Et si la meilleure défense c’est la défense.

11 juillet 2018

On connait la rengaine « la meilleure défense c’est l’attaque », et pourtant aujourd’hui les Bleus nous ont prouvé que la meilleure défense c’est la défense.

Avec Hugo Lloris comme gardien de but qui a su surgir de partout au moment opportun pour empecher les attaquants belges de marquer.
Avec une défense pareille, tout à fait normal qu’une petite attaque des bleu fixe un petit 1-0 qui est au final un grand 1-0.
Cette demi-finale est en thérorie la finale du Mondial, les diables belges et les bleus nous ont offert un des meilleurs match de cette compétition.
L’erreur tragique des belges a été de croire que la meilleure défense c’est l’attaque.


Foot et foutaises 2018

9 juillet 2018

Les étés des années de Coupe du Monde sont toujours particuliers, rien n’y fait, canicules, naufrages de migrants, bombardements de populations, tremblements de terre, tout devient foutais et rien n’y fait, les yeux de la planéte sont tournés vers le ballon. On ne pense plus, on fantasme sur son équipe favorite, et comme on est chauvin on ne croit qu’en l’équipe nationale

L’amour qu’on porte à une équipe permet de definir son identité, surtout si on manque de culture – Umberto Eco

Et pourtant trés vite il faut se faire à la réalité que toutes les équipes ayant des superstars genre Suarez, Messi ou Ronaldo ont trés vite été éliminé.
Chose normale la valeur des pieds de Messi en millions de dollars valent plus qu’une Coupe du Monde soit-elle en or. Et on se retrouve avec en demi finales quatres équipes européennes (France, Belgique, Royaume Uni, et Croatie), je dirais quatre équipes de l »Union Européenne vu que le Brexit n’est pas encore chose accomplie.

Premier élement à signaler, personne n’a su ou pu prononstiquer ces quatre vainqueurs.
Secondo, ces demi-finales sont la preuve que l’Union Européenne n’existe pas car autrement nous aurions eu une unique sélection et non 13 équipes européennes au Mundial 2018. Imaginons les Etats Unis d’Amerique envoyant au Mondial 13 équipes de 13 de ses Etats. Un France-Belgique ressemble plutot à un derby.
Enfin les pays les plus peuplés de la planéte ne participent pas à ce Mondial, Etats Unis, Chine, Inde, ils courent…. courent, pas aprés le ballon mais pour prendre la tête du peloton du 21 ieme siécle.

Aprés tout cela, retour à la réalité, on court les femmes ou on court aprés le ballon ?

tumblr_o8g3abmriu1sswjsqo1_1280


Les buts au Mundial politique 2018

14 juin 2018

Résultats du Mundial politique 2018

Il fut un temps où le foot était tout sport, les politiciens l’ont politisé dans leur pur intérêt , et aujourd’hui avant l’ouverture du Mundial 2018 en Russie, ils se comportent en footballeur et essaient de marquer des buts  (but dans les 2 sens du terme) politiques.

what-is-a-goal .
Voici donc les derniers resultats:
– Trump – G6 : 6-0

Trump a reussi à les mettre au pilori, prouvant que Markel, Macron, May, Conti , plus les arriéres de l’Union Européene se comportent en joueurs individuels et ne sont en aucune manière une Equipe.

Trump – Trudeau :1-0
T contre T ou Tete contre Tete, c’ est simple, Justin cherche tout simplement à impresssionner ses spectateurs, pas à combattre sur le terrain car l’adversaire est trop fort.

Trump- Kim : 1-1
Bon résultat, tout les spectateurs mondiaux sont satisfait et souffler un peu, à la prochaine ….

Macron- Giuseppe Conte: 0-0
Guerre psychologique , chacun critique l’autre pour prouver à ses partisans qu’il fait bien le boulot, mais en tête à tête on se serre les mains.

Poutine – reste du monde: 3-0
Gros succés de Poutine, oublié l’annexion de la Crimée, les tensions en Ukraine, le tout pouvoir en Syrie, bienvenue à Moscou.

