impressions américaines 2014

27 février 2014

Me voici de retour apres ce court sejour (relatif bien sur, beaucoup vous diront que 24 jours est un long sejour) à Miami. Je retiendrais d’abord le nombre important de grues et tracteurs en action, et quand la construction va bien tout va bien, les prix de l’immobilier sont en hausse et des mafios russes investissent 4 millions de dollars pour un condo a Sunny Isles au bord de mer. D’ou provient cet argent ? cela ne semble pas trop interesser l’oncle Sam. N’oublions pas que ces complexes sont une source d’emploi pour des milliers d’américains, depuis le valet (encore ces valets, impossible de leur échapper et il faut casquer des dollars pour chaque stationnement) jusqu’aux hommes de sécurité qui vous suivent à la loupe lorsque vous sortez votre chien et attention si vous osez le poser par terre dans l’immeuble dans l’ascenseur et même parfois sur les escaliers de l’entrée secondaire de l’immeuble! Tout ces dizaines d’employés qui oublient parfois qu’en réalité c’est vous par vos frais (exagerés) d’entretien qui les employez! voila l’Amerique , il y a le riche, le proprietaire et des milliers de personnes classe moyenne à son service. Malheur à qui n’a pas les moyens en Amerique, les banques ne cherchent qu’à vous arnaquer et exigent un dépôt allant entre 2500 et 15000 $ pour vous exempter de frais mensuels, autant dire qu’ils prennent à vie cette somme énorme puisque vous ne pouvez pas l’utiliser! Capitalisme pur sans regulation bancaire comme nous en sommes habitués au Canada ou en Israel.

A Miami, il fait toujours très beau, les plages et surtout la couleur verte ocre de la mer vous font tout oublier, qu’importe le changement climatique et New York qui sous sa énième neige cet hiver ressemble plutôt à Montréal. Sécheresse en Californie et en Australie alors qu’en Israel après l’ouragan inhabituel de décembre pas une goutte d’eau cet hiver.
Le monde est dingue mais la météo l’est encore plus.

Retour à Miami, retour aux USA, l’économie va trop bien chez l’oncle Sam, qu’importe les pays du Bric en crise, qu’importe la Syrie, l’Ukraine. L’armee américaine rétrécit à vue d’oeil. La marque d’Obama est bien la.
Apres lui le monde se réveillera, un autre monde avec les USA en tête du peloton économique et a la queue-leu-leu du peloton militaire. Et moi qui croyait qu’économie et force militaire allaient de pair.


Les 4 points cardinaux, juin 2012

20 juin 2012

Un mois de juin sur terre, pas si different des juins 2002 ou 1952.
Avec l’Euro qui prime sur tout le reste, ces heros des coups de pieds , nulls
avec leurs mains, des salaires de seigneurs et la preuve qu’en foot c’est encore et toujours l’Europe qui domine.
L’autre point est le combat pour sauver l’euro, le vrai celui ci, celui des finances, des salaires et du chômage, celui qui est la preuve que l’Europe n’est plus ce qu’elle était.

Coté est, c’est le printemps arabe sous un étè brulant avec des guerres civiles meurtrieres en Syrie et de protestations violentes en Egypte, et en fond l’ impuissance de l’Europe des finances et l’indifference de l’Europe du foot.

Dernier point cardinal, l’autre monde celui des refugiés africains vers le nord et qui espèrent trouver l’Amérique en Europe et celui des réfugiés sud americains qui savent deja que l’Amérique ce n’est plus l’Amérique et que tout compte fait, en 2012 il vaut mieux retourner au Brésil, au Mexique, les nouveaux eldorados.

Juin, la terre tourne toujours, le 21 juin le jour le plus long sur l’hémisphère nord n’a pas le meme temps suivant que l’on soit à Casa, Miami, Montreal, Jerusalem ou Paris, preuve de l’inègalité terrestre.

PS: lever coucher et total
5:34 19:48 —-> Jerusalem 14:14
6:30 20:15 —-> Miami 13:45
5:06 20:47 —-> Montreal 15:41
5:47 21:58 —-> Paris 16:11
6:21 20:44 —-> Casa 14:21
donc pour un 21 juin, il vaut mieux être à Paris (fête de la musique en +) mais pour un 21 décembre c’est tout le contraire, on en reparlera.


je trouve cela très intéressant …….

