La photo du jour: Salut l’ami, la suite

30 juin 2019

Beau travail, Donald Trump a franchi la ligne en béton qui matérialise la frontière, et marché brièvement en territoire nord-coréen

Donald Trump et Kim Jong-un se sont retrouvés, pour la troisième fois, dans la Zone démilitarisée qui sépare les deux Corées depuis la fin de la guerre (1950-53).

Pas d’accord encore, mais ce n’est que partie remise vu les géneraux nord-coréens et surtout la Chine qui ne veulent pas encore lacher du lest.

« Ce sera très court, mais ça ne fait rien. Une poignée de main signifie beaucoup. » 
Donald Trump

 

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

Salut l ‘ami ou la vie en rose


Bons baisers d’Osaka

29 juin 2019

G20 d’Osaka. Les grands sommets débouchent rarement sur des résultats.
Pour des resultats concrets il n’y a pas mieux qu’un G2 bilateral.
Depuis l’époque où je traitais ces G20 de Gvain il s’avére qu’on s’est habitué à ces rassemblements médiatiques qui nous donnent les pouls des tensions et problémes internationaux.

Ce G20 ressemble plutot à un G3, celui des plus forts, Trump, Poutine et Xi Jinping. L’Europe n’a plus droit à la parole. Trudeau ressemble plutot à une carte-cadeau.

La vedette de ce G20 version 2019 à mon avis c’est Poutine avec ses remarques intelligentes et pertinentes sur les gays.

 


«Cette partie de la société assez agressive impose son point de vue à la majorité »

« Les représentants des idées libérales imposent un certain type d’éducation sexuelle à l’école, les parents ne le veulent pas, mais on ne demande pas leur avis »,

« Dans certains pays européens, on dit aux parents que les filles ne peuvent plus mettre de jupes à l’école. C’est quoi ça ? »

« Il y a toutes sortes de choses maintenant : on a inventé cinq ou six genres (…) je ne comprends même pas ce que c’est  »

Tout « cela peut expliquer le phénomène de Trump, sa victoire, le fait que les gens mécontents sortent dans la rue dans les pays occidentaux ».

g20-summit-1146648

Enfin un mot sur les madames G20, elles n’ont pas l’air trés à l’aise on sent que ces dames ne sont pas des politiciennes, pas si bien coiffées, plutot mal habillées, vous me direz que c’est l’air du temps mondialisé mais aussi le fait que la politique reste encore en 2019 une affaire d’hommes.

Mais au fait il manque Mélanie Trump . Avec elle toutes les moyennes seraient en hausse, style, taille, beauté, longueur de cheveux, sourire et dents blanches.
Si Donald se fait remarquer par sa présence, Melanie se fait remarquer par son absence.
Ah Melanie tu nous a Trumpé !

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

Vain G20, une fois de plus

–  Encore un G vain

–  Rapido, sur le départ précipité de Poutine du sommet du G20

–  encore un G vain

–  2011 Encore un G vain

–  G20, chacun pour soi et la raison du plus fort

–  La vue du lac Ontario et son effet sur le G20.

–  Vain G20

–  A quoi sert le G20, puisque le communiqué final est connu d’avance

–  Chacun pour soi ou du G20 au 20 G1

–  La série G20, G8, G7, G2,G1, G0

–  Un nouvel équilibre mondial

–  Tango au G20: de Vicky Cristina Barcelona à Cristina Kirchner Argentina

–  Qu’attendez vous du G20 : le show ou le boulot ?

– G20 : On dira des phrases qui sonnent bien mais n’engagent pas réellement


Et vous pensiez qu’on vous enverrait dans un hotel 5* ?

27 juin 2019

Un vol d’Air Transat de Bruxelles sur Montréal reporté à cause d’une fausse alerte à la bombe , rien de bien sorcier, c’est plutot monnaie courante. On repart demain.
Les 310 passagers pensaient être relogés dans des hôtels autour de l’aéroport.
Vous conviendrez qu’un 5* serait un minimum pour dédommager nos malchanceux passagers.
Air Transat a annoncé publiquement qu’ils seront transférés vers des hotels mais n’a pas precisé le nombre d’*.
Les passagers pensaient qu’on les enverrait dans des 4 ou 5 *****.
En réalité ils ont été transférés vers des hangars de l’aéroport et ont reçu des lits de camps, un moins cinq étoiles -5*****

1651393-lits-camp-ete-installes-pour

Dans les années 70 tout le monde avait droit à du champagne en classe touriste, dans les années 80 on avait encore droit de fumer (quelle horreur!) et à 3 valises de 32 kg.
Dans les années 90 on pouvait encore annuler ou repousser un vol sans frais supplementaire.
Dans les années 2000 on obtenait un hotel 4 ou 5* en cas de problèmes de la compagnie.
Aujourd’hui on a droit qu’à un hangar où l’on vous entasse comme des vaches.
Les compagnies s’en foutent. Sur les réseaux sociaux ils racontent qu’ils s’occupent bien des passagers, mais en réalité c’est un tout autre scénario. La faute à qui ?
Aux passagers ! Puisqu’ils acceptent sans protester que Facebook les espionne, utilise leurs données et leur mente impunément. Facebook, Google ect… Pourquoi pas donc Air Transat ou Air Pollué ?


