«Une activité physique adaptée est plus efficace qu’un médicament»

22 février 2019

L’Inserm (l’Institut national de la santé et de la recherche médicale) a étudié l’impact de l’activité physique sur 12 maladies chroniques. Conclusion : une activité physique adaptée peut faire mieux qu’un médicament.

image
L’activité physique adaptée, c’est comme un médicament à prendre à vie, et contrairement aux médicaments pas d’effets secondaires mais un effet moral et physique positif.
Zut! où sont mes baskets ?


Oh rage! Oh désespoir! Oh richesse ennemie!

20 janvier 2019

L’équation qui crie à l’explosion des inégalités:

26 milliardaires = la moitié de l’humanité

Les 26 plus riches détiennent autant d’argent que la moitié de l’humanité

Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde.

La richesse de l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier.

Résultat les gilets jaunes, le brexit, la guerre civile autour de Trump,…. les 3 puissances occidentales sont en faillite et Jeff Bezos et ces 25 autres énergumèness en sont la source.

A l’autre bout du monde …. la misère.
Il y a AmaZone et l’autre Zone !

afp-b49eabfe9f6c5cc2bc95e7d1ccc96d8b0d11cdb7


Le ridicule ne tue pas, pas si sur!

13 janvier 2019

On connait la citation « le ridicule ne tue pas » mais la ridicule information laissant entendre que Trump serait peut-être un agent au service de Poutine au dela du ridicule n’a qu’un but – celui du New York Time décadent ces dernières années et du Washington Post de Jeff Bezos au service des GAFA sans parler du FBI jusqu’à il n’y a pas longtemps au service de Comey lui meme au service d’Hillary Clinton et du parti démocrate – éliminer Donald Trump.

Si, le ridicule tue, détruit !

Avant de poser la question pour savoir si Trump est un agent russe, on devrait poser la question si le NYTimes, le Washington Post et Comey ne sont pas des agents au service des multinationales néo liberales qui polluent la planéte, s’enrichissent toujours plus, empoisonnent et appauvrissent les peuples de la Planéte.


Quoi de neuf pour 2019

25 décembre 2018

L’année 2018 prend fin, 2018 c’est les illusions perdues, le monde que nous avons connu est en train de s’effondrer, pas dans quelques années, mais maintenant.
La disparition de 2 géants du XXe siécle, Philip Roth en littérature et Charles Aznavour pour la chanson, tous deux décédés cette année à 85 et 95 ans en sont le symbole.
Nous pensions qu’à l’ère digitale la transparence régnerait, mais les Fakenews l’emportent. On ne peut plus croire personne, tout ou presque peut être faux, truqué, manipulé: infos, statistiques, médicaments, résultats de recherches, qualité de l’air et pollutions, bref tout ce qui faisait notre qualité de vie.

2018 c’est, en résumé, cette photo avec tous ces « impuissants » face à Trump, l’année des migrants ou « nouveaux envahisseurs », la misére des « oubliés » de la mondialisation qui ont donné naissance aux Gilets Jaunes et aux politiques populistes à travers le monde et ce en réaction au liberalisme sauvage et au totalitarisme des GAFA.

Quoi donc de neuf pour 2019 ?
La crise de 2008 n’a jamais pris fin et continue d’exister, le système bancaire est en danger, les actions des banques mondiales sont sur le point de s’effondrer, nous sommes à la veille d’une récession mondiale.

Nous avons toujours vécu sur un modèle selon lequel le gouvernement était le problème et le secteur privé la solution, et aujourd’hui ce modèle a été inversé. Des lors, -je me répète- nous sommes dans un monde en mutation et tout l’ordre socio-économique que nous avons connu va s’effondrer, pas dans quinze ou vingt ans, mais maintenant.

Si vous voulez imaginer ce que sera l’année 2019, la voici résumée en une photo:
2018 c’est ce pont de Genes qui s’est effondré aprés 37 ans de négligence, c’est la fin du monde que nous avons connu.
2019 c’est ce camion qui file sur le pont, freinera t-il à temps devant l’abime ? Je l’espère mais même à supposer qu’il réussisse, il n’y a pas de marche arrière, il faudra reconstruire un nouveau pont, un nouveau systéme socio-économique.

Je sais, je suis plutot pessimiste pour une veille de nouvel an, mais je ne suis pas prophète et je peux me tromper, mais si ce scénario ne se réalisera pas en 2019 ce ne sera que parti remise pour 2020 ou 21.
Le monde est en ébullition, nous entrons dans une zone de turbulence.
Cela ne doit pas nous empêcher de trinquer un bon champagne pour 2019. Bonne année! Demain ? nous verrons …… Dieu GAFA est grand.


La preuve que les machines/robots ont pris le dessus sur l’homme.

