Les deux lurons de l’affaire Zeitouni, suite ….

9 octobre 2013

Ca se complique pour nos deux lurons, il était temps !
La presse raméne des nouveaux élements dans l’affaire Lee Zeitouni Zal.

Éric Robic, qui était au volant, n’avait plus de permis de conduire. Il avait été annulé pour conduite en état d’ivresse. C’est ce qui ressort de l’enquête, bien que la défense du chauffard conteste ce point.

Le conducteur français était en fuite en Israël au moment des faits. Il était recherché par la justice française dans un dossier d’escroquerie. 

« Plus rien n’étonne venant du chauffard »

Me Goldnadel, avocat de la famille Zeitouni

Le chauffard, qui doit s’acquitter du paiement d’une caution de 200.000 euros, n’a toujours rien versé à la justice. Il pourrait faire bientôt l’objet d’une convocation : il risque d’être incarcéré si l’argent n’est pas versé.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

 – Jamais deux sans trois

 – la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
 
 – Wanted

 – Les larmes de crocodile