150 ans, Bernard Madoff et les moutons de Panurge

30 juin 2009

Malgre le procès, malgre la peine insensée de 150 années, des questions restent sans reponses:
Comment Madoff a-t-il réussi à convaincre autant d’investisseurs chevronnés de se séparer de leur fortune sans poser de questions ?
Comment a-t-il pu échapper aux organismes de réglementation pendant toutes ces années ?
Et surtout, quelle sorte d’être humain peut être capable de tromper, totalement, cyniquement, son entourage le plus proche en le regardant droit dans les yeux ?

Les psychiatres évoquent un psychopathe, pervers narcissique, que rien ne touche si ce n’est la gloire de son propre égo.
Elie Wiesel, l’une des principales victimes de Madoff et qui a connu la Shoah, ne veut pas s’en laisser compter : « Cet homme n’est pas un malade. C’est un voleur, un escroc de la pire espère. Un point, c’est tout. Une fois que l’on entre dans le mal,  ce n’est pas statique, c’est dynamique. On entre dedans, toujours plus loin. »

Madoff aurait il reussi car nous ne sommes tous que des moutons de Panurge? Nous suivons la masse, les medias. Ou est le vrai? Ou est le faux ? Nous n’arrivons pas trop à le savoir. Il est devenu difficile ou presque impossible de s’y retrouver en économie avec nos produits dérivés , en chimie avec nos produits consommés, et dans beaucoup d’autres domaines en somme.
Impossible de s’y retrouver ! nous voila donc et malgré nous, moutons de Panurge.

moutons de Panurge

moutons de Panurge


PS: les moutons de Panurge: cette expression est de Rabelais. L’auteur y décrit la vengeance de Panurge, qui voulait acheter un mouton au négociant Dindenault. Celui-ci refusa et se moqua longuement de son interlocuteur. Panurge finit par réussir à acquérir un mouton et pour se venger, le jeta dans la mer. Tous les autres moutons du vendeur en firent autant. Dindenault, tentant de retenir le dernier, fut emporté et se noya, tout comme ses bêtes. On emploie aujourd’hui cette expression pour désigner une personne qui de plie à un règlement sans réfléchir à son bien fondé.

Publicités

En Iran c’est l’heure de la terreur, en Occident c’est l’heure de l’erreur.

29 juin 2009

Le scénario est toujours le même : des hommes en civil armés qui, sans mandat d’aucune sorte, viennent procéder à ces interpellations à domicile, à toute heure du jour et de la nuit. Le pire est à craindre.
Les Iraniens sont de nouveau soumis à l’arbitraire et à la violence des bassidji, ces milices du régime. Il faut faire peur.
Le régime s’en prend aussi à l’Europe,il a fait arrêter des Iraniens employés de l’ambassade de Grande-Bretagne ; il s’en prend à l’ONU, avec l’interpellation d’une collaboratrice locale.
On espère des condamnations internationales, on attend un minimum de solidarité avec les Iraniens.
Pourquoi aucun Etat ne se plaint il pas a l’ONU contre ces violations flagrantes des droits de l’homme ? Pourquoi les ONG sont elles si silencieuses ?

Si vous entendez votre voisin insulter, injurier, vous ne pouvez qu’être passif, mais si vous l’entendez menacer et surtout mettre a exécution des violences physiques, vous êtes contraint par la loi a le dénoncer et même à l’en empêcher. Le même principe est valable en droit international, ce qui se passe dans le pays voisin est une affaire intérieure du pays, mais des qu’il y a arbitraire, peurs, menaces, emprisonnements, tirs aveugles et exécutions, la communauté internationale doit se soulever, dénoncer et tout faire pour empecher.

Avec un Obama à la tête du monde occidental, qui craint que le moindre vent ne lui renverse son château de sable, on essaye de laisser passer le vent même lorsque ce vent se transforme en un dangereux orage. Autant en emporte le vent…..


Ensemble sur la planète nous créons l’image, l’icône, le messie ou le diable.

28 juin 2009

La mémoire a cette qualité étrange, contradictoire en apparence, de renforcer le contour des souvenirs au lieu de les estomper.
En passant des couleurs naturelles aux teintes sépia, les lignes se dégagent et révèlent l’architecture des choses. (Marie Nimier)

Michael Jackson, nous l’avons tous connu, et nous l’avons plus ou moins oublié, il passait de moins en moins à la radio. Puis il y a eu déclic, sa mort. Ce déclic a fait que les souvenirs, proches ou lointains, enregistrés, conservés ont été restitués. C’est notre mémoire qui est entré en action pour nous restituer le contour des souvenirs qui joint à notre imagination ont fait resurgir un événement, un moment, une époque.

