iPhone 6S ou le chaos organisé

29 septembre 2015

Donc Apple aura vendu plus de 13 millions d’appareils iPhone 6S en 3 jours.
Je ne sais si c’est vrai mais à l’Apple Store de St Catherine à Montreal on a tout fait pour faire croire que c’était la ruée, or il n’en était rien si ce n’est un chaos organisé

Il y a eu les precommandes et à 8h du matin on a créé volontairement 2 files dans la rue, une pour les pre-commandes (environ 20 personnes) puis en face une pour les acheteurs libres (moins de 50 personnes). La télé était présente et les employes d’Apple sont sortis pour acclamer en choeur le nouvel iPhone. A chacun des acheteurs potentiels on pose des questions, puis on les transfére d’une file à l’autre pour enfin être reçu par un employé et se faire parfois dire que le modéle désiré était en rupture de stock et qu’il faudra revenir le lendemain mais on ne garantissait pas le produit. Pendant ce temps la les badauds étaient libres pour voir, toucher tous les appareils, c’était le chaos organisé.
Le lendemain, samedi, je decide de me rendre au Dix30 à Brossard, la loin des cameras tout est normal, on est très vite servi, la demande est presque nulle.
Apple pretend avoir vendu 13 millions d’appareils, on ne saura jamais si c’est vrai ou faux. Comment croire les grands commerçants de la planète VW, Audi, Apple ou Merck ? Tout n’est que chaos organisé pour la pub.

PS: les bilans financiers d’Apple sont modulables, ainsi les ventes du 25 septembre (1er jour de vente) sont incluses dans le bilan 3eme trimestre, et celles du 26 et 27 dans celles du 4eme trimestre. On ne saura donc pas combien de iphone 6S ont été vendu, et le seul but d’Apple est de montrer une hausse du bilan au 4eme trimestre pour faire grimper l’action.
Dans le passé Apple était considéré l’ami de l’acheteur, désormais il n’est que l’ami de l’actionnaire.


ambiances/impressions américaines 2015

29 septembre 2015

C’est une autre Amérique que je retrouve, avec un litre d’essence à 62 cents, du jamais vu depuis  la guerre de Kippour qui causa la création de l’Opec et 40 ans d’un monde submergé par le prix du brut.

L’Amérique se porte bien économiquement et cela se ressent jusqu’au prix des chambres d’hotels et du nombre de touristes dans les hotels du Vermont( tous les monts sont vert d’ou le nom mont vert ou Vermont) et de Lake George.
De plus beaucoup de produits sont libelles au Canada et aux E.U en dollars intérieurs ce qui fait que le même produit est plus cher d’environ 30% aux Etats Unis et c’est énorme.
Aux USA on ne parle que des prochaines élections, de Donald Trump et de la nouvelle star Fiorina, Obama étant considéré comme passé et repassé.
Dans les hotels aux EU, rien de change et rien à manger au petit déjeuner, je ne me vois pas ingurgitant une bouillie de blé sans gout ou un jambon fumé et dégoulinant.
Un café et c’est tout, il faut dire que dés que j’arrive en Amérique du nord je redeviens accroc des Starbucks.
Aux E:U, en 2015 on feint d’oublier que les migrants envahissent l’Europe et que le responsable au départ n’était autre que l’oncle Sam. Oncle Sam a envahi l’Irak, les migrants ont envahi l’Europe, l’Europe dépassé et divise ne sait que faire. Comme toujours le monde paie le prix des essais/armes/médicaments/technologies/intérêts de l’Amérique, pour le meilleur et pour le pire.
Enfin à signaler qu’a peine entré dans ma chambre d’hotel pour surfer sur le web, j’ai perdu le contrôle de mon Mac tout neuf pourtant, impossible de le stopper ou de l’éteindre, une main mise supérieure en a pris le contrôle pour qq minutes, j’ai finalement compris qu’en tant que Canadien au USA je suis un étranger pour la NSA à qui tout  est permis pour combattre le terrorisme, les droits de l’homme n’existent plus, d’ailleurs Google, Facebook et Apple ne m’en donnent pas le droit, et pourtant on se sent si libre en Amérique.
C’est l’automne et les routes secondaires du Vermont ainsi que la N9 north de Lake Georges offrent un spectacle de nature, beauté et de tranquillité, là se trouve la profonde  et authentique Amérique  et non pas à Wall Street.

ambiances/impressions montrealaises 2015

22 septembre 2015

Toujours content, heureux de retrouver l’ambiance de Montreal, calme, respect mutuel, courtoisie, des valeurs qui ont tendance à disparaitre un peu partout dans notre monde déstabilisé par les guerres, les tensions, la surpopulation et courses à l’argent. A Montreal rien n’a changé  depuis mes derniers  sejours si ce n’est que tout le monde parle de recession. Mais moi j’aime bien les recessions  car elles signifient moins de consommations, moins de pollutions, moins de frivolites et plus de nature et naturel.

Au debut j’étais encore tout imprégné du vertige du mode de vie à l’israélienne et il m’a fallu quelques jours pour que mon ballon d’air se dégonfle, puis un petit tour au marché Jean Talon pour me sentir de nouveau montréalais et heureux, de constater que les fraises sont toutes petites car elles n’ont pas été inondées de produits chimiques, que les choux de Bruxelles se vendent nature, c-a-d encore attachés à leur tronc, que mille et une petites choses donnent cette bonne impression de vivre en bonne entente avec soi-meme et avec les autres.
Et cela malgré la revolution  des migrants en Europe, malgré les injonctions sur les ondes dues aux élections   bien proches. Bien entendu je suis Harper de tout coeur et j’apprécie son courage politique vis a vis du terrorisme et des pays islamistes.
Il fait bien chaud en ce debut  de septembre mais les feuilles mortes sont là pour donner le vrai ton du temps.
  
Rectificatif: après quelques jours un petit rectificatif s’impose,  je m’aperçois que la conduite ou plutot les conducteurs ont bc changè, ils zig-zag ènormement  sur l’autoroute, se faufilent entre 2 voitures, et se permettent des infractions, ce n’est plus les lignes droites constamment observèes il y a 5 ou 10 ans et qui faisait le plaisir de conduire au Canada. Ajoutons ces hortes de cyclistes indisciplines autour de McGill et c’est une autre image qui se faufile ici. Trop de monde, trop de voitures et comme partout ailleurs le Grand Canada change, se mondialise, c’est bien dommage!

Jour magique: 1er septembre rentrée des classes.

1 septembre 2015

A défaut de fréquenter les bancs d’école, laissons nous gagner par la nostalgie de la rentrée.
Bancs en bois, craie, taille crayon, encre et plumes, jeux de billes et marelles de l’époque ont été remplacés par les uniformes mode H&M , agenda électronique, iPhone et Wii.
Rentrée des classes, retour a l’école, collège ou université, c’est le rêve ou la nostalgie de tous ceux qui vu leur âge (plus) avancé ne peuvent que regretter cette époque insouciante et de jeunesse ou tout était permis.
Les bons amis on se les faisait en classe et pas sur Facebook.
Le savoir se trouvait dans notre tête et pas sur Google.
La véritable communication était directe et pas sur l’Iphone.
Les belles filles étaient en classe et pas sur Youtube.
La vie était réelle et pas du tout virtuelle.
Notre horizon était infini, il n’y avait pas que des 0 (zero) et des 1.

facebook 1960

A tout âge chacun peut se laisser bercer par ce jour magique: 1er septembre, rentrée des classes.