La déconfiture

25 avril 2020

Le confinement tend vers sa fin, ce n’est pas par une décision pesée et scientifique mais par la force des choses, des nouveaux chômeurs, des épuisés de la solitude à la maison, du besoin de bouger/courir/fuir, du ras-le-bol de tous ces « spécialistes » qui prétendent donner réponses en jetant n’importe quoi, de la façon dont le virus évolue et du nombre décroissant de décès et de malades sous oxygène. Ce n’est pas le deconfinement mais plutôt la déconfiture puisque nous revenons vers le monde post-virus alors que le virus n’a pas encore disparu, qu’il existe encore des incertitudes sur son comportement et son évolution …., de tout ce qui a trait à ce virus, temps et conditions de sa reproduction, qu’il n’existe pas encore de vaccin, que l’épidémie semble loin d’être enrayée à l’échelle mondiale, bref que bon nombre d’incertitudes persistent.

Ce virus que personne ne connaissait et qui n’a été séquencé qu’en janvier a bouleversé notre monde, nos habitudes, notre travail, nos relations, nos conceptions, nos croyances, nos certitudes, notre arrogance, et mis en lumière la fragilité de l’humain dans l’univers.
Le progrès et son « vertige de toute-puissance » nous ont peut-être fait oublier notre fatalité, nos peurs ancestrales mais avec le Corona on a redécouvert que l’homme est mortel.

On ne sait pas encore ce que ce passage à l’ère Post-Corona nous réserve, mais il aura marqué nos esprits d’une manière indélébile. 2020 restera l’année où un nano-virus d’un poids tendant vers zéro aura confiné 3 milliards d’humain ou 150 milliards de kilogrammes. David contre Goliath version 21ieme siècle.

61ckvzxm4el

La question que l’on se posera des lors :
« Etait-il raisonnable de mettre l’économie à terre pour finalement un nombre de morts pas beaucoup plus élevé qu’une épidémie de grippe saisonnière ?  »

Le coronavirus change donc et définitivement la donne, l’ancien monde n’est plus, un monde nouveau s’ouvre à nous . Avec une nouvelle ère économique, des dettes, des chômeurs et une nouvelle conception de la valeur des choses et de la vie. Comme dit le proverbe, le Roi est mort, vive le Roi, pour le meilleur ou pour le pire !

Le virus continuera peut être à se propager autour de nous mais à une vitesse inférieure à la propagation des « recherches bidons » et « certitudes douteuses » qui le concerne.
Qui peut sur Terre classer le vrai du faux sur le Coronavirus ? Toutes les dispositions prises a travers le monde sont aléatoires donc fonction de notre savoir partiel si ce n’est presque inexistant. Nous vivons l’incertitude par excellence. Mais c’est toujours dans ces périodes d’incertitudes que l’humain s’est toujours surpassé, pas en période de goinfrage au MacDo ou en touriste ébahi devant la Joconde.

PS: pour clore une remarque , je constate que dans bon nombre de pays France, Israel, Canada le virus a particulièrement attaqué les home de vieillards, puis les passagers des avions, Ehpad ou avions 2 nids de microbes depuis toujours parce que mal entretenus sanitairement donc le Corona y a plus facilement trouvé son nid de propagation.


Chronique Coronavirus (9): Le virus entre notre peur et notre ignorance ou la fonction y=1/x

16 avril 2020

Depuis l’apparition du Coronavirus nous sommes pris entre notre peur et notre ignorance.
Au tout début nous ne savions rien du virus et notre peur était au summum.
6 semaines plus tard, nous savons un tas de choses sur ce virus mais nous ne savons pas encore beaucoup de choses.
Un jour peut être dans l’avenir nous saurons presque tout sur les effets du virus et nous n’aurons presque plus peur, nous aurons trouvé le remède ou le vaccin.

La fonction qui peut le mieux expliquer cette situation est la fonction y= 1/x ou f(x)=1/x

hyperbole_1_sur_x
x mesurant notre degré d’ignorance (je ne sais rien donc x=0 , je sais presque tout x= un chiffre énorme 100,000 par exemple, je sais tout x = ∞ ,l’infini)
Donc, quand x=0 (je ne sais rien), notre degré de peur est à son summum equivalent à 1/0 soit l’infini. C’est ce qui s’est passé au début de la pandémie, on prédisait en conséquences des millions de morts à travers le monde. L’état de panique régnait sur la planète

Quand nous saurons presque tout on obtiendra un degré de peur de 1/100000 soit .000001 donc un degré de peur moindre et presque insignifiant, la peur disparaîtra pratiquement

Et lorsque nous saurons tout (x=∞ ,l’infini) on obtiendra 1/∞ soit zéro, plus de peur car de par nos connaissances nous contrôlons totalement le virus.

