La rage de la récession

6 avril 2009

Graham, Pittsburgh, Cartage, Binghamton des villes américaines inconnues pour la plupart d’entre nous et que l’on découvre subitement avec la résurgence des actes de folie meurtrière.

Aux EU ou les armes sont vendues librement à tout citoyen, des violences et des coups de folie liés à la crise économique, financière, hypothécaire et du travail, bref à la crise, font rage.

C’est ce que l’on nomme déjà « la rage de la récession« .

Pourquoi aux EU plus qu’ailleurs ?

Est ce les médias qui ne transmettent pas ce qui se passe a Caracas par exemple et plus aux EU ?
Est ce ces armes à portée de main qui font qu’un moment de détresse se transforme en drame, alors qu’ailleurs dans le monde à défaut de moyens on laisse l’orage passer.
Ou est ce plutôt le système capitaliste sans pitié qui ne laisse aucune issue de sortie alors qu’en Europe, une aide financière ou allocation de chômage ou encore une aide aux sans revenus est chose plus courante. Le modèle social-démocrate est sans aucun doute plus humain.

Le fait est que cette « rage de la récession » devient l’indicateur principal du malaise et de l’étendue du problème aux EU.
Je ferais comme Berlusconi « Hey mister Obama, hey mister President » jetez un coup d’oeil par ici.


2000neuf ou 2000pire

20 décembre 2008

L’ année se termine sur des crises, crise des subprimes, crise boursière, crise financière, crise économique, crise de l’automobile, crise des salaires,crise de l’emploi. Crise de confiance aux hommes de confiance, aux autorités d’inspections, aux méthodes mathématiques, statistiques, bref on ne sait plus qui croire et a quel Saint se vouer.
index
On voudrait repartir avec du neuf mais 2000neuf sera plutôt l’annee du vieux, on conservera sa vieille voiture, et pour des millions, heureux qui conservera son appartement.
2000neuf verra malheureusement des millions de jeunes devenir chômeurs et de New York a Pékin, de Montréal a Tel Aviv ce sera le même scénario.

Bien malin qui pourrait prévoir l’avenir et nous annoncer déjà quand l’orage ou l’ouragan seront derrière nous. Un fait est que la récession sera partout sauf – et la est la preuve qu’il est impossible de prévoir, que l’imprevu sera toujours la pour toujours nous surprendre et toujours nous étonner- sauf pour l’Irak, qui elle sera en pleine expansion, en plein développement ou les femmes se remettent déjà a apprendre a conduire et s’achetent une nouvelle voiture.
Il y a un an ce scénario aurait fait sourciller plus d’un et pourtant….ironie du sort.

Cette crise permettra t’elle une meilleure prise de conscience du fait que depuis qq decenies l’homme détruit sa Terre, et qu’un retour en arrière serait plutôt bénéfique a tous.
Un peu moins de capitalisme, un peu plus de socialisme et d’humanisme ne pourront que mieux nous faire voir l’inter-dépendance des Etats et des hommes a la mère Terre.
Aujourd’hui nos poulets sont au chlore, notre vin est au pesticide et nos repas au chimique. Le mieux serait de réclamer du vieux pour 2000neuf, un retour a un peu plus de nature un peu partout – dans nos assiettes, dans nos conceptions, dans notre travail et nos revenus et chez nos dirigeants – s’impose, sinon …… 2000neuf risque de déboucher sur 2000pire.

article publié aussi sur darnna.com


Retour aux sources

15 novembre 2008

Vous l’aurez remarquer, un peu partout a travers le monde on nous demande un retour a l’eau de robinet qui parait il – et la est la nouveauté- est meilleure et moins contaminée que l’eau « de source » en bouteille. La vraie eau de source arrive directement dans votre robinet.

Ce retour aux sources se retrouve un peu partout depuis que Wall Street est en crise , on nous demande de retrouver la Main Street.

En Chine, des milliers d’entreprises ferment dans la région de Canton Privés de travail par la récession, les ouvriers chinois retournent dans leurs provinces d’origine. La province du Guangdong qui, voici trente ans, fut la figure de proue de l’extraordinaire décollage de la Chine et en symbolisa plus tard la réussite, est aujourd’hui l’une des régions les plus touchées de la République populaire. « On pourrait dire que c’est ici que tout a commencé et que c’est ici que tout pourrait finir », grince un observateur étranger.

C’est la fin de la dérégulation, on veut retrouver des normes de contrôle, et les valeurs d’un système de contrôle. On veut en finir avec le capitalisme sauvage et la spéculation.
C’est aussi le fin des parachutes dores, des paradis fiscaux, des salaires faramineux des footballeurs et autres vedettes du show-business.

La Californie connue pour son libéralisme a même dit « Stop aux mariages gays ».

C’est donc le retour aux valeurs sociales: famille, maison, travail, équilibre financier et social. On se fait une raison: on fait marche arrière.

Le prix du petrole redevient raisonnable, celui du blé aussi. Au total ce sont la 2 produits de base que la spéculation avait rendus intolerables puisqu’on affamait encore plus les plus pauvres et l’on enrichissait encore plus les plus riches.
1% de la population aux EU detiennent 25% des revenus! Je dis bien UN pour cent !

En politique on songe même a « changer d’approche » sur le bouclier antimissile en Europe de l’Est, et a un prochain retrait d’Irak.

La recession a pour effet bénéfique de remettre en cause les inutilités, les superflus, les exagérations et un juste retour a la réalité. Aujourd’hui nous avons la possibilité de ce retour aux sources, ce sera notre nouvelle valeur refuge. Profitons en: La Terre en a besoin, et les hommes de toutes races ,couleurs et religions encore plus.

retour aux sources
PS: ce post est publie aussi sur http://www.darnna.com/phorum