Arrivée massive de migrants à Montréal

8 août 2017

 

Les haitiens envahissent le Canada sous le statut de refugiés. Un refugié c’est quelqu’un qu’on poursuit pour des idées politiques, et qui se refugie pour ne pas renoncer à ses idées.

Definition de REFUGIÉ : Personne ayant quitté son pays d’origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales, et ne bénéficiant pas, dans le pays où elle réside, du même statut que les populations autochtones, dont elle n’a pas acquis la nationalité.

e923bb43-e452-4cbe-b860-3f25ff3b9398_jdx-no-ratio_web

Les haitiens ne sont  pas des refugiés au sens pur du terme.  A Montreal, ce ne sont donc que des refugiés économiques haitiens qui arrivent, (la misere est moins penible au soleil ? oui tant qu’il fait beau à Montreal mais en hiver pour ces haitiens refugiés ce sera un autre scenario).

Les politiciens du maire au premier ministre du quebec et au premier ministre Justin jouent les belles âmes, jouent une politique du sentiment et de l’emotionnel. Mais ce flux massif de migrant ne peut que s’emplifier exponentiellement, chacun attirant un frere, un parent, un cousin ect…
Ou est la limite ? Theoriquement la terre appartient aux humains, chacun a le droit de choisir son eldorado mais il faudrait auparavant dissoudre les 156 pays et creer l’Etat Mere Terre ou chacun choisirait où vivre, il n’y aurait plus de sociétes mais une seule.

voyages

Ensuite, si les non-refugiés accomplissent des demarches qui durent plusieurs mois/années pour émigrer au Canada, comment concevoir qu’il suffit de se declarer refugié pour ne pas faire la queue comme tous les autres.
Avec JUSTIN, ce qui compte  c’est JUST etre IN, faire plaisir à tous aujourd’hui, aprés lui le déluge. Ce deluge aura lieu tot ou tard.

 

 

Publicités

Reflexions montrealaises 2017

22 juillet 2017

De nouveau de retour à Montreal, plus rien à découvrir, tout ou presque est deja bien connu, ne reste que les changements depuis les fois dernières car les changements se font à petits pas, à doses infinitésimales et ce n’est que sur le long terme que l’on peut s’en apercevoir.
Tout d’abord les femmes dans les centres commerciaux, je ne vois que deux modèles: les grosses et les voilées ! Les tailles fines ont disparu de la circulation, zut alors! que s’est-il donc passé ? c’est tout simplement la nourriture, les sucres présents de plus en plus dans l’alimentation, les repas à heure fixe ont disparu, on mange partout et tout le temps, on a abandonné le modèle francais pour le macdo et autres malbouffes amérloques. Quel dommage, les poutines ont chassé le bon steak français, le croissant pour des frappés, burgers de toutes sauces.
Je me dis que ce n’est pas possible, l’ècole avec ses repas doit etre aussi responsable et le resultat est horrifiant, des teenagers aux cuisses faramineuses et cellulites. Quel horreur, quel dommage si à mon age je dois devier mon regard et je ne peux même pas porter un regard envieux sur les jeunettes. Donc à droite une voilée, click je regarde à gauche, une jeune épouventablement grosse. C’est une èpidemie qui s’est rèpandue au Quebec. Ou sont les proffs, les parents, santé Canada ? Silence ! On a laissé l ‘agro-alimentaire se remplir les poches en nous gonflant de graisse et de sucre.
Qui va agir ? Justin semble plutot occupé à autre chose, compenser en dollars un terroriste (tiens en voila un qui se remplit les poches plutot que la panse).

Autre sujet, la densité de circulation et le nouveau conducteur montrealais.
Il y a trop de voitures sur les routes, crédit oblige, tout le monde doit avoir à crédit son auto, on autorise de plus en plus le stationnement sur les cotés, il y a donc moins de voies pour circuler, les SUV et 4×4 sont plus larges donc souvent il n’y a plus de place que pour un vehicule au lieu des 3 de l’époque, bouchons, bouchons partout, et pour clore les voitures de police ont pratiquement disparues de Montreal, laissant les chauffeurs à leur libre arbrite donc moins courtois, plus pressés et plus chauffards.

