resultat de 2015 et je calcule les passages d’un groupe à l’autre en considerant que les sectoriels continueront de voter dans le même sens. En Israel, un arabe votera pour un parti arabe et un juif religieux pour un parti religieux, un fan de Bibi continuera de voter pour lui malgré tous les soupçons de corruption qui l’accablent.

Ainsi le Likud restera dans le même ordre de grandeur, autour des 30 mandats mais on peut lui retirer 2 mandats qui iront vers l’extreme droite religieuse donc 28 mandats.

Pour Gantz/Lapid ce sera donc les 11 mandats de Lapid plus une grande partie des mandats du parti travailliste qui lui dégringole de 24 à 9 soit 13 mandats, et les 10 mandats de Kahlon ancienne vedette qui à mon avis va disparaître de l’échiquier politique. Nous voila donc à 34. Ajoutons 3 mandats du parti russe de Lieberman lui aussi en voie de disparition soit 37. J’ajouterais 1 mandat qui viendra des autres partis donc au final 38. C’est un super score que les sondages ne prévoient pas.

Le parti travailliste dégringole donc à 9 mandats.

Les partis arabes dans leur ensemble, sans changement 12 mandats.

Les religieux Agudat Israel 7, un peu plus qu’aux dernieres élections, démographie oblige.

Les colons/religieux Benet&Cie tous genres confondus 16 mandats, c’est beaucoup mais la demographie joue en leur faveur.

Sash descend à 5 car Arié Derhy le théatral a deçu.

Meretz 5 mandats.

Total 120, ainsi départagés :
droite/religieux 56 mandats
centre/gauche 52 mandats
parti arabe 12 mandats

Conclusion: Ni le Likud, ni Bleu&Blanc ne pourront former une coalition dans leur camp naturel. Ce sera le choc de ces élections et la seule coalition qui pourra s’imposer sera donc entre Gantz et le Likud, à condition que King Bibi soit révoqué. Le voudra t-il, le pourra t’il ? C’est l’inconnue de l’aprés scrutin: Bye bye King Bibi ?


La vie en rose

21 mars 2019

Quelle merveille, cette veille d’élections en Israel nous permet de voir la vie en rose.
Les politiciens de tout bord nous promettent monts et merveilles, qui …. se charge de demanteler les raffineries polluantes de Haifa et les remplacer par des habitations modernes, qui…. se chargera de construire pas moins de 300000 maisons publiques pour les plus defavorisés, qui….. nous promet des soins dentaires gratuits pour les personnes agées, qui…. se charge de faire monter le salaire de base de pas moins de 40%, qui…. nous promet qu’avec lui la frontiére avec Gaza sera des plus paisibles qui soit, qui…. veut reduire les impots, et encore et encore…. j’en passe.
Le message est clair:
Allez, votez donc pour moi et tout sera plus beau, moins cher et plus accessible.

uqdjuf383yh21

Mais au dela de ces promesses sans lendemain se cache un deficit budgétaire grandissant, donc il faut s’attendre à plus d’impots, moins de services sociaux et municipaux, moins de soins hospitaliers gratuits. La réalité – quelque soit le nouveau gouvernement de droite ou de gauche, religieux ou laique, – est un lendemain qui tend plus vers le gris que vers le rose. Alors je le repete
« Quelle merveille, cette veille d’élections en Israel nous permet de voir (provisoirement) la vie en rose ».
Mais il faut tout de même mettre le focus sur ces nouveaux politiciens, tous gentils menteurs qui promettent mais restent dans le vague des qu’il s’agit des problèmes réels ausquels Israel fait face, les Palestiniens, la surpopulation, les soins hospitaliers, les bouchons perpétuels sur les axes routiers, le prix astronomique des maisons, et surtout le systeme scolaire et les classes bondées.
Voter pour des menteurs ! J’ai donc décidé de voter pour le moins menteur. C’est ce qu’on nomme la démocratie du XXI iéme siécle.