Medias, internet et mondialisation aidant, nous reconstituons ce qui a été et ne pourra plus être. Car ainsi va la vie, ce qui est a l’instant devient du passé, et il ne reste que souvenirs et mémoire. Les souvenirs ne suffisent pas, il faut avoir de la mémoire pour les reconstituer. L’imagination en est le maquillage.
Ensemble sur la planète nous créons l’image, l’icône, le messie ou le diable.

memoire, souvenirs et imagination

memoire, souvenirs et imagination


Michael Jackson, 50 superlatifs pour un Extraterrestre surdoué.

27 juin 2009

Un artiste hors norme,
L’incroyable destin d’un génie de la pop,
Artiste prodige,
Le troisième meilleur vendeur après The Beatles et Elvis Presley,
Un musicien visionnaire,
Un danseur d’exception,
Un homme d’images,
Icône planétaire,
Un homme mal compris,
Un homme-enfant énormément talentueux avec une âme douce,
Une vie de succès et de tourments,
Une vie entre enchantement et tragédie,
Le génie sur scène,
Le petit chanteur au visage angélique,
Dualité de sa vie entre « succès » et « tourments »,
Un type merveilleux aérien qui comme dans les rêves ne semblait pas toucher le sol,
La veste de tambour-major,
Théâtralisation de la pop,
C’était une sorte d’Elvis à l’envers,
Quand on le côtoyait on sentait sa fragilité,
Il était plus grand que nature,
C’est la première superstar globale,
Un personnage étrange bizarre c’est ça qui fascinait les gens,
Il emporte avec lui un mystère incroyable,
Roi de la Pop,
Cocktail détonnant,
Lumineux,
Sulfureux,
Homme-enfant au talent immense,
Il a envoûté le monde,
Tubes planétaires,
Précurseur dans tous les domaines,
Enfant star de la Motown,
Chaleureux et sensible,
Déhanchement extraordinaire,
Enfance fracassée,
Pédophilie,
extraordinaire Père tyran,
Se detestant,
Le nez s ‘affiche,
Recherche de la beauté,
Perte de la personnalité,
Refuge pour les enfants,
Vie de star,
Destin tragique,
Marqué par le mal être,
Le plus grand timide,
Un monde de poupées,
Personnage irréel,
Peur de son père des femmes des microbes de la maladie de la vie de la mort,
Mi-Bambi mi-Peter Pan,
Extraterrestre surdoué !!!!!!!!!!!


La femme du jour: Farrah Fawcett

26 juin 2009

Nous avions son âge 20 ans, et elle nous faisait rêver, elle n’avait que des atouts, grâce, beauté, sourire : le sex-symbol des années 70.

la vie vue den bas

le paradis terrestre


Comme par hasard son grand amour me rappelle Love Story , un love story pour les plus de cinquante ans.

Son grand amour n’est autre que l’acteur Ryan O’Neal vedette du film Love Story !! L ‘acteur voulait l’épouser il y a quelques jours comme dans le film ……. C’est donc un Love Story véridique.
La réalité dépasse la fiction.


L’homme du jour: Michael Jackson

26 juin 2009

Le «roi de la pop» a succombé jeudi soir à une crise cardiaque, à l’âge de 51 ans.

De ce roi j’ai surtout aimé l’enfant Jackson qui chantait innocemment et avec bonheur la joie de vivre.
Mais son malheur a commencé le jour ou il a refusé d’assumer la couleur de sa peau, de pigmentation en pigmentation, de drogues et de perversion pour les jeunes enfants. Quelle tragédie !
Comme quoi le meilleur et le pire cohabitent en chacun de nous.
Black is beautiful, Michael !!


La photo du jour: madame Madoff

26 juin 2009

«Ça vous fait plaisir de me mettre dans l’embarras et de ruiner ma vie?» a demandé Ruth Madoff sur un ton rageur à un photographe du New York Post qui a suivi la femme de l’ex-financier Bernard Madoff dans le métro de New York hier pour la prendre en photo sous une affiche publicitaire annonçant un téléphone portable à 99¢.

madame madoff

madame madoff

On pourrait lui retorquer: Et qu’est ce que cela vous fait Madame Madoff de savoir que votre conjoint a ruiné la vie de milliers de personnes. Leur avez vous demandé pardon ?