20 sur 20

27 décembre 2019

2020 ou 20-20 est là.
L’année 2019 elle, prend fin, mais 2019 n’a rien eu de particulier (si ce n’est le nombre impressionant d’inondations) et n’est que la suite et la conséquence des événements de la deuxième décennie du XXI éme siècle.
La première décennie étant définie avant tout par le 11 septembre 2001 (nine eleven) , de la seconde -de 2010 à aujourd’hui- on peut relever les mots clés suivants qui ont fait l’actualité:

POPULISME, genres (sexes), VIOLENCES FAITES AUX FEMMES/METOO

PRINTEMPS ARABE, MIGRANTS, FIN DU TERRORISME MUSULMAN

CLASSES MOYENNES, GILETS JAUNES, ENTROPIE, LIBERTE

POUTINE , MERKEL , TRUMP, CHINE

l’ere des MANIPULATIONS, FAKE NEWS , FIN DE LA VERITE

GAFA, RESEAUX SOCIAUX, (sans mon) IPHONE, ROBOT, IA/ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE , PHUBBING

INFLATION ZERO, TAUX NEGATIFS

SURPOPULATION

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, INONDATIONS, des(ORDONNANCE),

EXIT, BREXIT

 

Pour résumer notre époque on peut dire que les problémes sociaux l’emportent sur les problémes géo-politiques, on  parlera plus d’un conflit social intérieur que d’un conflit international. Ce sont les Gilets Jaunes et non les tensions  Iran-Arabie Saoudite qui font la Une.

– les fausses nouvelles ont été souvent plus populaires que les vraies nouvelles, et les rumeurs encore plus. Nous sommes passés à l’ère post-vérité, le mot vrai et le mot vérité doivent être bannis des lexiques ou redéfinis.

La concentration croissante de l’économie aux mains d’entreprises dominantes accentue la pression sur les clients et sur les employés. C’est un mal puissant qui dérègle le fonctionnement du capitalisme

Le marché, est progressivement devenu le véritable souverain planétaire, asservit les électeurs, qu’il traite comme des consommateurs, et les élites politiques, qu’il considère comme des employés.

– Ce qui tue plus que la terreur ? tout simplement l’environnement, la pollution de nos usines

– Nous ne sommes plus dans les médicaments qui soignent mais plutôt dans la catégorie douteuse des médicaments qui vous donnent l’impression de vivre, de bien vivre alors que ce ne sont que des poisons venus remplacer l’ère des fast-food et McDo qui les ont rendu malades.

– Google est partout dans notre vie sans notre avis, les Gafa se comportent comme des vulgaires voleurs.

La conclusion est que la presse ne fait pas son travail. Déjà soupçonnés de collusion avec les élites, les journalistes font aujourd’hui figure d’accusés, coresponsables d’une omerta que nous découvrons

Pour 2020, on sent/ressent  l’influence de la surpopulation, le déclin des USA, le mécontentement des classes moyennes, moins de démocratie et des droits de l’homme, les migrants et beaucoup la pollution.

Si jusqu’en 2000 nous vivions comme des poules en liberté dans la nature, aujourd’hui  nous vivons dans un poulailler pollué et sans liberté .

perdu

Aujourd’hui surtout, ce qui s’est perdu, c’est la foi dans la possibilité de transformer le futur de manière positive.

Pas très optimiste comme tableau et pourtant les 10,15 ou 20 années à venir seront plus riches d’imprévus que de certitudes. Qui avait prévu le 11 septembre, qui avait prévu Facebook et leurs consequences. On nous promet de belles choses, voiture autonome, intelligence artificielle, voyages sur la lune, du virtuel irréel, ….
L’avenir est et reste un grand point d’interrogation.  

point-dinterrogation


problème fondamental, la voiture individuelle à essence

14 décembre 2019

Dan Ammann – ancien président de General Motors -, veut voir disparaître les voitures à essence, le « problème fondamental » à l’origine de la pollution, des accidents et des embouteillages.

Pour lui, il faut changer les habitudes, alors que plus des trois quarts des automobiles roulent aujourd’hui avec un seul occupant à bord.

simca-fiat-publicite-1936

En realité les constructeurs automobiles produisent de plus de grandes cylindrées, des VUS, alors que nous aurions plutot besoin de la P.A à l’idem du P.C, c-a-d une voiture de petite dimension d’une à deux places qui polluera moins, se faufilera plus facilement, trouvera une place de stationnement plus aisement. Bref il faut tendre vers la taille S alors qu’on nous offre du XXL.

Au lieu de parler bla-bla du rechauffement climatique, les responsables politiques devraient évoquer un problème de source, plus profond, mais Trump avec l’impeachment, Macron avec les gilets jaunes, Johnson avec le Brexit, Angela avec ses tremblements n’ont ni la volonté ni les moyens de résoudre un probleme fondamental: la voiture individuelle à essence, et comme les voitures autonomes c’est pas pour demain ni pour après demain ….. nous continuerons à polluer et à evoquer le rechauffement climatique.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:
Les voitures autonomes c’est pas pour demain ni pour après demain, ni avant …… l’arrivée du Messie


13 trucs pour un vendredi 13

13 décembre 2019

13 trucs pour un vendredi 13
13 décembre 2019

désolé le 13 je perds mes idées, surtout si c’est un vendredi ! et de plus si c’est le deuxiéme de l’année.


L’esprit des temps

8 décembre 2019

Que penser lorsqu’un artiste David Datuna vient au musée devorer une oeuvre d’art [intitulée Comedian] de l’artiste italien Maurizio Cattelan, en l’occurence une simple banane scotchée au mur et qui a été vendue pour la fabuleuse somme de 120,000$.
Datuna y voit une « performance artistique » qu’il intitule Hungry Artist.

Datuna a t’il saccagé une oeuvre de 120,000 $, ou tout simplement mangé une banane de 120 cents ?

Cette anecdote est symbolique de notre époque decadente, car si il y a quelqu’un qui est pret à payer 120,000 dollars pour une banane c’est qu’il a trop, vraiment trop d’argent et qu’il ne sait pas quoi en faire, il fait parti des 1% dont la richesse est equivalente à 50% des terriens.
C’est ainsi que tout est gonflé aujourd’hui, aux extremes valeurs boursiéres que ce soit Apple, Google, Facebook ou la banque du coin. Extreme qui en un rien peut se retrouver comme n’ayant aucune valeur réelle, tout comme cette oeuvre devenue en quelques secondes une peau de banane.

La morale de cette histoire, à mon avis est qu’elle anticipe sur l’avenir virtuel qui nous attend, on peut appeller cela une bulle ou une peau de banane! On finira tous par glisser sur cette peau de banane.


Merkel à Auschwitz

6 décembre 2019

Bientot Angela Merkel quittera la scéne politique, chanceliére allemande depuis prés de 15 ans, Madame Europe se devait de visiter le camp de concentration où plus d’un million de Juifs furent réduis en cendres par ses concitoyens.

 

«Se souvenir des crimes, nommer leurs auteurs et rendre aux victimes un hommage digne, c’est une responsabilité qui ne s’arrête jamais. Ce n’est pas négociable. Et c’est inséparable de notre pays. Être conscient de cette responsabilité est une part de notre identité nationale » Angela Merkel

 

German Chancellor Angela Merkel and Polish Prime Minister Mateusz Morawiecki visit the Auschwitz-Birkenau memorial and museum


Chute libre …….vers les élections 2020

6 décembre 2019