Un jour d’étè sanglant

27 juin 2015

Un jour d’étè , un jour pour profitter sauf qu’il fut particulierement sanglant, plus que violent, decapitant, sur 3 continents et peu importe que les responsables se nomment Daesch ou EI, c’est au nom d’un islam violent et inpardonnable que ces attentats ont été commis un vendredi du jeune de Ramadan.
Dans une usine, dans un hotel au bord de mer ou dans un lieu de priere, peu importe la terreur au nom d’Allah est partout, omnipresente. 

Demain on reviendra à l’étè, à la campagne , au bord de mer, aux grosses chaleurs et l’on essaiera d’oublier… jusqu’à la prochaine car la terreur est omnipresente, ne lache pas prise et ce n’est pas un discours presidentiel qui la brisera et nous rassurera. 


Vive la (des)union européenne

25 juin 2015

D’après le New York Times:
Un récent sondage indiquait que les habitants de certains pays sont loin d’être prêts à entrer en guerre pour protéger d’autres alliés de l’Otan

Français iriez vous combattre Poutine pour défendre l’Ukraine ? Niet ! et la Pologne ? Niet ! et …. l’Allemagne ?


lectures d’été avec Paul Auster

20 juin 2015

Une chance que mon fameux bouquiniste de Jérusalem et le hasard de tomber sur un bon écrivain en l’occurence Paul Auster et me voila comblé pour mes lectures d’été.

« La Chambre dérobée », pourquoi ce titre ? je ne vois pas le rapport avec le roman, mais peu importe La Chambre dérobée est un véritable chef-d’œuvre d’écriture, de style, de talent et d’imagination.
2 personnages au total, le narrateur et Sophie ou plutot l’ami et la femme de Fanshawe et toute l’histoire se focuse sur ce disparu. Passionnant!

On recherche avec Auster le sens de la vie et les aleas de la vie

Finalement toute vie n’est rien de plus que la somme de faits aleatoires, une chronique d’ intersectionsdues au hasard, de coyps de cjphance, d’evenements fortuits qui ne revelent que leur propre manque d’intentionnalité.

Ce que j’avais accompli jusque-là se ramenait à une simple fraction de rien du tout. Autant de poussière que le vent balaierait.

Les vies n’ont pas de sens. Quelqu’un vit, puis il meurt, et ce qui se passe entre les deux n’a pas de sens.

La vie n’est qu’un passage mais les mots et l’écriture ont une force chez Paul Aster

S’intéresser aux mots, s’investir dans ce qui est ecrit, croire au pouvoir des livres- voilà qui submerge tout le reste, et en comparaison notre propre vie se rapetisse considerablement.

lecture-d-ete-2015

Enfin 2 citations intéressantes:

La discrétion a ses mérites, mais à trop forte dose elle peut être fatale.

La decouverte que 2 personnes, par leur desir, peuvent créer une chose plus puissante que celle que chacune peut creer toute seule.

Un excellent livre surtout pour des lectures d’été au bord de mer
Note: 8/10 sur l’échelle RG


Comment échapper au jeune de Ramadan 

19 juin 2015

Ramadan cette année commence avec le jour le plus long de l’année, ainsi en  Islande ou dans sa capitale Reykjavik. les musulmans  devront jeûner pendant près de vingt-et-une heures d’affilées. Par exemple, jeudi, le soleil s’est levé à 2h55 du matin et se couchera à 0h02 soit 21 heures !! Autant dire qu’il vaut mieux ne pas etre musulman en Suéde ou en Islande car il faudra jeuner un mois suivi presqu’en continu.
Tout cela parce que le calendrier musulman est basé sur 12 mois lunaires de 29  ou 30  jours soit 355 jours contre nos 365 jours solaires, donc Ramadan est une fête à géometrie variable, elle avance chaque année de 10 jours et ainsi on aura Ramadan en plein decembre d’hiver et progressivement en novembre, octobre… puis en plein été en juin juillet.
Le calendrier hebraique lui aussi basé sur la lune rajoute tous les 3ans un deuxieme mois d’Adar ce qui fait une variation maximale de 20 jours pour les fetes qui reviennent ainsi à leurs date initiale  ainsi le Yom Kippour aura plus ou moins ces dates (20 septembre, 10 septembre, 1er septembre, puis de nouveau le 20 septembre ) Genial comme idée!

Quant aux  musulmans du grand nord je leur proposerais de voyager vers l’hemisphere sud ou c’est l’hiver actuellement et il y a certainement un endroit ou il fait nuit presque tout le temps, ainsi ils pourront echapper au jeune mais cela les obligera à un dodo continu de presque 24 heures un mois suivi, cure de sommeil assuré!
Jeune ou Dodo , sacré choix, mais pour moi excusez moi c’est l’heure ou je de-jeune !


Les revenants de Laura Kasischke

1 juin 2015

Le plus beau/réussi des romans de Laura Kaschicke, le plus long aussi 665 pages en 100 chapitres, et j’ai dégusté chaque jour un, deux ou trois chapitres comme on déguste un bon vin qu’on ne veut pas finir pour continuer à l’apprécier.

 

Toute l’essence des romans de Laura Kasischke se retrouve dans les revenants, la vie d’abord face à la mort, des gens ordinaires comme vous et moi, l’imprevu, le suspense et enfin le choc de la fin. C’est la vie et ses moments ordinaires mais aussi l’angoisse car l’imprevu frappe au moment ou l’on s’attend le moins.
Apres La vie devant ses yeux, A suspicious river, En un monde parfait et Esprit d’hiver, Les revenants est le summum de cet ecrivaine aux yeux bleux et doux mais aux angoisses tragiques. Un roman à lire et même à conserver dans sa bibliothèque privée.

Le roman est très habilement construit dans la mesure où il procède à des retours en arrière racontées par les quatre personnages principaux de l’histoire ( Craig, Perry, Mira et Shelly ), chacun ayant sa vie qui est un roman en soi.
Une seule remarque cependant, il était superflu à mon avis d’écrire un épilogue 14 ans plus tard. En plus de 600 pages tout était dit, inutile d’en rajouter.

Au final, les revenants de Laura Kasischke  -puisque je l’ai comparé à un vin-  est un grand cru 2011 (date de parution) ou 2015 (date de lecture).

PS: la traduction en francais emprunte beaucoup à Google translate et laisse parfois à desirer. Un exemple: « Parce que les jumeaux en sont, eux, des garçons. Du sexe masculin si tu préfères »
Dommage! De plus en plus j’ai l’impression qu’un livre traduit passe par Google pour ensuite recevoir des retouches, mais aussi beaucoup d’oublis de correction.

Note 8/10 sur l’echelle RG 

 

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

– Esprit Laura Kasischke

–  Lectures d’étè, lectures de guerre ou lectures de fuite