Les 100 jours d’Obama: 100 discours, 100 sourires et une grimace.

24 avril 2009

« Tu as fait un discours, il va falloir des actes » a dit Sarkozy sur Obama.
Obama a fait près de 100 discours durant ses 100 premiers jours à la Maison Blanche, beaucoup de bla-bla, beaucoup de charisme, beaucoup de sourires.
Il est maître dans l’art, et ne serait ce son entrée en politique on le verrait bien en super star hollywoodienne.
Il manquait des actes, il fallait des actes, et voici que son premier acte personnel en l’occurrence les publications des bulletins secrets de la CIA sur la torture est un but (goal) contre son propre camp, contre celui d’une Amérique unie, contre une logique septembre 2001, contre ses prédécesseurs, contre ceux qui ont approuvé par les actes ou par leur silence car soyons clair les élus démocrates autant que les républicains sont dans le coup.

100 sourires et une grimace

100 sourires et une grimace

Obama aurait pu choisir d’annuler la torture, un point c’est tout. Et tourner la page.
Il a choisi devant le roi Abdallah de Jordanie d’exhiber aux journalistes sa décision, sa première décision personnelle car jusqu’à présent toutes les décisions étaient dans le domaine économique et choisies par les conseillers et lobbies économiques.
Pourquoi ce jour, pourquoi devant un monarque musulman? Voulait il jouer au grand frère Hussein qui cherche à se rallier le monde musulman et ce en autopunissant les EU et le monde occidental ?

La phrase de Sarko aurait du donc être, non pas « Tu as fait un discours, il va falloir des actes » mais « Tu as fait des discours, il va falloir un acte« .
Il y a eu acte: après 100 discours, 100 sourires, voici la première grimace d’Obama. Affaire à suivre….

Publicités