Cette fonction explique parfaitement l’état de panique que nous avons traversé et traversons un peu moins déjà puisque le pic semble être derrière nous, que les enfants ne sont pas touchés par le virus et possédons déjà quelques analyses médicales et scientifiques sur le sujet.

En conclusion, le meilleur moyen de vaincre le virus n’est pas le confinement mais la connaissance.
Cogito, ergo sum, « Je pense donc je suis » disait Descartes, le premier, qui ait fait fait du « je » le début du savoir.


Chronique Coronavirus (3), sur les statistiques

27 mars 2020

Les médias du monde entier nous martèlent ce matin que les États-Unis comptent désormais plus de cas confirmés (86000) que la Chine et l’Italie.
C’est vrai d’un point de vue chiffres, mais c’est totalement faux d’un point de vue statistique, encore plus lorsqu’il s’agit de comparaisons internationales entre pays.
On ne peut comparer les pays car ce chiffre des cas confirmes est fonction de la population du pays, on ne va pas comparer les États Unis de 360 millions d’habitant avec le Luxembourg avec 600,000 habitants et ses 1453 cas confirmes.
Mais si on les ramène à un dénominateur commun le Luxembourg aurait un taux de malades supérieur a celui des USA ! (méthodologie a: soit 1453/600000 contre 86000/360,000,000 , méthodologie b: les USA sont 600 fois plus grands que le Luxembourg donc 1453*600= 871,000 donc on se retrouve un taux 10 fois supérieur au Luxembourg.

2eme raison pour laquelle ces comparaisons internationales n’ont pas grande valeur est que le nombre de cas confirmés dépend du nombre de test effectués, aux Etats Unis on en a fait près de 400,000, forcement que l’on recense un grand nombre de cas confirmes, en Russie, en Inde ou encore en Afrique le nombre de tests effectués tend vers ZÉRO, donc forcement qu’il n’y a pas beaucoup de malades.

Parce que les cas que l’on connaît dépendent de combien on a testé de gens dans la population, donc c’est extraordinairement variable d’un pays à l’autre en fonction du nombre de tests qui ont été faits.

Ceci dit, ce qui nous importe principalement avec ce maudit coronavirus c’est la conséquence, donc c’est le nombre de décès, et ces derniers jours ceux de l’Italie, l’Espagne, la France et l’Iran (soit 250 millions d’habitants) comptabilisent ensemble 1800 morts journaliers contre 250 aux États Unis (360 millions d’habitants)
En valeur absolu on y a recense depuis l’apparition du virus plus de 17000 décès contre 1300 aux USA.
Politisation donc du coronavirus, on veut nous faire croire que la situation chez l’oncle Sam est la pire de la planète, Trump ne fait pas le boulot, conclusion allez donc voter pour les démocrates.

doc79nfjdvlw0yj8kf7k4e

Enfin ces statistiques devraient s’appliquer – per capita – c’est a dire par tête de pipe pour pouvoir servir de comparaisons comme les statistiques du GDP vis à vis du GNP.
Le GNP mesurant la valeur absolue des revenus donc Chine et USA en tête, et le GDP la même chose par habitant donc le Luxembourg se retrouve en tête.

Si le Corona manipule notre système immunitaire, les statistiques manipulent notre système de compréhension.


Statistiques coronavirus, des statistiques erronnées

12 mars 2020

A ce jour les statistiques indiquent quelque 126,000 cas avérés dans le monde???
On ne dépiste pas tout le monde et le dépistage est réservé à des cas prioritaires.
En Israel on ne dépiste que les personnes qui reviennent par avion de l’étranger.
La France a d’abord choisi de ne tester que ceux qui avaient été en contact avec des personnes revenant de zones à risque, puis les patients très malades.

Quelle est donc valeur des chiffres donnés, puisqu’on ne dépiste pas tout le monde ?

En Corée du Sud, les habitants font la queue dans la rue et même dans leurs voitures pour faire les tests. Les autorités ont en effet décidé de dépister très large, au moindre symptôme. Les statistiques sont donc plus sérieuses et plus proches de la réalité.

Le monde occidental, Italie, Israel, France …. sont limités techniquement pour dépister un maximum de personnes.

