Durban II ou la première gifle a Obama

27 février 2009

Les Etats-Unis ne participeront pas à la Conférence « Durban II » de l’ONU sur le racisme, qui doit se tenir fin avril à Genève , et doit assurer le suivi de celle qui s’était déroulée en 2001 dans la ville sud-africaine et qui s’était terminée dans la confusion et sur des accusations d’antisémitisme.

obama et durban

obama et durban


Obama avait envoyé à Genève une délégation chargée de prendre part aux discussions préparatoires, en soulignant qu’aucune décision n’était encore prise quant à la participation ou non des Etats-Unis à la conférence, mais il s’avère que le but de Durban II est un réquisitoire raciste et antisémite contre Israel uniquement.
Tous les autres pays sont bons, démocratiques, tolérants, n’ont pas de discrimination raciale et la xénophobie leur est inconnue.
Il n’y a qu’un seul pays que l’on peut accabler de tous les maux de la planète et du monde musulman: ISRAEL !!
A Durban II, pas un mot sur la Shoa , mais attention on insistera pour que toute attaque contre l’Islam soit condamnable d’office et devra être punie.
Obama voulait un dialogue franc et respectueux entre les nations et les civilisations , Durban II est une première gifle a son encontre.

Publicités

Convaincre les convaincus

27 février 2009

Avez vous vu le film Religulous ?
Avez vous lu le livre Dieu n’est pas grand ?
si oui, il ne fait aucun doute que vous êtes athées ou anti religieux.
Avez vous remarqué que ceux qui lisent un livre sont des personnes a priori convaincus de la thèse exposée ou ayant 1 lien très étroit avec le sujet évoqué.
Ils n’achètent pas le bouquin pour ensuite juger du pour ou contre, mais pour mieux confirmer leurs convictions.

oh mon dieu....

oh mon dieu....


Le timide ira acheter, lire, voir « comment vaincre sa timidité en 24 leçons », le religieux  » sur les traces de.. », l’investisseur « Madoff 2009 », et l’ antisémite ira voir Dieudonne.
Dis moi ce que tu lis, je te dirais qui tu es.
Aujourd’hui sur le net, impossible de convaincre, chacun est convaincu, alors on convainc les convaincus.


Les 4 peurs fondamentales.

26 février 2009

Shlomo, une personne âgée mais bien sympathique est décédée ce matin, cela me ramène a repenser le but de la vie et la peur de la mort.

Nous sommes cernés par 4 peurs fondamentales
– les peurs de base. un accident, la maladie, la peur d’échouer a un examen
– les peurs sociologiques, se sentir « mal a l’aise » dans une situation sociale, ou si l’on doit discourir en public
– il y a les angoisses psychiques , les phobies, peur du noir ou de l’avion

Jusqu’a un certain stades ces peurs, ces angoisses sont supportables et l’on vit avec.
Au delà de ces 3 peurs il y a la peur que nous fuyons, dont nous ne voulons pas parler, c’est la peur de la mort, de la finitude de ce monde ci. C’est cette peur inconsciente qui détermine notre vie. Si cette peur disparaissait, la vie perdrait sa raison d’être.

Je termine par cette note humouristique de Woody Allen :

les angoisses, les phobies, la mort

les angoisses, les phobies, la mort


“Ce n’est pas que j’ai peur de la mort, je veux juste ne pas être là quand ça arrivera.”


Un jour de 2009

24 février 2009

Un jour de 2009, un jour d’hiver comme tous les autres, ici il pleut, par la il neige.

Wall street chute a nouveau au plus bas depuis 1997, Paris, Tokyo et Toronto suivront.

On ne parle que d’économie, de déficits publics, de licenciements et fermetures d’usines.

On insiste sur le lien entre alcool et cancer, nous ne pouvons plus boire un verre tranquille.

Slumdog Millionaire, l’histoire d’un jeune Indien issu d’un bidonville qui gagne à un jeu télévisé, est reparti avec huit Oscars et les clients ex-millionnaires de Madoff eux, quittent leurs domaines et pour un « bidonville » , mais tout est relatif .

La terre tourne en sens inverse en ce 24 fevrier 2009.

Nous payons le prix nous les socialistes d’avoir suivi ces capitalistes , mais le prix n’est pas proportionnel pour tous, les faibles, les pauvres, les jeunes paient le gros prix. Les riches, les privilégies eux retireront le caviar et le vin du festin.


Un antisémitisme global

21 février 2009

Pour la première fois dans l’histoire, l’antisémitisme est devenu global. Passé de la droite à la gauche en Occident, il rejoint l’antijudaïsme de l’Islam radical. Distinct de l’antisionisme jusqu’à récemment, il va maintenant de pair avec lui.