1 février 2012

Je trouve très intéressant de rester pendant une longue durée dans un autre pays.

On découvre des choses plus subtiles sur le pays et la culture, on fait des rencontres plus en profondeur. 

Mais, j’ai découvert les bienfaits du style de vie minimaliste qui va avec. Lorsque ses possessions matérielles tiennent dans une valise de 23Kg, on se sent vraiment bien, libéré de beaucoup de contraintes insoupçonnées auparavant.

J’ai découvert ce que signifie une vie semi-nomade, Jerusalem, Montreal, Vancouver, Miami, les modes de vie, les pluies incessantes ici, les sun-sea-sable la bas, ou encore la joie de vivre par çi et l’esprit des dieux par la.

J’ai aussi découvert la relativité du centre du monde, le centre du monde je l’ai toujours recherché dans ma jeunesse, j’ai finalement decouvert qu’il se trouve toujours la ou on se trouve, le mien variant suivant ces périodes de vie minimaliste mais intenses.


Le retour du made in Usa

7 janvier 2012

De mon sejour 2011/2012  à  Miami en Floride, je retiens ces plages  infinies de sable blanc, cette mer mi bleu gris mi bleu nuit qui ressemble plus à un lac qu’à un ocean, ces gratte ciel de perfection construits entre mer et canaux, mais  je suis  particulierement impressionné  par les produits qui jusqu’à présent étaient à 100% made in China et sont desormais des produits made in Usa

Walmart est un microcosme de l’Amerique, c’est la chaine no 1 aux Etats Unis (et la plus grande au monde) .
On trouve des magasins Walmart dans tous les coins des Etats Unis,
On trouve de tout et à bon marche chez Walmart, de la nouriture aux habits, j’irai jusqu’a dire qu’il n’existe pas de  catégorie de produits que l’on ne trouve pas chez Walmart. Jusqu’à il n’y a pas trés longtemps Walmart était l’equivalent du made in China à 100%, mais il y a eu un changement ces dernieres mois, on y trouvait  un peu plus de made in Indonesia ou made in Egypt. Mais 2011 représente un tournant, une revolution silencieuse dirais-je, on trouve énormement de produits americains. Des pelotes de laine, des confitures de  qualité comparables aux « Grande Maman » francaises, des habits ect…,  mais à un prix inferieur,  
Donc les produits americains se retrouvent sur l’étagère, à des prix/qualités competitifs et cela m’amene a dire que les americains ont compris bien avant les autres que pour surmonter la crise mondiale actuelle et donner du travail, il fallait reconstruire toutes ces usines brodées et offertes aux chinois dans les annees 80.
Marche arriere, et les EU semblent bien remonter la pente et repartir sur le marché local et international.
Ajoutons la reprise des productions agricoles, blé, mais transformé  en ethanol  pour les voitures, ect….et voici une image certes subjective car c’est la mienne mais l’ image d’une reprise dans l’empire americain
Avec la chute de l’euro et les crises en Asie, l’Amerique reprend du push. Meme en activite politico-militaire les Etats reviennent en force un peu partout dans le monde.
Tout doucement sans faire de bruit le made in USA est le signe du reveil et du retour des Etats Unis en tête du peloton.
Les chiffres de 2011 sur l’ajout de plus d’un million deux cents mille emplois semblent confirmer cette hypothèse et nous revenons a l’economie reelle creative d’emplois et de productions par rapport à l’economie speculative des banquiers et boursiers de 2008.
Le retour du made in USA est ainsi le retour de la raison,et comme indiqué sur les étiquettes « Proudly made in USA » .


