Les autorités japonaises vont injecter des poissons dans les piscines de refroidissement des réacteurs nucléaires de Fukushima

31 mars 2011

L’Agence Fukushima Presse (AFP) annonce que les autorités japonaises ont décidé d’injecter des poissons et des algues dans les piscines de refroidissement des réacteurs nucléaires endommagés de Fukushima. Ces poissons d’une espèce particulière surnommés poissons-faucons se nourrissent d’algues, ainsi ils absorberont les radiations nucléaires, et nettoieront Fukishima et sa région de toute contamination radioactive.
Les poissons contaminés seront ensuite transférés dans la cuve pour être brûlés et serviront ainsi de combustible.
L’opération qui doit commencer le 1er avril est censée durer jusqu’au 30.


Les overdraft de mars ou le menage dans le tsunami de l’info

30 mars 2011

En mars j’ai lu mais je n’ai pas évoqué toutes mes notes, en voici 10 les autres iront au panier, faut bien faire le ménage dans ce tsunami de l’info.

1. Ce n’est pas l’accès à l’information qui terrorise les dictateurs, c’est l‘accès à la conversation. Les médias sociaux permettent aux gens ordinaires d’avoir accès à la communication, de partager leurs opinions et de synchroniser leurs actions. C’est ce qui fait trembler les régimes totalitaires partout dans le monde.

2. Une personne qui hallucine, c’est une schizophrène; 1000 qui hallucinent, c’est une religion.

3. Rien ne vaut les bonheurs quotidiens comme la dégustation d’un expresso sur une place de Naples (/Jerusalem /Montreal /votre ville xxxx), ou une belle assiette de pâtes arrosée d’un bon vin dans une trattoria de la campagne romaine (/des monts de Judee /des villages du Quebec /ou a compléter)

4. L’habit fait-il le moi ?

5. Rien n’est écrit à l’avance dans la séquence des grandes crises.

6.Nous avons l’habitude de porter des jugements rapides sur les gens, parfois même en seulement quelques secondes. Et une fois que ces opinions sont forgées, elles peuvent être difficile à changer.

7. Dans les pays modernes, la gestion des affaires à court terme prend toujours le pas sur le long terme ; ce que Gilles Finchelstein a appelé la « dictature de l’urgence » .

8. Stephen Harper : ”quand Israël, le seul pays au monde dont l’existence même est attaquée, fait l’objet d’une condamnation constante et ouverte, je crois que nous sommes moralement tenus de prendre position”.

9. Berlusconi: La ligne dure adoptée par de grandes puissances contre Mouammar Kadhafi a peut-être poussé le dirigeant libyen à se raidir en rendant impossible un dénouement négocié, a déclaré Silvio Berlusconi vendredi. « Une fois que quelqu’un a avancé l’idée de traduire Kadhafi devant la Cour pénale internationale, je crois que l’idée de rester au pouvoir s’est ancrée en lui et je ne vois personne qui puisse le faire changer d’avis »

10.En soixante ans, Israël s’est imposé comme le leader mondial de l’innovation et comme un partenaire incontournable des plus grandes puissances de la planète.

Allez une dernière car elle est importante, le reste au panier, c’est dur de jeter des idées!
10 bis: Le racisme et l’antisémitisme ne sont heureusement pas des opinions mais des délits.


Tohu Bohu en 3 dimensions

29 mars 2011

Etrange premier trimestre 2011, après un janvier tunisien et un février égyptien, nous voila en ce mois de mars les yeux rivés sur le Japon mais louchant vers la Libye.
La 2eme 3eme puissance du monde se retrouve bien démunie.
L’homme n’est plus confronté a la Nature mais a sa propre création. Il y a le nombre de victimes, il y a le nombre de réfugiés, il y a l’ampleur de la dévastation matérielle, il y a le choc économique et financier Il y a, enfin, la frayeur nucléaire, la menace de radiations, un véritable tohu bohu.
Ce mois de mars nous aura aussi permis de mieux connaître l’esprit japonais, les japonais sont des fatalistes actifs, l’homme fait corps avec la nature, il est le serviteur et le locataire de la nature, on est bien loin de l’image hara-kiri de l’apres guerre.

Ces yeux rivés sur le Japon, ne doivent pas nous cacher le tohu bohu de Libye, l’impitoyable Kadhafi mais aussi l’incohérence de la coalition menée par Sarkozy, sans but car Obama a peur de tout ce qui peut bouger dans le monde arabe. Et si la Libye, alors pourquoi pas la Syrie, ON MASSACRE autant chez Assad que chez Kadhafi….. mais 2 poids, 2 mesures, Kadhafi est un poids plume, Assad est un poids lourd du moins pour Obama.

