Stephen Harper sur la montée du populisme

29 novembre 2018

Un bon vent régne à Montreal, Stephen Harper qui avait disparu depuis belle lurette de la scéne politique nous revient avec un livre « Right Here, Right Now » (Ici, maintenant), et un interview télévisé.
Il y parle de populisme, des élites politiques, du niveau de vie et insatisfactions du peuple, d’immigration illégale et même des «gilets jaunes» mais aussi des médias au service de l’Etablishment et enfin du modéle Donald Trump.
 
right-here-right-now-by-stephen-harper

Ce livre que je n’ai pas encore lu jette un regard sévère sur les failles de la mondialisation et la tendance naturelle des élites politiques et économiques à en minimiser les répercussions sur la vie des gens ordinaires.

« Il est necessaire que les gouvernements soient à l’écoute des insatisfactions de leur population et qu’ils adaptent leurs politiques afin d’éviter des options extrêmes »

« Le populisme exprime des inquiétudes et des préoccupations bien réelles. Il est nécessaire de proposer des solutions réalistes.»

« Des politiques ont été réalisées de très mauvaise façon dans plusieurs pays depuis des années et donc l’insatisfaction des citoyens est légitime. Les politiciens se doivent d’écouter pour eviter le pire. »

L’élection de Donald Trump n’est pas un accident de parcours, même si sa victoire a surpris de nombreux observateurs aux quatre coins du monde. Il a su à sa manière donner une voix aux gens de la classe ouvrière qui ont perdu leur emploi à cause de la délocalisation des entreprises au profit de la Chine, qui ont vu leur salaire stagner pendant des années alors qu’on est venu à la rescousse des grands financiers de Wall Street après la crise financière de 2008, ou qui constatent que le Tout-Washington croise les bras alors que l’immigration illégale se poursuit sur le territoire américain.
Rappelons qu’au E.U, nous sommes aujourd’hui aprés 3 décennies de stagnation, de baisse du niveau de vie et d’immigration illégale.

«Il est possible que Trump échoue, mais le phénomène qui a créé Donald Trump va rester avec nous jusqu’à ce que la classe politique réponde aux préoccupations de la population»

Stephen Harper constate qu’un spectre politique élitisme-populisme extrême s’installe dans certains pays, dont la France. Le mouvement des «gilets jaunes» en est l’exemple le plus récent.
Le président français représente l’élite libérale. Il propose une taxe sur le carbone massive sur la population qui n’est pas réaliste. « Un chef responsable doit évidemment reconnaître que l’environnement est une priorité, mais ça ne doit pas avoir de conséquences sur le niveau de vie des travailleurs.»

Un bon nationalisme fait partie d’une société normale. Évidemment, l’extrême est dangereux, mais n’importe quelle idéologie extrême est dangereuse. Il faut une dose de nationalisme pour huiler les sentiments d’appartenance.

Dans le passé les médias étaient des opposants de l’Etablishment, aujourd’hui les médias sont l’Etablishment et veulent faire la morale aux gens.

Stephen Harper tient à lancer cette mise en garde aux dirigeants politiques : s’ils ignorent les maux qui empoisonnent la vie des travailleurs en les balayant sous le tapis, par exemple, ou en les ridiculisant, ils le feront à leurs risques et périls et alimenteront le populisme au détriment de la stabilité politique et économique de leur pays.

«Ce populisme et cette rupture politique que l’on voit vont continuer tant et aussi longtemps qu’on ne s’attaquera pas aux problèmes et aux inquiétudes des populistes. On ne peut pas prétendre que ces inquiétudes sont imaginaires. La réalité, c’est que les gains pour les familles ordinaires et les travailleurs dans plusieurs pays ne sont pas au rendez-vous »

Nous sommes en période de turbulence politique. Il faut consulter le peuple. Avec Stephen Harper l’espoir renait, mais combien de Stephen Harper y a t-il aujourd’hui sur l’échiquier politique mondial ?


Israel 66 ans

5 mai 2014

Israel fête ses 66 ans d’indépendance (et 8.180.000 habitants, pour un si petit pays c’est une densité oppressante mais il restera toujours de la place pour les juifs du monde entier). Quoi de neuf pour ses 66 ans? le mieux est de donner la parole à un ami sincère d’Israel Stephen Harper, Premier ministre du Canada, tout est dit merci Stephen.

« Aujourd’hui, à l’occasion du 66e anniversaire de la fondation de l’État d’Israël, j’adresse mes vœux les plus chaleureux à tous ceux et celles qui célèbrent Yom Ha’atzmaut.

« L’histoire d’Israël constitue un formidable exemple pour le monde. C’est celle d’un peuple qui a surmonté une grande souffrance et une tragédie indescriptible pour réaliser un rêve vieux de deux mille ans et pour bâtir un pays fondé sur des valeurs de liberté et de démocratie.

« La profonde amitié qu’entretiennent le Canada et Israël est enracinée dans ces valeurs communes, et j’espère que cette relation continuera de croître sans cesse au fil des années. Le Canada est fier d’appuyer l’État juif d’Israël. Nous croyons que le peuple juif mérite la possibilité de vivre dans la paix et la sécurité sur la terre de ses ancêtres.

« Même en face de constantes menaces à son existence, Israël et sa population ont non seulement survécu, mais également prospéré. Israël contribue à façonner le monde grâce à ses progrès réalisés dans de nombreux domaines, et plus particulièrement grâce à son innovation dans les domaines de la recherche médicale et de la haute technologie.