Le valet ou pour une poignee de dollar

8 décembre 2011

A Miami, ou plus generalement en Amerique, pour stationner chez soi des qu׳il ne s’agit pas d׳une residence villa mais d’un immeuble, existe le principe des valets.
Les valets sont charges de prendre en main votre voiture des votre arrivee, la garer pour vous, et vous la ramener lorsque vous desirez repartir.
Bien gentil me direz vous, oui, a part que ce systeme est accompagne 
d’une renumeration de quelques dollars, et pour ce, le valet fera des cabrioles, des sourires, des discussions, des compliments, vous ouvrira la porte, vous aidera a descendre vos sacs etc…, etc.

J׳arrive, il prend la voiture je rentre chez moi.
Je sors, il me demande mon no et va chercher le vehicule, me tient la porte et vlan quelques dollars!
Mais si je reviens 2-3 fois par jour, c’est deja qq dollars multiplies par 3, multiplies par 30 jours, donc 90 poignees de dollars,
Ca commence a me  couter cher, j׳aimerais rentrer chez moi incognito
J’aimerais ressortir sans avoir a attendre que le valet veuille bien me ramener mon vehicule, car ce temps d’attente me semble proportionnel a la poignee de dollars qu’il attend et recoit de vous.
« Tu ne payes pas mon petit ami, va falloir que t’attendes que je m’occupe un peu des autres »
Et meme si je paye il faut a chaque fois readapter son siege, son retroviseur, l׳air conditionne et la station radio car les valets se prennent pour les maitres du moins des vehicules et les domptent en consequent.
Oh rage!  Que faire pour echapper a ces valets car ils sont plusieurs a s’interchanger, donc donner une poignee de dollars au valet Frederico ne resout pas le probleme du valet Kokoriko.
Les valets, probleme a plusieurs inconnues, qui n’a pas de solution.
Impossible de stationner dans la rue – interdit par arret municipal-
impossible de leur echapper, nous sommes a la merci des rois valets
Eux ce sont les rois, et nous avec notre auto nous sommes leurs valets!!!!


PS: Pour leur echapper, une poignee de dollars!


Atterrir à Miami

4 décembre 2011

Atterrir à Miami,

Et se retrouver,
Sans internet car le modem ne fonctionne pas,
Sans tel cellulaire car l’operateur n’est pas americain,
Sans tel fixe car le proprio ne l’a pas installé,

Sans, sans, sans, il ne reste plus qu’à se refugier sur la telé,
Nbc, pas interessant je change de station, plouf! Plus de telé non plus!
Decidement sans internet, sans tel, sans telé, vous voila à Miami aux temps modernes, mais sans technologie, vous voila à l’ere prehistorique tout hysterique car pas moyen de contacter familles, amis et reseaux sociaux.
Et surtout n’allez pas chercher un telephone publique, ils n’existent pratiquement plus, c’est obsolete! 
Ne reste qu’à trouver un Starbuck pour pouvoir se connecter, et cesser de ressentir ce malaise de deconnexion du monde, de la techno, de l’ere moderne.
Mais comment trouver un Starbuck si votre Google maps n’est pas connecté !!!
Heureusement il reste un GPS auto, un vieux machin qui fonctionne sur un briquet pour vous mener au café !

Jamais un café Starbuck que je n’appreciais pas dans le passé n׳aura eu si bon gout, l’arome du contact, la saveur du rapport, la chaleur du…
Bon va falloir repartir à zero, avoir un tel mia-for-mi , et de là
telephoner pour reparer modem, internet, cables, satellites et autres modernités en passant, car je vous signale  que l’air conditionne a cesse de fonctionner, que la chasse des toilettes fait des siennes, 
Pour tout dire du seizieme etage qui domine l’ocean, je suis venu à Miami pour profitter de la mer, du soleil mais aujourd’hui il fait grisatre, venteux, un micro ouragan tout bouge, tout s’envole, 
J’ai bien atterri à Miami apres un vol de plus de 15 heures, mais maintenant c’est un atterissage de choc.

Il faud dire qu’au Art Basel Miami Beach, la foire de l’art contemporain un tableau de machin s׳est vendu  a 500000 dollars. Miami, l’Amerique, le pays du pognon ou l’on oublie qu’il y a des gens qui n׳ont pas les moyens.

Bienvenue à Miami, et n’oubliez pas que dans la vie vous pouvez tout programmer  mais un petit bug peut tout remettre à zero.