De bon coeur avec Alain Vadeboncoeur

28 avril 2018

« Desordonnances », d’Alain Vadeboncoeur.

On peut interpreter Desordonnance soit par le fait de rejeter son ordonnance (des-ordonnance) soit par le désordre du systeme pharmaco-medical (desordre-ordonnance).
L’auteur, chef du service de medecine d’urgence à l’institut de cardiologie de Montreal, nous conseille une approche médicale pragmatique et peu interventionniste: prescrire moins de traitements, eviter les tests médicaux couteux et peu informatifs, ignorer les remèdes farfelus, genre homéopathiques, et surtout surtout faire du sport, manger mieux, ne pas fumer ect…

Il nous eclaire tout d’abord sur certains aspect d’analyses statistiques dans les recherches pharmaco-medicales:

« Qui parle de probabilité utilise nécessairement le langage des statistiques, à la fois précis et quelque peu obscur et, surtout, assez facile à distodre selon les intentions des chercheurs ou de ceux qui les ont commandités. »

« En cette matière, les cas spécifiques ne contredisent pas les règles générales, ils démontrent simplement que nous ne controlons pas tout et que le hasard, est souvent maitre du jeu. »

« Il y a tjs, parmi les 27 millions recensées par Pubme, des études appuyant n’importe quel concept et que cette cueillette sélective de l’information scientifique est malhonnête…. « 

Nous sommes en face d’une somme d’informations qui dépasse nos capacités d’absorption !!

Tout cela du coté macro, mais passons au coté micro, c’est à dire vous et moi.

Il faut savoir que ce qui se passe dans la cellule en laboratoire et dans la vraie vie dans le corps humain, ce sont 2 choses différentes. »

Les supplements:
« Les substances bonnes pour la santé n’ont que peu ou pas d’effets quand on les avale sous forme de tels suppléments. »

« La plupart des suppléments, vitaminés ou non, n’améliorent donc que la santé des compagnies qui les produisent. »

Les superaliments:
L’important, ce n’est donc pas de miser sur le curcuma, mais juste de bien manger afin d’absorber des nutriments variés, parce qu’il semble que ce soit dans la complexité et la combinaison que les aliments sains produisent leurs meilleurs effets.

Les antibiotiques:
Fuyons les! mais saviez vous que 80% des antibiotiques produits en Amerique du Nord sont administrés aux animaux, fuyons donc le plus possible la chair animale!

Pression artérielle:
élevée ? Les suivis sur 60000 patients prouvent que cela ne sert á rien de courir à l’urgence qui vous feront des analyses couteuses et dangereuses.
Un truc pour abaisser la pression quand elle monte c’est de la mesurer à repétition, et de se relaxer.

Les enrhumés:
Fuyez les enrhumés, prenez du zinc, il diminue l’intensité des rhumes et la durée des symptomes.

Enfin, souvenez vous que les tests médicaux mentent des fois. On appelle ça des faux positifs. Sur le tapis roulant il est -ouvrez bien vos oreilles- de 25% même si le coeur de ces personnes est parfaitement sain !!

Compliquée cette médecine moderne,

je me languis du mercurochrome et de la teinture d’iode de mon enfance, cela plus quelques remedes de mon arrière grand mère (ail, badigeonnages ) m’ont appris à fuir les médecins et m’ont preservé des ravages de la médecine moderne.

Citations:

Le cerveau ajuste le gout du vin au cout de la bouteille

.


L’exercice, le meilleur médicament sur le marché

24 septembre 2016

Selon une récente étude américaine, une heure quotidienne d’activité physique vigoureuse, comme la marche rapide, est nécessaire pour contrecarrer les méfaits de notre mode de vie sédentaire.
À quelqu’un qui veut prendre sa santé en main, le Dr Després* conseille de ne pas mettre la barre trop haut.

«Tu n’es pas obligé de manger du poisson si tu n’aimes pas ça, ou des graines et du foin le restant de tes jours. Mais tu es condamné à bouger tous les jours. Vous ne trouvez pas ça facile? Rassurez-vous, vous êtes une personne normale. Et si vous craquez et mangez deux pizzas, ce n’est pas fini, encore là, c’est normal.»

marche-active
Oubliez le pèse-personne
«

Un pèse-personne, c’est inutile, ça ne sert à rien.

»
Pour avoir une bonne idée de la transformation de son corps soumis à un exercice régulier, c’est le ruban à mesurer qu’il faut utiliser. Le tour de taille fait foi de tout. Et, oubliez l’indice de masse corporelle (IMC), cet outil ne tient pas compte des différents types de morphologie.

Aussi, plutôt que vérifier son poids tous les jours, le Dr Després préconise la mesure du tour de taille, prise au-dessus des crêtes iliaques (de la hanche). À plus de 90 cm pour les hommes et 85 cm pour les femmes, des voyants rouges devraient s’allumer sur le tableau de bord. Combinés à un taux élevé de triglycérides dans le sang, «les risques d’avoir trop de graisse viscérale sont de 75 à 80 %».
Quand la graisse est molle, c’est de la graisse sous-cutanée. Quand elle est dure, c’est de la graisse viscérale. C’est la plus dangereuse. En prenant de l’expansion, elle libère plusieurs substances qui créent de l’inflammation.»
Les dommages collatéraux se font alors sentir sur le foie, qui devient saturé en lipides. Le coeur et ses artères écopent également. Les muscles deviennent «persillés» de cellules graisseuses. «C’est la totale», laisse tomber le Dr Després, pour développer du diabète, des maladies coronariennes, certaines formes de cancer, des accidents vasculaires cérébraux, l’apnée du sommeil.

Quand j’ai faim, je mange», mentionne-t-il. Des fruits, des légumes, du poisson, des noix, des légumineuses. Il se tient loin des aliments transformés, des boissons gazeuses et de tout ce qui s’appelle malbouffe. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne craque pas à l’occasion pour une poutine.

Ne traitez pas votre bouche comme une poubelle. Si vous vous mettez au régime, vous ne serez plus mon ami […] Les frites, les chips, les beignes, les biscuits Oreo, ce sont ce que j’appelle des aliments festifs. On ne dit pas de les bannir, ce ne sont pas des aliments interdits, mais il faut les consommer avec beaucoup de parcimonie.»

Et quel medicament choisir, le meilleur et le moins cher sans effets secondaires nègatifs, l’exercice …. en avant,marche!

*Dr Després: Chef de file mondial sur la recherche en obésité abdominale