Le nombre de cas avérés est donc fonction du nombre de dépistages effectués.
En lui même ce chiffre statistique n’a aucune valeur.

0703_coronavirus_europe_1_5e63f252a1a11


En attendant le Corona-Messie

7 mars 2020

Depuis plus d’un mois, mon premier geste le matin est d’inscrire le nombre de malades, le nombre de décès et le nombre de guérisons.
Il y avait début février 20,000 contaminés, aujourd’hui plus de 100,000.
Mais l’inquiétude était loin tout comme Wuhan dans mon esprit géographique.
Un peu de râlerie lorsque je remarquais les méthodes dures employées à la communiste, un peu d’espoir lorsqu’il m’a semblé que le pic (58000 malades le 18 février) était atteint et que nous étions sur la bonne pente, mais depuis le virus s’est rapproché de nous, à grande vitesse, sans avertir d’abord en Italie, puis en France et maintenant presque partout dans le monde et jusqu’à ma porte en Israel .

corona_virus_3514845

Il y a tellement d’informations sur le sujet mais pas encore de solution, alors je lis, j’essaie de comprendre, de trouver des points de comparaisons, pourquoi beaucoup de fidèles, évangélistes et qui voyagent dans des autobus, pourquoi cette prolifération en Italie justement, comment les jeunes enfants sont épargnés, pourquoi les personnes âgées sont particulièrement vulnérables (c’est quoi une personne âgée ? c’est moi , c’est ma tranche d’age ou bien c’est les vieux de plus de 80 ans), pourquoi ?, comment ?, et la chaleur offre t’elle la solution, et peut être que les lieux de cultes offrent un contact, une promiscuité et des toilettes qui favorisent la transmission du virus, pourquoi considérer un taux de mortalité de 3% alors que les données de la Corée (du sud bien évidemment) plus serieuses indiquent un bon 0.5 à 0.6%, du ciel à la terre.

Pourquoi ? Comment ? Comment ? et encore Pourquoi…….

Grande inconnue, avenir incertain qui accentue l’inquiétude et la crise économique adjacente qui menace plus que le virus. Je n’ai jamais vu l’aéroport de Ben Gurion déserté de la sorte. Chaque nouveau cas recensé nous rapproche d’une pandémie et d’une perte de contrôle des origines et de la transmission du virus.
Aujourd’hui on tient encore, on contrôle la situation plus ou moins selon les pays, mais un rien et tout peut basculer dans la pandémie, l’anarchie et la catastrophe économique. Le seul espoir c’est le vaccin, on l’attend on l’espère ce Corona Messie.
Mais l’homme attend le Messie depuis 5780 ans. Sera t’il au rendez vous cette fois-ci ?
Il faudra bien qu’il se fasse voir un jour sinon il n’y aura plus personne sur Terre pour l’espérer et l’attendre.


Qu’y a-t-il derrière ce qu’on appelle « intelligence artificielle » ?

17 février 2019

L’intelligence a longtemps été considérée comme un trait distinctif de l’homme. Au XVIIe siècle, le mot était employé, nous dit le Robert, pour désigner un « être humain en tant qu’être pensant, capable de réflexion ». Avec l’intelligence artificielle, la machine est supposée acquérir cette capacité humaine.

Or l’intelligence artificielle relève pour l’instant du mythe.
Les machines « savent » bien sûr  battre les hommes les plus forts du monde au jeu de go ou à « Jeopardy! ». Mais il s’agit de compétences extrêmement étroites, dévorant des quantités d’énergie infiniment supérieures à celle d’un cerveau humain. Les machines les plus puissantes au monde font penser à ces génies des mathématiques incapables d’aborder quelqu’un dans la rue pour demander leur chemin.

« Statistique + informatique »
Qu’y a-t-il donc derrière ce qui est commodément baptisé « intelligence artificielle » ? La réalité est prosaïque : c’est tout simplement… l’association de l’ordinateur et d’Internet ! L’ordinateur, avec une capacité de traitement de l’information qui a augmenté depuis un demi-siècle à un rythme extravagant . L’Internet, avec une capacité colossale de collecte et de transmission de données.
« Intelligence artificielle = statistique + informatique »

Juste et lapidaire, cette équation mérite tout de même d’être complétée d’un point. La puissance de calcul et les montagnes de données permettent des formes d’apprentissage automatique (« machine learning » puis « deep learning »). C’est ainsi que les chercheurs ont pu faire des pas de géant depuis une bonne décennie en matière de reconnaissance visuelle et vocale. Ils vont sûrement réaliser d’autres progrès spectaculaires dans les années à venir.

ob_611cf0_2-2

Ce qu’on appelle « l’intelligence artificielle » ne reste cependant qu’un outil. Un outil fantastiquement puissant, mais seulement un outil. Une « plate-forme technologique », qui « peut être déployée pour ne pas faire seulement de l’automatisation, mais aussi pour réorganiser la production de manière à créer de nouvelles tâches humaines hautement productives ». Là aussi, l’intelligence artificielle fera ce que décide l’intelligence humaine.


