Riche ou pauvre , qu’est ce que ça change

27 octobre 2018

Personne, riche ou pauvre, ne peut échapper à la pollution atmosphérique.

le directeur général de l’OMS


T’es pas interessante, t’es ennuyeuse !

27 octobre 2018

http://content.jwplatform.com/players/spBwrPa7-U4CTA3JQ.html

La réponse du 1er ministre israelien à celles qui l’ont élu.

Netanyahu s’exprimait mardi dernier à Kiryat Shmona pour inaugurer une salle d’urgences médicales, lorsqu’une femme originaire de la localité, Orna Peretz, a interrompu son discours afin de protester contre la fermeture d’une autre salle dans la région. Sa réponse: T’es pas intéressante, t’es ennuyeuse!

« Ecoute, tu es tout simplement pas intéressante. Tu nous ennuie. Nous voulons discuter de choses qui nous intéressent. Reviens quand tu auras quelque chose d’intéressant à dire. »

Conclusion: « Votez pour moi, puis foutez moi la paix, vous n’êtes même pas interessant, vous êtes ennuyeux ».
Le peuple ne compte plus, il ne sert qu’à voter (pour moi) une fois tous les 4 ans.
Interessants ce sont les multi-milliardaires, les investisseurs, les chanteuses bidon de l’Eurovision, les dirigeants de la planete et les avocats qui le défendent.

Madame Orna Peres, vous qui votez extreme droite depuis des generations, de père en fille, vous l’avez bien mérité cette réponse ou cette gifle de Bibi.


Diminuer sa dépendance ou l’Art d’être oisif

22 octobre 2018

« Au travail, nous sommes asservis toute la journée à des ‘maîtres’, nous devons suivre les ordres. Et puis nous sortons, et nous devenons les ‘maîtres’ puisque nous pouvons choisir entre telle ou telle marque.

Et les marques disent : ‘S’il-vous-plaît maître, choisissez-moi !’, parce qu’elles veulent notre argent. Donc elles nous font croire que nous sommes les maîtres, quand en réalité, nous restons asservis. […]

Réduire sa consommation, c’est non seulement avoir plus de temps pour flâner, mais c’est aussi diminuer sa dépendance à l’argent.

d’après « l’Art d’être oisif dans un monde de dingue » de Tom Hodgkinson

L’état de somnolence est particulièrement fertile pour l’imagination.

« Rester au lit à ne rien faire est noble, juste et productif »


Sur la route de Madison,

9 septembre 2018

Une histoire c’est bien, une vraie histoire c’est mieux , une vraie histoire d’amour c’est encore mieux, une vraie histoire d’amour avec 2 personnages dans la force de l’age c’est sublime. Ce roman est simple mais c’est un rêve, nous suivons Robert et Francesca durant 4 jours – un éclair dans une vie- mais ce Love Story les marquera pour le restant de leur vie.

Sur la route de Madison de Robert James Waller (en réalité le titre est The bridges of Madison county, encore une fois les traducteurs déraillent) est un roman de 1991 que je découvre aujourd’hui et dont un film a été tiré avec non moins que Clint Eastwood et Meryl Streep comme vedettes, mais j’ai eu la chance de le lire et non de le voir, car je préfere les impressions que mon esprit conçoit aux impressions que l’on nous impose au cinéma. La lecture permet l’imagination au delà de tout autre média visuel.

Elle n’était pas timide, mais pas non plus audacieuse.
La seule chose qu’elle pouvait conclure c’est que Robert Kincaid l’avait attirée d’une manière ou d’une autre, un regard de quelques secondes avait suffi.

md8509745897

Note: 8/10  sur l’échelle RG


Un homme une femme 1966, un homme seul 2018

21 juillet 2018

Que dire lorsqu’on compare ce qu’était Jean Louis Trintignant et ce qu’il est devenu. Ce saut d’un homme une femme de 1966 à cet homme de 87 ans aujourd’hui.

