L’apres Kadhafi, pire que sous Kadhafi

14 avril 2012

Aujourd’hui le pire fléau de la Libye postrévolutionnaire est la myriade de milices armées qui font la loi – leur loi – dans la rue.
Les miliciens font peur, ils occupent des immeubles gouvernementaux, surveillent des banques, érigent des points de contrôle sur les routes. Ils gèrent aussi des prisons, où s’entassent des milliers de Libyens, sans la moindre forme d’accès à la justice.Ils se voient comme les gardiens de la révolution. Sans eux, disent-ils, les loyalistes de l’ancien régime reviendront en force.

La Cour pénale internationale exige le transfert du fils Kadhafi, Saif al-Islam à La Haye, afin de le juger pour crimes de guerre. Mais Tripoli n’est même pas capable de récupérer le fils Kadhafi des mains des rebelles de Zenten.

Quand le peuple libyen s’est soulevé contre la dictature, Omar Brebesh et sa famille étaient heureux. Ils sont descendus dans la rue pour agiter le drapeau de la nouvelle Libye avec enthousiasme. Un an plus tard, les espoirs de sa famille ont été anéantis. «Kadhafi était un homme mauvais, cela ne fait aucun doute, dit Bashir Brebesh. C’était un oppresseur qui a commis de nombreux crimes contre son peuple. Mais ce qui arrivera après lui… cela pourrait être pire

Pire!Que diable! mais ou sont les initiateurs Sarko, Cameroun, Obama et Cie? Silence radio ……. Prière de ne pas les déranger pendant leurs campagnes électorales et surtout ne leur rappelez pas Kadhafi.


Salade d’avril à la sauce Kadhafi.

15 avril 2011

Succesion confuse d’événements contradictoires:
La France gendarme de l’Afrique ?
L’ONU une organisation va-t-en guerre ?
Les Brics (Brésil, Russie, Inde,Chine) condamnent l’usage de la force.
L’Otan en crise ? Il y a le camp des irréductibles et le groupe des récalcitrants.
Londres et Paris veulent une intervention plus musclée de l’Otan.
Les États-Unis d’Obama ne reviendront pas en première ligne en Libye.
Nicolas Sarkozy et David Cameron tirent de force Obama à les suivre.
On dit que l’on soutient mais l’on ne soutient pas les rebelles.


Impossible de comprendre, qui veut quoi, qui est contre qui, qui a peur de qui ? qui veut aider qui ? qui entraine qui ? qui se cache derrière qui ? machiavelisme moderne de petits politiciens modèle 2011.
Les Occidentaux ont fait une salade à la sauce Kadhafi, avec pour ingredients l’Onu, l’Otan, reste à savoir si cette sauce restera ou s’évaporera, mais le résultat est à l’image du monde 2011, pas de leader, des intérêts personnels, un tohu bohu et d’étranges notions de démocratie, de libération, de libertés avec Al Qaïda au Maghreb islamique en décor de fond.


Et si c’était vrai !

6 mars 2011

Saïf al-Islam, le fils du colonel Mouammar Kadhafi, nous met en garde.

«Si les Européens ne nous viennent pas en aide, la Libye pourrait bien devenir une Somalie de la Méditerranée»
«Il y aura des pirates au large de la Sicile, de la Crète, ou de Lampedusa. Il y aura aussi de millions de migrants, la terreur sera à votre porte»

«Depuis trois semaines, il y a eu beaucoup d’incompréhensions, de rumeurs, de reportages mensongers, cela a influencé tout le monde»

«Quand votre régime est solide, tout le monde vous fait des courbettes. Mais quand il s’effondre, tout le monde vous dit « Bye bye. See you »» a ironisé Saïf al-Islam.