Israel – Iran: 1-0
Bibi reussit son pari et montre que l’Iran en Syrie est en hors-jeu. Reste à savoir si l’arbrite Poutine l’acceptera.

 

Pas mal de but à ce mundial politique 2018, et maintenant passons aux vrai sport, aux buts qui font rêver:  Gooooaal !

 

 


L’amour qu’on porte à une équipe de foot

26 mars 2011

Puisque l’on joue beaucoup au foot pour l’ Euro2012 ce week end, cette phrase d’Umberto Eco me vient à l’esprit:

L’amour qu’on porte à une équipe permet de définir son identité, surtout si on manque de culture.

Quelle que soit l’équipe, d’ailleurs : si on faisait jouer les Blancs contre les Noirs ou les moins de 1,60 m contre les plus de 1,80 m, ce serait exactement pareil !

J’ajouterais, pas uniquement au foot mais dans tous les sports  et c’est pour cela qu’on les appelle des compétitions.


Les footballeurs sont de grands malades

18 novembre 2010

Le docteur Jean-Pierre de Mondenard s’attaque au dopage dans le foot *

Aujourd’hui, dans le foot, comme dans les autres sports, ce sont la condition physique et les qualités athlétiques qui priment. Il faut, comme on dit dans le milieu, « un gros moteur » pour percer. Et le dopage est très efficace pour améliorer les capacités physiques. Il aide à enchaîner plus rapidement un dribble, à augmenter la puissance d’un tir du pied ou de la tête, à courir plus vite dans les couloirs, à sauter plus haut dans la surface de réparation. Dans les vestiaires, on parle de « produits de récupération », jamais de « dopage ». On se cache derrière les mots. Le paradoxe, c’est que quasiment tous les joueurs disent ouvertement s’injecter des vitamines juste avant une rencontre ou même à la mi-temps, alors que, pour le coup, il est médicalement démontré que l’effet est quasiment nul sur le match en cours.

Et dire que ces footballeurs, ces malades finalement sont nos vedettes, nos dieux du stade et que nous les finançons!, nous supporters, clubs, télévisions et publicitaires.


*Dopage dans le football. La loi du silence.


L’équation de la victoire en Coupe du monde de football

11 juillet 2010

Impossible de prévoir les résultats du Mondial, jusqu’à présent aucune équation, aucune régression ne permet de prévoir les scores ou résultats.
Une méthode de calcul basée sur une formule mathématique combinant quatre éléments clés de la victoire – composition actuelle de l’équipe, performances passées, différentiel de buts et situation géographique du pays hôte – n’a donné que des résultats mitigés.
Les footballeurs anglais, chèrement payés, jouent beaucoup moins bien ensemble qu’en première division chacun dans son club. Les stars du Brésil, d’Argentine, ou d’Afrique se protègent plus qu’ils ne se donnent au jeu de l’équipe nationale.

En surtout en coupe du monde, les petits détails peuvent avoir une influence déterminante, une main par ci, un arbitre par la, le hasard d’ être placé au bon endroit et au bon moment ect… d’où l’impossibilité de prévoir. Il ne reste qu’à se reporter à la bêtise pour croire que Paul, la poulpe de l’aquarium peut pronostiquer mieux que les hommes. De plus dans n’importe quel match, c’est plutôt du fifty-fifty les supporters appuient chacuns leur équipe nationale et en fin de match pour 50% c’est le sourire de la victoire et pour les autres 50% c’est la grimace de l’échec.

Si vous avez une explication qui pourrait aider à résoudre l’équation de la victoire, n’hesitez pas à la publier: une bonne équation rendrait caduc le Mondial et à plat tous les espoirs des fans, spectateurs et téléspectateurs.
N’ayons crainte, ce jour est encore loin, le foot c’est comme la vie, il est imprévisible.


logique de foot

7 juillet 2010

Avec trois équipes dans le dernier carré du Mondial, et l’élimination de l’Uruguay l’Europe a balayé d’un revers de main l’hypothèse avancée ces derniers jours d’une suprématie sud-américaine sur cette Coupe du Monde.