Enfin le dernier tohu bohu se passe tout simplement et en silence en Chine ou l’on se dirige vers une voiture pour chaque chinois !
A quelle sauce serons-nous mangés? pollution chinoise, radioactivité japonaise avec ou sans pétrole libyen ?décidément Mars depuis l’époque romaine est dédié au roi de la guerre. Guerre du pétrole, guerre contre la radioactivité ou guerre pour la démocratie, Mars 2011 restera sous le signe des dieux de la Guerre. Vivement avril et ses poissons.


Dépassé par ces participe passé

29 mars 2011

J’ai trouvé cet article au hasard du net, interessant et utile car je suis dépassé par ces participe passé
Je risque de nouveau d’en oublier les règles, demain, après demain ou dans 1 an alors autant le publier, ainsi lorsque j’aurais un problème de participe passé je le relirais (si je m’en souviens car j’ai tendance à être dépassé par le passé et encore plus par les participe passé). Il sera aussi d’utilité pour tous. Merci Anne-Marie Gaignard pour l’article « Ne vous laissez plus piéger par l’accord du participe passé ».

Faut-il écrire  « Elles se sont parlé » ou « Elles se sont parlées » ? Les fau­tes d’accord de participe passé sont les plus fréquentes… et les plus difficiles à corriger. Tout le monde connaît la règle de l’accord avec le sujet lorsque le par­­ti­­cipe passé est construit avec le verbe être.
Beaucoup savent aussi qu’avec avoir, il faut repérer le com­­plément d’objet direct (COD) et ­dé­terminer s’il est placé avant le verbe (« Les études que nous avons menées »). Mais lorsqu’il s’agit des verbes pronominaux, c’est la débandade. Il n’est pourtant pas si difficile d’en dé­jouer les pièges.

Première étape, dès qu’un « se » ou un double « nous » se trouve devant un verbe, posez-vous la ques­tion : « A qui ? Pour qui ? » Si vous n’arrivez pas à y répondre, accordez le participe : « Ces produits se sont bien vendus. » Si vous pouvez le faire, c’est que le verbe avoir s’est déguisé en être : il n’y a alors pas d’accord. C’est le cas pour « Elles se sont parlé » : « Elles ont parlé à qui ? A elles. »

Deuxième étape, posez la question « quoi ? » et, com­me pour l’auxiliaire avoir, regardez si la réponse se situe avant ou après le verbe. Par exemple, « Les syndicats se sont trouvé des lea­ders » (« Ils ont trouvé quoi ? Des leaders »). Mais pour « Le client vérifie la voiture qu’il s’est achetée », il faut accorder, car le COD se trouve avant.


Rupture: causes, raisons et déraisons

27 mars 2011

1400 femmes anglaises donnent les raisons de leur rupture, cela représente un sondage national et pourquoi pas international.

En première place et pour 40% de ces femmes vient le désamour (manque de passion, la lassitude), puis l’infidélité (pas la leur, celle de leur mec! ), la perte de confiance (petits mensonges deviendront grands!), les disputes à répétition (il parait pourtant que se disputer fait partie de l’équilibre du couple!), le manque de romantisme (Madame Bovary!) l’envie de goûter de nouveau au célibat (Vive la liberté!).
Le manque d’ambition et de sérieux (de leur mec!, quelle femme ne desire pas d’un mec qui gagne et beaucoup, au diable l’égalité des salaires hommes-femmes!), la distance (loin des yeux, loin du coeur!), l’incompatibilité avec la famille et les amis (les copains d’abord! ), et en dixième et dernière place la médiocrité des rapports sexuels (pour 16% d’entre elles, donc 84% sont soit pleinement satisfaites soit n’accordent aucune importance au sexe!).

Enfin au delà du top 10, parmi les autres raisons, on retrouve aussi le porno (et moi dans mon coin si je ne dis rien! ) et le fait que le mec était trop collant (Ote toi de la!)

Au cinéma, ce qui marche bien, ce sont les scènes de rencontre. Au théâtre, ce sont les scènes de rupture.


L’amour qu’on porte à une équipe de foot

26 mars 2011

Puisque l’on joue beaucoup au foot pour l’ Euro2012 ce week end, cette phrase d’Umberto Eco me vient à l’esprit:

L’amour qu’on porte à une équipe permet de définir son identité, surtout si on manque de culture.

Quelle que soit l’équipe, d’ailleurs : si on faisait jouer les Blancs contre les Noirs ou les moins de 1,60 m contre les plus de 1,80 m, ce serait exactement pareil !

J’ajouterais, pas uniquement au foot mais dans tous les sports  et c’est pour cela qu’on les appelle des compétitions.


Japon: les équations du jour

25 mars 2011

Estimation du coût pour les compagnies d’assurance:

Séisme = entre 11 et 21 milliards $

Séisme + tsunami = entre 20 et 30 milliards $

Séisme + tsunami + radioactivité = scénario catastrophe

Hiroshima mon amour ou Fukushima mon désespoir.