6 décembre 2018

Hanukkah, la fête des lumières est aussi l’occasion de faire des cadeaux aux jeunes et aux enfants. J ‘ai donc fait un petit transfert d’argent par internet à une niéce étudiante.

Sur internet c’est simple et rapide il suffit d’appuyer sur des touches qui indiquent le code de la banque puis de la succursale et d’ajouter le nom et no de compte du bénéficiaire et le tour est joué.
Mais j’ai appuyé par erreur sur la succursale 111 au lieu de 110, et je m’en suis aperçu juste aprés avoir appuyé sur la touche « Etes vous sur de vouloir réaliser cette opération »
Oui j’en étais sur mais 2 secondes plus tard je m’aperçois de mon erreur. Oh rage! Quelle erreur d’inattention !

Que faire, le UNDO n’existe pas et l’argent est parti direction sud du pays alors que mon but était vers le nord . 111 au lieu de 110 et c’est le grand bordel qui commence. Impossible de trouver un responsable à ma banque, il est tard.
J’envoie des mails explicatifs à tout ceux que je crois pouvoir résoudre le probléme. Je ne reçois que des réponses automatisés « je suis en vacances, je serais de retour lundi », « votre demande à été reçu mais il faut s’adresser au mail xxxxx », « Vous n’avez pas signé votre demande ». Bordel comment signer un mail ! Va falloir l’imprimer, le signer manuellement, le photographier et envoyer le fichier.
Bon tout est fermé, moi qui croyait que sur internet c’était du 24/24, 7 jours sur 7. On verra demain matin. Entre temps mon pognon circule et le matin je recois un SMS automatisé m’annonçant que mon transfert a été effectué avec succés (à la mauvaise adresse !).

softbank_pepper

Je contacte ma banque qui m’explique que le transfert est fait vers une autre banque donc qu’eux n’ont deja plus de controle, et que si le no de compte que j’ai inscrit n’existe pas dans la succursale 111 on refusera automatiquement le transfert, mais ce n’est pas le cas, le numero du compte existe et dans la succursale 111 et dans la succursale 110 ! Donc par les moyens de controle de machine aucune possibilité de rectifier. Il ne reste qu’à contacter le directeur de la succursale 111 et lui demander de rectifier, mais moi je n’ai aucun moyen de le contacter ! C’est ma banque qui le fait et ce dernier me contacte et m’informe qu’il ne peut annuler la transaction mais il peut la virer à la succursale 110. Je n’ai pas d’autre choix, encore heureux que le no de compte que j’ai introduit soit correct !
C’est le week-end et j’attends de voir si en début de semaine le virement se fera, ce sera au bénéficiaire de me le faire savoir.


Ma conclusion: les machines/robots ont pris le controle des opérations, l’intervention humaine par machine s’avére incapable de rectifier le tir.
C’est comme si vous envoyez un missile anti-aerien, dès que vous appuyez sur le bouton GO il n’y a plus rien à faire c’est deja le combat missile/anti missile automatisé qui decidera du resultat.
L’homme perd de plus en plus le controle des machines/robots et le danger est pour l’avenir si ces robots ne se retourneront pas contre l’homme par ces algorithmes sophistiqués et pas toujours logiques car l’humain a des défaillances de logique qui
risquent de se repercuter contre lui.


Vain G20, une fois de plus

30 novembre 2018

participants-sommet-g20-30-novembre-2018-buenos-aires_3_729_418

On peut se demander pourquoi pour un G20 il y a sur la photo officielle 37 personnalités sans compter Angela Merkel qui arrivera en retard, c’est donc d’un G38 qu’il s’agit (20 membres + invités 2018 + invités permanent + représentants d’organisations régionales).

En période de crise, à 38 on ne peut rien faire ou décider en commun si ce n’est de diner ensemble. D’ailleurs les relations à ce sommet sont bilatérales Macron-MBS, Trump- Xi Jumping ect…

L’heure est davantage aux duels qu’aux grandes négociations, les tensions sont visibles surtout aprés le nouveau coup de force de Poutine en mer d’Ukraine. On se souvient de son départ précipité du sommet du G20 de 2014 pour mieux diriger son coup de force en Ukraine, rien n’a changé.

dirigeants-g20-reunissent-argentine-30-novembre-1er-decembre-carte-mondiale-organisation_4_729_728

Enfin il est à signaler que si nos 20 lurons provisoirement au pouvoir détiennent 85% du PIB, cela veut dire que les 147 pays non representés içi n’ont aucune force, la plupart ajoutant moins de 1% au PIB mondial, donc 80% des nations peuvent couler ou disparaitre sans que cela impacte la richesse mondiale.

Nos 20 lurons devraient plutot s’interesser de plus près aux Gilets Jaunes qui sont representatifs du malaise social partout sur le globe et de la baisse des revenus sinon les Gilets Jaunes se propagereront dans beaucoup d’autres pays.