« Plus tôt cette année, Laureen et moi avons eu le grand plaisir de visiter Israël, de voir de nos yeux la beauté de cette terre et de constater à quel point ce grand pays a su s’épanouir depuis sa fondation en 1948. Ce fut un voyage très émouvant au cours duquel nous avons visité Yad Vashem, le mur des Lamentations et de nombreux autres lieux saints et historiques. J’ai été honoré qu’on m’ait accordé le privilège de m’adresser à la Knesset, et ravi de visiter le refuge d’oiseaux de la vallée de la Houla qui porte mon nom.

« Cette visite a confirmé ma vision d’Israël en tant que pays résolument moderne et solidement ancré dans la famille des nations démocratiques, et en tant qu’exemple pour d’autres pays de la région.

« Je souhaite à toutes les personnes qui célèbrent cette journée historique un Yom Ha’atzmaut Sameach. »


Un ami de Jerusalem, un ami à Jerusalem

19 janvier 2014

«Vous êtes un grand ami d’Israël et du peuple juif. Le monde actuel est rempli d’hypocrisie et de cynisme, mais vous avez toujours fait preuve de grande valeur morale. Vous vous être toujours tenu, envers et contre tous, aux côtés d’Israël.»

Stephen Harper est à Jerusalem, un ami de Jerusalem, un ami à Jerusalem et je ne peux que reprendre ce que j’ai écrit en 2010:

Du courage, de la clarté dans les idées, cette responsabilité de choisir entre le bien et le mal et de l’assumer. Rares sont les politiciens occidentaux qui sont si clairs, qui mettent les points sur les i. Stephen Harper est donc un phare, un juste parmi les justes que j’en viens à regretter que nous n’ayons pas sur Terre beaucoup de dirigeants de cette augure. 
Lire la suite la vérité à tout prix 


Un politicien de valeur et de morale

7 septembre 2012

«Le Canada considère le gouvernement de l’Iran comme la menace la plus importante à la paix et à la sécurité mondiales à l’heure actuelle»

Stephen Harper, en coupant net les relations diplomatiques avec l’Iran des ayatollah nous donne un exemple de politiciens en voie de disparition pour qui les valeurs sont plus importantes que les interêts.

On ne peut qu’applaudir le gouvernement du Canada et celui qui le dirige Stephen Harper pour avoir adopté une position aussi courageuse et de principe.

Si les petits politiciens du monde occidental suivaient l’exemple on aurait des grands politiciens qui fixeraient une ligne de conduite exemplaire et qui ouvrirait la voie à un monde plus moral et plus vivable.

Le leadership du premier ministre Harper sert d’exemple pour la communauté internationale. C’est rare de servir d’exemple au XXIieme siécle, Stephen Harper nous redonne l’espoir.


Stephen Harper ou la vérité à tout prix.

9 novembre 2010

Cela rapporte beaucoup plus de votes d’être anti-israélien que de prendre position. Mais tant que Stephen Harper sera Premier ministre, le Canada prendra cette position, quel qu’en soit le coût.

Du courage, de la clarté dans les idées, cette responsabilité de choisir entre le bien et le mal et de l’assumer. Rares sont les politiciens occidentaux qui sont si clairs, qui mettent les points sur les i. Stephen Harper est donc un phare, un juste parmi les justes que j’en viens à regretter que nous n’ayons pas sur Terre beaucoup de dirigeants de cette augure. Je le cite sur l’antisémitisme, l’injustice faite à Israel lumière dans un monde émergeant d’une obscurité profonde.
Ah, si il avait encore 10 justes (politiciens) sur Terre, nous aurions droit à l’espoir, au respect du prochain, au bonheur, au Messie…….., mais en attendant Godot je vous laisse avec une partie de ce discours courageux.

Un impitoyable tenant de cette idéologie menace effrontément de « rayer Israël de la carte » . En exploitant les idéologies antisémites, antiaméricaines et antioccidentales, il vise le peuple juif en désignant sa patrie, Israël, comme la source de l’injustice et des conflits mondiaux, et utilise pour ce faire et de manière perverse, le langage des droits de la personne.
 
Nous ne devons cesser d’exposer ce nouvel antisémitisme pour ce qu’il est. Comme tout autre pays, Israël peut, bien sûr, faire l’objet de critiques justes. Et comme tout pays libre, Israël peut lui-même se soumettre aux critiques que suscite un débat démocratique sain et nécessaire. Mais quand Israël, le seul pays au monde dont l’existence même est attaquée, fait l’objet d’une condamnation constante et ouverte, je crois que nous sommes moralement tenus de prendre position. Il est de notre devoir à nous tous de nous élever contre la diabolisation, les « deux poids deux mesures » et l’atteinte à sa légitimité dont il fait l’objet.

Et mes amis, je dis cela non seulement parce que cela est juste, mais parce que l’histoire nous enseigne, et l’idéologie du mouvement anti-israélien ne le dit que trop bien si nous l’écoutons, que ceux qui menacent l’existence du peuple juif sont, à terme, une menace pour nous tous.

Comme je l’ai dit à l’occasion du 60e anniversaire de la fondation de l’État d’Israël, Israël apparaît comme une lumière, dans un monde émergeant d’une obscurité profonde. Contre toute attente, cette lumière n’a pas été éteinte. Elle brille confortée par les principes universels de toutes les nations civilisées- la liberté, la démocratie et la justice.

Source: Déclaration du Premier ministre du Canada à la conférence d’Ottawa sur la lutte à l’antisémitisme, lundi 8 novembre 2010.


« A la base, la crise ne trouve pas racine dans le secteur financier mais plutôt dans les finances de certains gouvernements »

8 mai 2010

Stephen Harper, sur la crise de la zone euro.