Sur la route de Madison,

9 septembre 2018

Une histoire c’est bien, une vraie histoire c’est mieux , une vraie histoire d’amour c’est encore mieux, une vraie histoire d’amour avec 2 personnages dans la force de l’age c’est sublime. Ce roman est simple mais c’est un rêve, nous suivons Robert et Francesca durant 4 jours – un éclair dans une vie- mais ce Love Story les marquera pour le restant de leur vie.

Sur la route de Madison de Robert James Waller (en réalité le titre est The bridges of Madison county, encore une fois les traducteurs déraillent) est un roman de 1991 que je découvre aujourd’hui et dont un film a été tiré avec non moins que Clint Eastwood et Meryl Streep comme vedettes, mais j’ai eu la chance de le lire et non de le voir, car je préfere les impressions que mon esprit conçoit aux impressions que l’on nous impose au cinéma. La lecture permet l’imagination au delà de tout autre média visuel.

Elle n’était pas timide, mais pas non plus audacieuse.
La seule chose qu’elle pouvait conclure c’est que Robert Kincaid l’avait attirée d’une manière ou d’une autre, un regard de quelques secondes avait suffi.

md8509745897

Note: 8/10  sur l’échelle RG


Un homme une femme 1966, un homme seul 2018

21 juillet 2018

Que dire lorsqu’on compare ce qu’était Jean Louis Trintignant et ce qu’il est devenu. Ce saut d’un homme une femme de 1966 à cet homme de 87 ans aujourd’hui.

2270124-trintignant-aimee-jpg_1968762

Vous vous battez contre un cancer…..

Comme tout le monde.
Le mien, 60 % des hommes l’ont. La prostate.
Mais enfin, ce n’est pas le plus grave. Et puis, je ne me bats pas. Je laisse faire.
Je ne fais pas de chimio, même si j’y étais prêt.
Mais ne parlons pas trop de ça.


Vous dites aussi qu’il n’est pas si dramatique de mourir. Faut-il vous croire?

On est fait pour ça. Pour vivre et pour mourir.
C’est vrai, vous ne trouvez pas?
Moi, j’ai une fin assez difficile. C’est-à-dire qu’il y a plein de choses que je ne comprenais pas et que l’on comprend en vieillissant

video-ca-m-a-completement-detruit-jean-louis-trintignant-parle-avec-douleur-de-la-mort-de-sa-fille-marie

Oh rage, oh désespoir, oh vieillesse ennemie ! …. rien de changé depuis Corneille, mais quelle lucidité chez Trintignant.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

– La vraie émotion, c’est celle qui est proche des larmes


Foot et foutaises 2018

9 juillet 2018

Les étés des années de Coupe du Monde sont toujours particuliers, rien n’y fait, canicules, naufrages de migrants, bombardements de populations, tremblements de terre, tout devient foutais et rien n’y fait, les yeux de la planéte sont tournés vers le ballon. On ne pense plus, on fantasme sur son équipe favorite, et comme on est chauvin on ne croit qu’en l’équipe nationale

L’amour qu’on porte à une équipe permet de definir son identité, surtout si on manque de culture – Umberto Eco

Et pourtant trés vite il faut se faire à la réalité que toutes les équipes ayant des superstars genre Suarez, Messi ou Ronaldo ont trés vite été éliminé.
Chose normale la valeur des pieds de Messi en millions de dollars valent plus qu’une Coupe du Monde soit-elle en or. Et on se retrouve avec en demi finales quatres équipes européennes (France, Belgique, Royaume Uni, et Croatie), je dirais quatre équipes de l »Union Européenne vu que le Brexit n’est pas encore chose accomplie.

Premier élement à signaler, personne n’a su ou pu prononstiquer ces quatre vainqueurs.
Secondo, ces demi-finales sont la preuve que l’Union Européenne n’existe pas car autrement nous aurions eu une unique sélection et non 13 équipes européennes au Mundial 2018. Imaginons les Etats Unis d’Amerique envoyant au Mondial 13 équipes de 13 de ses Etats. Un France-Belgique ressemble plutot à un derby.
Enfin les pays les plus peuplés de la planéte ne participent pas à ce Mondial, Etats Unis, Chine, Inde, ils courent…. courent, pas aprés le ballon mais pour prendre la tête du peloton du 21 ieme siécle.