Depuis leur création en 2009, je suis de près ces G20, toujours les mêmes: de vains G20 et du bon vin au diner.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

–  Encore un G vain

–  Rapido, sur le départ précipité de Poutine du sommet du G20

–  encore un G vain

–  2011 Encore un G vain

–  G20, chacun pour soi et la raison du plus fort

–  La vue du lac Ontario et son effet sur le G20.

–  Vain G20

–  A quoi sert le G20, puisque le communiqué final est connu d’avance

–  Chacun pour soi ou du G20 au 20 G1

–  La série G20, G8, G7, G2,G1, G0

–  Un nouvel équilibre mondial

–  Tango au G20: de Vicky Cristina Barcelona à Cristina Kirchner Argentina

–  Qu’attendez vous du G20 : le show ou le boulot ?

– G20 : On dira des phrases qui sonnent bien mais n’engagent pas réellement


Stephen Harper sur la montée du populisme

29 novembre 2018

Un bon vent régne à Montreal, Stephen Harper qui avait disparu depuis belle lurette de la scéne politique nous revient avec un livre « Right Here, Right Now » (Ici, maintenant), et un interview télévisé.
Il y parle de populisme, des élites politiques, du niveau de vie et insatisfactions du peuple, d’immigration illégale et même des «gilets jaunes» mais aussi des médias au service de l’Etablishment et enfin du modéle Donald Trump.
 
right-here-right-now-by-stephen-harper

Ce livre que je n’ai pas encore lu jette un regard sévère sur les failles de la mondialisation et la tendance naturelle des élites politiques et économiques à en minimiser les répercussions sur la vie des gens ordinaires.

« Il est necessaire que les gouvernements soient à l’écoute des insatisfactions de leur population et qu’ils adaptent leurs politiques afin d’éviter des options extrêmes »

« Le populisme exprime des inquiétudes et des préoccupations bien réelles. Il est nécessaire de proposer des solutions réalistes.»

« Des politiques ont été réalisées de très mauvaise façon dans plusieurs pays depuis des années et donc l’insatisfaction des citoyens est légitime. Les politiciens se doivent d’écouter pour eviter le pire. »

L’élection de Donald Trump n’est pas un accident de parcours, même si sa victoire a surpris de nombreux observateurs aux quatre coins du monde. Il a su à sa manière donner une voix aux gens de la classe ouvrière qui ont perdu leur emploi à cause de la délocalisation des entreprises au profit de la Chine, qui ont vu leur salaire stagner pendant des années alors qu’on est venu à la rescousse des grands financiers de Wall Street après la crise financière de 2008, ou qui constatent que le Tout-Washington croise les bras alors que l’immigration illégale se poursuit sur le territoire américain.
Rappelons qu’au E.U, nous sommes aujourd’hui aprés 3 décennies de stagnation, de baisse du niveau de vie et d’immigration illégale.

«Il est possible que Trump échoue, mais le phénomène qui a créé Donald Trump va rester avec nous jusqu’à ce que la classe politique réponde aux préoccupations de la population»

Stephen Harper constate qu’un spectre politique élitisme-populisme extrême s’installe dans certains pays, dont la France. Le mouvement des «gilets jaunes» en est l’exemple le plus récent.
Le président français représente l’élite libérale. Il propose une taxe sur le carbone massive sur la population qui n’est pas réaliste. « Un chef responsable doit évidemment reconnaître que l’environnement est une priorité, mais ça ne doit pas avoir de conséquences sur le niveau de vie des travailleurs.»

Un bon nationalisme fait partie d’une société normale. Évidemment, l’extrême est dangereux, mais n’importe quelle idéologie extrême est dangereuse. Il faut une dose de nationalisme pour huiler les sentiments d’appartenance.

Dans le passé les médias étaient des opposants de l’Etablishment, aujourd’hui les médias sont l’Etablishment et veulent faire la morale aux gens.

Stephen Harper tient à lancer cette mise en garde aux dirigeants politiques : s’ils ignorent les maux qui empoisonnent la vie des travailleurs en les balayant sous le tapis, par exemple, ou en les ridiculisant, ils le feront à leurs risques et périls et alimenteront le populisme au détriment de la stabilité politique et économique de leur pays.

«Ce populisme et cette rupture politique que l’on voit vont continuer tant et aussi longtemps qu’on ne s’attaquera pas aux problèmes et aux inquiétudes des populistes. On ne peut pas prétendre que ces inquiétudes sont imaginaires. La réalité, c’est que les gains pour les familles ordinaires et les travailleurs dans plusieurs pays ne sont pas au rendez-vous »

Nous sommes en période de turbulence politique. Il faut consulter le peuple. Avec Stephen Harper l’espoir renait, mais combien de Stephen Harper y a t-il aujourd’hui sur l’échiquier politique mondial ?