L’antisémitisme nouveau est postmoderne. C’est un syncrétisme, un mélange disparate de causes justes et de prétentions totalitaires. Il défend pêle-mêle l’environnement, les pays sous-développés, l’islamisme et les idéaux égalitaires de la gauche ; il professe le pacifisme dans le même souffle qu’il s’accommode de l’attentat suicide comme « arme des faibles » ; il condamne la mondialisation sauvage et le capitalisme, mais aussi la « conspiration juive » comme concurrente des aspirations avouées des djihadistes d’établir une « République islamique » à l’échelle de la planète ; il pourfend l’Occident et son appendice « impérialiste » Israël, dont l’existence même lui semble une violation intolérable de la « terre d’Islam », terre pourtant elle-même conquise par l’impérialisme arabe, puis musulman, à partir du VIIe siècle.

Polyvalent dans son discours syncrétique, l’antisémitisme du XXIe siècle regroupe tactiquement les mouvements les plus hétéroclites : l’islamisme radical (qu’il soit chiite, comme celui du Hezbollah ou d’Ahmadinejad, qui réclament l’anéantissement d’Israël, ou sunnite, à l’instar du Hamas, dont le but est de tuer tous les juifs de la terre) ; la droite révisionniste, qui met en doute la réalité de l’Holocauste bien que l’Allemagne elle-même reconnaisse l’avoir perpétré et enseigne ce fait dans ses écoles ; le mouvement altermondialiste, auquel appartiennent des juifs de gauche, qui dénonce la protection excessive que recevrait Israël des États occidentaux, tout en disant ce pays trop petit (tiny) pour pouvoir résister à un boycottage qu’il appelle de tous ses voeux ; des pacifistes de la trempe de ces Québécois qui prêchent la retenue aux Israéliens victimes des roquettes palestiniennes depuis huit ans mais qui, exaspérés après seulement quelques jours d’un blocus établi par les « Warriors » mohawks, lançaient des pierres sur les voitures évacuant des grands-mères amérindiennes de Kahnawake.

Il y a aussi les Chamberlain de notre époque, tel Jimmy Carter qui, n’ayant rien appris de la prise en otages des membres de l’ambassade américaine par Téhéran pendant sa présidence, affirme aujourd’hui croire en la parole du Hamas qui lui a promis de tenir un référendum à Gaza et en Cisjordanie, ce Hamas même qui massacra ses opposants du Fatah un an après avoir pris le pouvoir démocratiquement.

note: cet extrait est tire de l’article de Lise Noël ( historienne et auteure de L’Intolérance. Une problématique générale) dans ledevoir.com d’aujourd’hui.


Le jeudi noir du secret bancaire ou la solution suisse.

20 février 2009

Aux USA, UBS -le fleuron de la finance mondiale- est traitée comme un organisme criminel parce qu’elle prospérait en expliquant comment frauder le fisc américain.
La menace implicite de la suspension de la licence bancaire de l’UBS aux États-Unis a contraint UBS l’une des plus grandes banques de la planète à violer le secret bancaire et fournir les noms et avoirs de 300 noms de ses clients et l’on parle même de 52000 noms américains qui auraient des comptes à l’UBS.

La « solution suisse » c’est la pratique illégale et le langage codé ou 1 noisette équivaut a 250,000$, un oiseau 1 million $, l’ orange c’est l’euro, et le vert la livre sterling.
Les banques suisses ont tiré on le sait de ces méthodes depuis plus d’ 1 siècle de très très grands bénéfices, la Suisse a vécu de l’ évasion fiscale.

Ne cherchez pas la morale, d’ailleurs UBS a trahi, puisque pour se protéger il dénonce ces mêmes clients qu’il était censé diriger, conseiller et orienter. C’est une honte et c’est aussi une trahison.
Cela me rappelle les passeurs de frontières qui moyennant finances vous aident à traverser cette frontière et vont ensuite vous dénoncer.

la solution suisse

la solution suisse


La question suivante est le principe du secret bancaire – inviolable disait on – , qu’en deviendra t ‘il ?
Je crois que le secret bancaire sert plutôt les paradis fiscaux, la Suisse, le Luxembourg, le Liechtenstein
et les gangsters, maffieux ou terroristes, mais pour vous et moi qui n’avons rien a cacher cela n’a pas trop d’importance.

Apres la chute des bourses, après Madoff, voici UBS : un nouvel ordre financier est tout doucement en train de s’installer.


Tsipi la chinoise et Bibi l’americain aux Jeux Olympiques.

20 février 2009

10 jours après les élections en Israel, tous deux crient victoire, or peut il y avoir 2 vainqueurs ?

Si il est vrai que Tsipi a obtenu le plus grand nombre de mandats ou d’électeurs, Bibi lui détient le plus grand nombre de partis qui sont prêts a s’allier a lui plutôt qu’a Tsipi.

Cela me rappelle la polémique des derniers jeux olympiques de Pékin, ou les USA et la Chine ont tous deux cries victoire: la Chine détenant le plus grand nombre de médailles d’or, les USA détenant le plus grand nombre au total de médailles (or, argent, bronze réunis).

tsipi et bibi aux jeux olympiques

tsipi et bibi aux jeux olympiques


Tsipy la chinoise detient le plus grand nombre de médailles d’or 28,
Bibi l’ americain lui détient le plus grand nombre de médailles tous genres confondus.

Chacun peut donc se déclarer vainqueur, tout n’est que question de définition.