Aprés tout cela, retour à la réalité, on court les femmes ou on court aprés le ballon ?

tumblr_o8g3abmriu1sswjsqo1_1280


Philip Roth, le Freud du roman

28 mai 2018

Philip Roth, le Freud du roman

Philip Roth au New York Times, à propos du mouvement #metoo mais plus particulièrement sur les désirs ardents du mâle.

«Je ne suis pas entré seulement dans la tête du mâle, mais dans la réalité de ces désirs ardents dont la pression obstinée, persistante, peut menacer la raison, des désirs parfois tellement intenses qu’ils peuvent être vécus comme une démence. Par conséquent, aucune des conduites extrêmes que j’ai pu lire dans les journaux dernièrement ne m’a étonné.»

 
 
montgomery-roth-03-23
 
 
Philip Roth, c’est le Freud du roman, il ne s’agit pas du Juif dans ses romans, il ne s’agit pas de l’américain dans ses romans, il s’agit du mâle universel.
Grâce à Philip Roth on peut tenter d’expliquer – je dis bien expliquer et non comprendre – le comportement d’Harvey Weinstein, de DSK, de Bill Cosby et autres prédateurs.

 


La citation du jour: Achtung frontière

15 mai 2018

« Le Hamas a poussé les masses palestiniennes à franchir la frontière et les Israéliens ont défendu la frontière »

Louis Aliot, député

Israel a défendu sa frontière.
Si une meute de 40,000 personnes fonçaient sur la frontiére franço-suisse ou sur la frontière canado-américaine ou sur la frontiére russo-suédoise, que feraient à votre avis les soldats suisses, français, canadiens, américains, suédois ou russes ?

image

En ce qui me concerne je n’ai jamais envisagé de traverser une frontière sans obtenir au préalable l’accord du garde-frontière, vous aussi je suppose.
Une frontière par definition c’est fait pour être défendue, sinon on aurait pas besoin de frontière. Les frontières internationales sont un concept du droit international qui défend leur intangibilité; elles ne peuvent être modifiées que par un accord entre les États.

PS: Peut-être que la France devrait instaurer un jour sans frontière, disons le 14 mai et ce jour là chacun sur terre serait autorisé à passer librement la frontière française. Bonne idée …..

mais

PS2: « En France nous commençons à subir, dans nos rues et dans nos villes, les mêmes modes opératoires de terrorisme que les Israéliens subissent depuis déjà longtemps sur leur territoire »
a ajouté le député.


L’urgence du jour: #deletefacebook

25 mars 2018

C’est une occasion unique, à ne pas rater, aujourd’hui il faut quitter facebook definitivement, sinon nous serons responsable de l’installation definitivre d’un despote nommé Zuckerberg et qui a reussi en les espionnant à formatter les esprits des jeunes generations.

Aujourd’hui il est encore temps, demain il sera trop tard !
#deletefacebook


L’homme du jour: Tim Berners-Lee, inventeur du Web

17 mars 2018

L’inventeur du WWW nous met en garde contre l’emprise grandissante des grands groupes sur internet:
«Le Web que beaucoup ont connu les toutes premières années n’est plus celui que les nouveaux utilisateurs trouvent aujourd’hui»

«Ce qui était autrefois une riche sélection de blogs et de sites Internet a été enseveli sous le lourd poids de quelques plateformes dominantes.»

Les «menaces» qui pèsent sur le World Wide Web «sont réelles et nombreuses» notamment «la désinformation» ou «la perte de contrôle» sur les données personnelles.

Ces plates-formes dominantes sont capables de verrouiller leur position en créant des barrières pour les concurrents. Elles font l’acquisition de start-ups concurrentes, achètent de nouvelles innovations et embauchent les meilleurs talents» du secteur.

La concentration du pouvoir est entre les mains de quelques plateformes – dont Facebook, Google et Twitter – donc elles peuvent «contrôler quelles idées et opinions sont vues et partagées».

berners-lee

Tim Berners-Lee, inventeur du Web.


Google représente environ 87% des recherches en ligne dans le monde.
Facebook a plus de 2,2 milliards d’utilisateurs actifs par mois – plus de 20 fois plus que MySpace à son apogée. Ensemble, les deux sociétés (y compris leurs filiales Instagram et YouTube) concentrent plus de 60% des dépenses publicitaires numériques à travers le monde.

Oh rage oh desespoir oh web de ma jeunesse, les GAFA ont raflé la mise !
et le web n’a pas encore trente ans !