Enfin et la, c’est la pire des choses, tout ne s’achete plus qu’à credit, maison, voiture, frigo, tele, bouffe bref toute une generation actuelle ne fait fonctionner l’economie que par le CREDIT ! contrairement à ma generation qui n’achetait que comptant avec de rares credits. CREDIT CREDIT, CREDIT EXPONENTIEL, ainsi chaque foyer s’endette et tot ou tard reduira sa consommation car tout ira aux remboursements. La crise du credit approche à grande allure malgré la FED et autres declarations des politiciens. Un beau matin tout peut changer, tout peut sauter, ces jeunes couples ne pourront plus rembourser et la grande crise, la super crise mondiale du CREDIT nous engloutira comme un tsunami d’intensité 10 sur 10. Une idée de ce qui nous arrivera, regardez le Venezuela, les queues pour s’apprivisionner, les gens qui font les poubelles, les gangs qui vous derobent votre morceau de pain quand ils ne vous tuent pas. L’horreur par excellence à notre porte et ce ne sera pas ni Trump, ni Justin, ni Mac(a)ron qui pourront nous sauver.

Bon j’ai commencé par des refexions montrealaises pour finir sur des reflexions mondialisèes, j’ai commencé par des nenettes pour finir sur du credit . Peut etre qu’en fin de compte qu’apres la grosse crise, bien bien apres, les jeunettes montrealaises ne pourront plus utiliser leur carte de credit pour une poutine, macdo et un fouétte au chocolat fondant et donc elle retrouveront un jour leur ligne. FIni la ligne de credit, vive la ligne. Conclusion debarrrassez vous de votre ligne de credit pour mieux garder la ligne.


ambiances/impressions montrealaises 2015

22 septembre 2015

Toujours content, heureux de retrouver l’ambiance de Montreal, calme, respect mutuel, courtoisie, des valeurs qui ont tendance à disparaitre un peu partout dans notre monde déstabilisé par les guerres, les tensions, la surpopulation et courses à l’argent. A Montreal rien n’a changé  depuis mes derniers  sejours si ce n’est que tout le monde parle de recession. Mais moi j’aime bien les recessions  car elles signifient moins de consommations, moins de pollutions, moins de frivolites et plus de nature et naturel.

Au debut j’étais encore tout imprégné du vertige du mode de vie à l’israélienne et il m’a fallu quelques jours pour que mon ballon d’air se dégonfle, puis un petit tour au marché Jean Talon pour me sentir de nouveau montréalais et heureux, de constater que les fraises sont toutes petites car elles n’ont pas été inondées de produits chimiques, que les choux de Bruxelles se vendent nature, c-a-d encore attachés à leur tronc, que mille et une petites choses donnent cette bonne impression de vivre en bonne entente avec soi-meme et avec les autres.
Et cela malgré la revolution  des migrants en Europe, malgré les injonctions sur les ondes dues aux élections   bien proches. Bien entendu je suis Harper de tout coeur et j’apprécie son courage politique vis a vis du terrorisme et des pays islamistes.
Il fait bien chaud en ce debut  de septembre mais les feuilles mortes sont là pour donner le vrai ton du temps.
  
Rectificatif: après quelques jours un petit rectificatif s’impose,  je m’aperçois que la conduite ou plutot les conducteurs ont bc changè, ils zig-zag ènormement  sur l’autoroute, se faufilent entre 2 voitures, et se permettent des infractions, ce n’est plus les lignes droites constamment observèes il y a 5 ou 10 ans et qui faisait le plaisir de conduire au Canada. Ajoutons ces hortes de cyclistes indisciplines autour de McGill et c’est une autre image qui se faufile ici. Trop de monde, trop de voitures et comme partout ailleurs le Grand Canada change, se mondialise, c’est bien dommage!

Les belles filles …..

