Avec l’attaque au siège de « Charlie Hebdo » 2015 est bien entamé

7 janvier 2015

l’attaque au siège de « Charlie Hebdo »

Avec les cris de « Allah Akbar » 2015 est bien entamé.
On peut dénier Zemmour, on peut dénier Houellebecq mais ….
On ne pourra plus dénier que l’Europe et la France en particulier ne sont pas soumises aux attaques islamistes.

Ce qui ressort de cet attentat est le calme, la détermination et l’efficacité des tireurs. Les trois individus ont probablement suivi un entraînement de type militaire. « On a changé de registre. On a affaire avec de véritables professionnels de la violence, et non plus à des amateurs éclairés comme Mohammed Merah « 

Alain Chouet, ancien chef service renseignement de la DGSE

Une des dernières caricatures de Charb, on peut se demander si il n’avait pas prévu le pire:

Toujours pas d’attentats en France : attendez, on a jusqu’à la fin janvier pour présenter ses voeux


Zemmour ou le nouveau Dreyfus

21 décembre 2014

 

Zemmour détonne dans les medias français, il a du courage, une lucidité pour placer les evenements historiques et analyser leur impact. Cela dérange les  journalistes  « moyens » qui n’ont rien à repondre à ses arguments car contrairement à eux Zemmour a de la culture, connaît l’histoire et  controle la littérature, le tout sur fond de logique implacable. Cela dérange aussi les politiciens dont le seul but est de plaire à un electorat potentiel, cela dérange donc les medias qui sont leurs vassaux.

Zemmour dérange donc et beaucoup, comment s’en debarasser puisque logique et pressions ne marchent pas, on va lui trouver une phrase, un mot terrible « déportation » qu’il n’a pas dit et le lui coller retroactivement sur une interview paru il y a  plus de deux mois et dans une langue étrangére en l’occurence en italien.

Le principal intéressé  Zemmour plaide  une « manipulation fantastique« . « On m’a accusé d’avoir dit un mot que je n’ai pas prononcé, on m’a accusé ensuite de ne pas avoir contredit un mot qui n’a même pas été prononcé. C’est une « histoire extraordinaire ».

Tout cela me rappelle le faux  document de l’affaire Dreyfus. Accusons et laissons la presse se dechainer et le peuple s’emporter. Voila c’est fait Zemmour-Dreyfus est accusé, Zemmour-Dreyfus est limogé  (de iTele pour le moment), et la presse et les medias se dechainent au lieu de calmer net cette « manipulation ».

Ces journalistes -je cite Charles Consigny du Point- ne sont pas « en désaccord » avec Éric Zemmour, ils ne pensent rien des sujets qu’il aborde et n’ont rien à répondre à ses arguments. Ça n’est pas qu’ils « ne partagent pas » ses idées, c’est qu’ils n’en ont pas. Voilà où le bât blesse : parce qu’il a de la culture, parce qu’il travaille, parce qu’il connaît l’histoire et la littérature, Éric Zemmour fait ce qu’ils devraient tous faire au lieu de se vendre les uns les autres des brevets de bonne conscience à longueur de mondanités où l’on reste entre gens de bonne compagnie.

La France est en crise, la France est en chute, cela est beaucoup du à ces journalistes modernes au service du patron du journal  et de sa ligne politique, adeptes du copy-paste, qui ont cessé de reflechir depuis belle lurette. Ces nouveaux Estherazy n’ont rien de mieux à nous offrir qu’un Dreyfus version XXI eme siécle.


Suicide francais ou l’histoire de la France Contemporaine pour les Nuls

17 octobre 2014

J’ai flashé le suicide français de Zemmour, flashé sur le net car pas question d’acheter le bouquin et d’alimenter un essai à quatre sous.
Ce ne sont que des feuillets chronologiques de l’histoire contemporaine de la France de 1940 à 2007 (pourquoi l’auteur s’arrête à 2007 et pas à 2014 ? l’éditeur n’a plus de place ou les auteurs sont fatigués de rabacher?) .
De toutes les manières tous ces feuillets sont identiques, une citation, ou une chanson ou un film et on en dit ce que l’on veut, d’ailleurs on pourrait dire le contraire ou choisir d’autres dates fatidiques que rien n’y changerait.
Ce livre pourrait donc s’intituler l’histoire de la France Contemporaine pour les Nuls.
Si on préfère, il s’agit de la chronique historique d’une décadence.

Il faut être plutôt tendance suicidaire pour apprécier ce livre que les medias par besoin de buzz, de bruit, d’intérêt, de remplissage d’horaires ou de pages se complaisent à louer.
Aucun intérêt, il n’apporte aucune réponse et certainement pas toutes les causes réelles et les événements internationaux primordiaux tels que la guerre de Kippour et le prix aberrant du brut, le 11 septembre et d’autres événements dus au caractere frileux des français qui par exemple détenaient avant tous le minitel mais ont voulu le garder pour eux au lieu de le rendre mondialisé, on connait le resultat.
D’autres exemples parmi tant, la fille secrète de Mitterand, ou les relations journalistes-politiciens ou chacun couve et couvre l’autre, ainsi on reste bloqué on n’avance pas. En France on critique tout et tous mais on ne se critique pas.
Les francais sont forts pour polémiquer, pour mettre les i mais incapables de mettre les points sur les i, ils tournent autour du pot, ils ne nomment pas les choses, les causes, les responsabilités donc ils végètent. C’est ça le suicide et pas le betisier Zemmour.

Allons donc, je vais me coucher, les bêtisiers de On n’est pas couché avec Zemmour comme vedette aléatoire, ce n’est pas pour moi. Leur but est de trouver un terrain fertile dans les inquiétudes d’une partie de la population. Ne vous laissez pas prendre.