Où va la France ?

14 janvier 2019

Avec 30 questions proposées par Macron
et 60 millions de français
soit 1800 millions de réponses
on peut vraiment se demander où va la France ?

 
41824182-1


Statistique macabre

28 octobre 2018

Les personnes qui ont été tuées dans la tuerie macabre et antisémite de la synagogue de Pittsburgh sont des personnes trés très avancées dans l’age.
2 étaient presque centenaires
4 autres avaient entre 84 et 88 ans
2 autres étaient septagenaires
2 sexagenaires
la plus jeune victime avait 55 ans.
Une moyenne d’age de 77 ans.

L’assassin agé de 40 ans n’a pas considéré une seconde que ces vieilles personnes qui priaient avait l’âge de ses grands parents.
L’antisémitisme aveugle une fois de plus…..

Les victimes
Dan Stein (71)
Joyce Feinberg (75)
Richard Gotfried (65)
Rose Malinger (97)
Jerry Rabinovitz (66)
Cecil Rosenthal (59) et son frère David Rosenthal (55)
Bernice Simon (84) et son époux Sylvan Simon (86)
Melvin Wax (88)
Irving Younger (96)


Les français ne sont pas des cons

8 janvier 2018

La preuve ? d’apres un sondage Ifop qui vient d’être publié

79% des Français croient à au moins une théorie du complot. (Ils sont 34% à en croire au moins 4 et 13% au moins 7)

Une théorie du complot est une tendance à attribuer abusivement l’origine d’un événement historique ou d’un fait social à un inavouable complot dont les auteurs présumés – ou ceux à qui il est réputé profiter – conspireraient, dans leur intérêt, à tenir cachée la vérité.

Parmi les théories les plus partagées :
* 55% des Français croient que « le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins« .

* 54% sont d’accord avec l’affirmation que « la CIA
* est impliquée dans l’assassinat du président John F. Kennedy à Dallas ».

Pour les theories qui recensent moins de 50% citons

* 24% qu’il existe « un projet secret appelé le ‘Nouvel Ordre mondial’ et consistant à mettre en place une dictature ».

* 20% croient que « certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandus pour des raisons tenues secrètes ».

conspiracy-booklet-page-1-lg

Signalons au passage une grande perte de confiance dans les médias traditionnels:

36% trouvent que « leur marge de manœuvre est limitée et ils ne peuvent pas traiter comme ils le voudraient certains sujets » car ils sont « largement soumis aux pressions du pouvoir politique et de l’argent


Le calcul du jour sur les spermatozoïdes

28 juillet 2017

Si en quarante ans (de 1973 à 2011) les spermatozoïdes ont diminué de 60% chez l’homme, cela veut dire qu’à ce rythme (1.6% annuel) dans moins de 20 ans (vers 2035) le nombre de spermatozoïdes baissera de 40% et tendra vers ZERO. Cette chute de la fertilité est trés GRAVE.
Mais au fait combien de spermatozoïdes faut il pour féconder une ovule ? 1. Un seul! il y a donc encore de l’espoir car le chiffre tend vers zero mais n’est pas zero. L’humanité a donc une chance supérieure à zero de continuer à se reproduire

1444964-declin-observe-touche-hommes-europe

Ce qui me dérange dans cette étude https://academic.oup.com/humupd/article/doi/10.1093/humupd/dmx022/4035689/Temporal-trends-in-sperm-count-a-systematic-review
c’est qu’elle se rapporte à 2011 or nous sommes en 2017. Que s’est-il passé entre 2011 et 2017 ? Personne ne dit rien. Le declin se poursuit-il ou veut-on nous inquieter outre mesure. Entre temps on peut encore en rire avec Woody Allen en spermatozoide dans son film de 1972 (quel precurseur ! un an avant la recherche!) tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-sexe-sans-jamais-oser-le-demander.

woody-allen-sex_web