Le mot du jour: Entropie

18 juin 2019

L’Entropie c’est l’ augmentation du désordre ou l’affaiblissement de l’ordre.

Nous traversons actuellement une période d’entropie, pour s’en convaincre regardons le désordre et la désorganisation qui affectent les pays, l’incapacité des Etats à affronter les GAFA, les relations économiques internationales , l’exploitation du travailleur « moyen » moderne, l’incapacité grandissante des politiciens locaux à resoudre les problémes nationaux, l’état des routes, des hopitaux, des écoles, et à combler les déséquilibres qu’engendre le surpeuplement.

Je compare cette période d’entropie à la pénetration d’un avion dans une zone de turbulences, il faut la traverser et espérer le meilleur car on ne connait jamais à l’avance les conséquences  souvent anodines mais parfois catastrophiques.
Tout (ou presque tout) va de mal en pis . Est ce mon impression personnelle due à la surpopulation/ mondialisation et à mon âge ? ou bien est ce une réalité collective ressentie aussi bien à Montreal, Paris et Tel-Aviv? Si tel est le cas Entropie ne sera pas le mot du jour, mais le mot de l’année ou de la décennie à venir.


Tout sur …

16 juin 2019

Il fut un temps il n’y a pas bien longtemps où tout … population, consommation, tourisme, tout était adapté pour l’humain.
Vous l’aurez remarqué, on vit actuellement des temps « Sur« , à toutes les sauces.
logo_sur_maior403x

Surpeuplement d’abord on ne peut le nier 9 milliards  sur Terre et cette Surpopulation est ressentie partout, sur les routes, queues, habitations, loisirs.

Surconsommation, on consomne plus que nécessaire, on devient Surendetté sans parler du Surpoids très  vite acquis et on ne s’aperçoit même plus des Surcharges et des Surtaxes que l’on nous impose.
En vacances on fait du Surtourisme, trop de personnes ont eu la mauvaise idée de partir au même lieu en même temps.
Il faut être Surdoué et Surhumain pour rester Survivant.
Tout ces Surplus ! On ne peut plus tout simplement être doué, humain, vivant et à la rigueur endetté, pourquoi faut-il être surdoué, surhumain, survivant et surendetté !!
Ce superlatif Sur ne nous reserve que des Surprises et réduit notre emprise.
Sur ce …. je vous prie de m’excuser, je suis en Surcharge et je dois me Surpasser pour continuer. Je préfère donc tout simplement être en charge de passer.

 


12 présidents et une Reine

4 juin 2019

12 présidents et une Reine

Brexit ou pas, record royal, la reine Elisabeth II aura depuis son couronnement vers 1950 reçu les 12 présidents americains en fonction, depuis Truman jusqu’à Trump en passant par Ford et Carter, elle est donc le témoin occulaire de presqu’un siécle écoulé à ce jour de la suprématie made in USA, depuis la fin de l’empire britannique jusqu’à la chute de l’empire americain.
On peut donc penser à une correlation entre l’âge de la Reine et la situation de l’empire américain: jeunesse, épanouissement, summum, vieillesse, chute.

Une trés jeune Reine face à Truman et l’écrasante victoire de la seconde guerre mondiale, vers 1960 face à Kennedy ou le rêve américain,
En 1976 la reine a 50 ans au summum de la vie face à Ford et de la puissance américaine, vers 1982 face à Reagan ou l’ére du cinema américain qui déforme la réalité.
Puis à partir du XXI eme siécle une reine vieillissante et une Amérique blessée par le 11 septembre. Viendra l’ére du blabla avec Obama et la mise en doute de la puissance américaine. Avec Trump c’est deja une reine presque centenaire et une Amerique en chute libre.

Vive la Reine ! Aura t’elle l’occasion de rencontrer un 13eme président, nous serons alors aprés le 2eme mandat Trump, vers 2025 , la Reine aura (ou aurait pu avoir) 100 ans, il lui sera plutot impossible de se souvenir des noms des 12 présidents qui lui ont rendu visite. La vieillesse, la chute c’est terrible pour un chacun, pour une Reine ou un Empire.

PS: article en mémoire de ma mére Claire née à la même époque, quelques mois après la Reine et qui lui ressemblait énormement physiquement.


L’esprit du jour

2 juin 2019

image

Interprétation libre, moi je suis comme BEN, j’attends le mois d’aout et pas parce que c’est mon anniversaire, ni parce qu’en aout c’est l’été, tout simplement en aout …. ils arrivent !