Autant en emporte le vent

29 avril 2020

Il m’avait paru étonnant début mars que les différents pays occidentaux décident en parallèle de confiner leurs populations. Je ne sais d’ailleurs qui l’a décidé en premier, peut être les Italiens durement frappés et puis tous les autres pays ont suivis. Il s’agissait de se protéger et d’empêcher la saturation du système hospitalier, selon les modèles des virologues qui prévoyaient des millions de morts, au final aujourd’hui nous en sommes bien loin avec 200,000 environs.

Mais ce qui est encore plus étonnant c’est que ces différents pays avec chacun des modèles et un nombre de décès différents décident presqu’ensemble de deconfiner et fixent les dates butoir bien à l’avance, peu importe les circonstances. L’Autriche, puis Israel ces jours-ci, le Canada le 4 mai, la France le 11 ect… Pari risqué mais décidé par tous les politiciens qui prennent un risque alors qu’au départ ils misaient sur le risque zéro, question de survie politique pour eux.
Encore une fois c’est une décision de la peur, peur du virus en mars, peur des conséquences économiques en mai.

Il semblerait que le virus ressemble à un ouragan géant, on se protège ou confine à son arrivée et on ressort dés qu’il est passé mais pas encore disparu.
Cela me rappelle « Autant en emporte le vent« ,le film de 1939 avec Clark Gable et Vivien Leigh en Scarlett O’Hara ….., l’orage est passé mais tout a brûlé, idem aujourd’hui le Coronavirus est (presque) du passé ou dépassé mais la maison/économie est en feu. Scarlett O’Virus !

autant-en-emporte-le-vent-1