26 août 2013

Transport en commun à Montreal pour le voyeurisme uniquement,
puisque aborder directement une jolie fille en 2013 est considéré comme un harcelement.
Ah! la belle époque à l’italienne lorsque l’on pouvait siffler une jolie fille, lancer un compliment ou une plaisanterie.


Les 4 points cardinaux, juin 2012

20 juin 2012

Un mois de juin sur terre, pas si different des juins 2002 ou 1952.
Avec l’Euro qui prime sur tout le reste, ces heros des coups de pieds , nulls
avec leurs mains, des salaires de seigneurs et la preuve qu’en foot c’est encore et toujours l’Europe qui domine.
L’autre point est le combat pour sauver l’euro, le vrai celui ci, celui des finances, des salaires et du chômage, celui qui est la preuve que l’Europe n’est plus ce qu’elle était.

Coté est, c’est le printemps arabe sous un étè brulant avec des guerres civiles meurtrieres en Syrie et de protestations violentes en Egypte, et en fond l’ impuissance de l’Europe des finances et l’indifference de l’Europe du foot.

Dernier point cardinal, l’autre monde celui des refugiés africains vers le nord et qui espèrent trouver l’Amérique en Europe et celui des réfugiés sud americains qui savent deja que l’Amérique ce n’est plus l’Amérique et que tout compte fait, en 2012 il vaut mieux retourner au Brésil, au Mexique, les nouveaux eldorados.

Juin, la terre tourne toujours, le 21 juin le jour le plus long sur l’hémisphère nord n’a pas le meme temps suivant que l’on soit à Casa, Miami, Montreal, Jerusalem ou Paris, preuve de l’inègalité terrestre.

PS: lever coucher et total
5:34 19:48 —-> Jerusalem 14:14
6:30 20:15 —-> Miami 13:45
5:06 20:47 —-> Montreal 15:41
5:47 21:58 —-> Paris 16:11
6:21 20:44 —-> Casa 14:21
donc pour un 21 juin, il vaut mieux être à Paris (fête de la musique en +) mais pour un 21 décembre c’est tout le contraire, on en reparlera.


Montréal ou Monbordel

8 juin 2012

Montreal, la ville tranquille et innocente change.
Les étudiant(e)s, les gays, les anarchistes, les drogué(e)s, les ennuyé(e)s, les nudistes, les « je ne sais quoi » font de Montreal un grand bordel.


Le Quebec et l’Etat-providence

25 mai 2012

Les manifestations d’étudiants à Montreal durent depuis plus de 100 jours, mais ces derniers jours c’est toute la population  qui se retrouve dans la rue avec ses casseroles?
Il s’agissait au départ d’une hausse des frais d’université de 1 625 dollars sur 5 ans, soit 325 $ par an, des peanuts dans les campus universitaires dans le monde mais à Montreal  ça ne passe pas ! Pourquoi ?

La réponse il me semble, est  la peur qu’ont les quebecois de perdre l’Etat-providence auquel ils  sont habitués depuis toujours, cet Etat-providence qui a disparu en Europe, en Grece, en France, un peu partout ailleurs à la suite des crises financieres et budgetaires.
Ne reste que le modele liberal americain et les quebecois n’en veulent pas surtout que le Canada a les moyens financiers pour être  par excellence un Etat-providence.
L’État-providence je le rappelle  est une forme de l’État dotée  de larges compétences économiques pour assurer des fonctions sociales variées, et les quebecois peuvent se permettre de sortir leurs casseroles pour se faire entendre,  c’est un grand non au modele liberal americain, et un oui au modéle providence avec par exemple  des festivals de qualité – comme le festival de Jazz de Montreal- subventionnés par l’Etat durant tout l’étè.

Tous ces habitués des festivals sortent donc avec leurs casseroles dans la rue dans ce que j’appellerais le festival des casseroles pour  nous rappeller dès le printemps qu’ils attendent tout de l’Etat mais l’Etat providence qu’on le veuille ou pas est une espèce en voie de disparition.