2270124-trintignant-aimee-jpg_1968762

Vous vous battez contre un cancer…..

Comme tout le monde.
Le mien, 60 % des hommes l’ont. La prostate.
Mais enfin, ce n’est pas le plus grave. Et puis, je ne me bats pas. Je laisse faire.
Je ne fais pas de chimio, même si j’y étais prêt.
Mais ne parlons pas trop de ça.


Vous dites aussi qu’il n’est pas si dramatique de mourir. Faut-il vous croire?

On est fait pour ça. Pour vivre et pour mourir.
C’est vrai, vous ne trouvez pas?
Moi, j’ai une fin assez difficile. C’est-à-dire qu’il y a plein de choses que je ne comprenais pas et que l’on comprend en vieillissant

video-ca-m-a-completement-detruit-jean-louis-trintignant-parle-avec-douleur-de-la-mort-de-sa-fille-marie

Oh rage, oh désespoir, oh vieillesse ennemie ! …. rien de changé depuis Corneille, mais quelle lucidité chez Trintignant.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

– La vraie émotion, c’est celle qui est proche des larmes


Foot et foutaises 2018

9 juillet 2018

Les étés des années de Coupe du Monde sont toujours particuliers, rien n’y fait, canicules, naufrages de migrants, bombardements de populations, tremblements de terre, tout devient foutais et rien n’y fait, les yeux de la planéte sont tournés vers le ballon. On ne pense plus, on fantasme sur son équipe favorite, et comme on est chauvin on ne croit qu’en l’équipe nationale

L’amour qu’on porte à une équipe permet de definir son identité, surtout si on manque de culture – Umberto Eco

Et pourtant trés vite il faut se faire à la réalité que toutes les équipes ayant des superstars genre Suarez, Messi ou Ronaldo ont trés vite été éliminé.
Chose normale la valeur des pieds de Messi en millions de dollars valent plus qu’une Coupe du Monde soit-elle en or. Et on se retrouve avec en demi finales quatres équipes européennes (France, Belgique, Royaume Uni, et Croatie), je dirais quatre équipes de l »Union Européenne vu que le Brexit n’est pas encore chose accomplie.

Premier élement à signaler, personne n’a su ou pu prononstiquer ces quatre vainqueurs.
Secondo, ces demi-finales sont la preuve que l’Union Européenne n’existe pas car autrement nous aurions eu une unique sélection et non 13 équipes européennes au Mundial 2018. Imaginons les Etats Unis d’Amerique envoyant au Mondial 13 équipes de 13 de ses Etats. Un France-Belgique ressemble plutot à un derby.
Enfin les pays les plus peuplés de la planéte ne participent pas à ce Mondial, Etats Unis, Chine, Inde, ils courent…. courent, pas aprés le ballon mais pour prendre la tête du peloton du 21 ieme siécle.

Aprés tout cela, retour à la réalité, on court les femmes ou on court aprés le ballon ?

tumblr_o8g3abmriu1sswjsqo1_1280


Philip Roth, le Freud du roman

28 mai 2018

Philip Roth, le Freud du roman

Philip Roth au New York Times, à propos du mouvement #metoo mais plus particulièrement sur les désirs ardents du mâle.

«Je ne suis pas entré seulement dans la tête du mâle, mais dans la réalité de ces désirs ardents dont la pression obstinée, persistante, peut menacer la raison, des désirs parfois tellement intenses qu’ils peuvent être vécus comme une démence. Par conséquent, aucune des conduites extrêmes que j’ai pu lire dans les journaux dernièrement ne m’a étonné.»

 
 
montgomery-roth-03-23
 
 
Philip Roth, c’est le Freud du roman, il ne s’agit pas du Juif dans ses romans, il ne s’agit pas de l’américain dans ses romans, il s’agit du mâle universel.
Grâce à Philip Roth on peut tenter d’expliquer – je dis bien expliquer et non comprendre – le comportement d’Harvey Weinstein, de DSK, de Bill Cosby et autres prédateurs.