Riche ou pauvre , qu’est ce que ça change

27 octobre 2018

Personne, riche ou pauvre, ne peut échapper à la pollution atmosphérique.

le directeur général de l’OMS


Je suis malade complètement malade. Qui suis-je ?

6 juin 2018

On estime que 5000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde.
Donc chacun de nous consomme 5000/8 milliards d’habitants = 625 sacs par an.
Terrible, décourageant, depuis ma naissance au siécle dernier la production de plastique a dépassé celle de tous les autres matériaux.
Le monde est malade de sa consommation de plastique.
Nos océans sont envahis, nos canalisations bouchées, et on retrouve des particules dans nos assiettes de viandes et poissons, dans l’eau de nos robinets.

4bf1f9c47c_121804_contamination-eau-bouteille-plastique

Et on me demande de recycler ma bouteille d’eau minérale alors qu’il faudrait recycler nos politiciens et producteurs. Ce sont eux les véritables pollueurs.

Je suis malade complètement malade. Je suis la Terre.

La solution ce n’est pas le recyclage, c’est de consommer moins de bouteilles en plastique, de pailles, de sachets au super et ailleurs, privilegier le verre et le papier, réutiliser son esprit de smart-consommation, sinon ce sera notre estomac fragile qui servira de recycleur.


Ce qui tue plus que la terreur (2)

29 mars 2016

Ce qui tue plus que la terreur? tout simplement l’environnement, la pollution de nos usines.
L’OMS publie un rapport selon lequel un quart des décès dans le monde seraient attribuables à un environnement insalubre.
Près d’un décès sur quatre dans le monde soit plus de 12,6 millions de morts sont dus a cet environnement empoisonnant dans la léthargie des autorités.

«Des millions de personnes continueront à tomber malades et à mourir prématurément»

Un exemple, la baie de Haifa en Israel, et des autorités qui mentent, des sociétés qui trafiquent les mesures de la pollution, des sondages inventés de toute pièce et surtout les attaques des lobby contre ceux qui osent présenter des recherches qui font état de bébés avec un tour de tête inférieur à la moyenne nationale.

Ou encore le smog de Pékin, 368 soit dix fois plus que la moyenne autorisé, la solution porter un masque (on en vend 2 milliards par an), cela rassure mais c’est inefficace. C’est l’apocalypse!
Alors ne me parlez plus de terreur !! ce qui me terrorise à moi c’est la pollution ambiante.


Retour en terre sainte polluée

28 février 2016

Retour en terre sainte polluée

Ces derniéres années, presque toujours mon départ ou mon arrivée de/à Tel Aviv se font sur fond d’évenements tragiques, ainsi en 2006 et 2013 mes departs ont coincidé au guerres du Liban et de Gaza, mais aussi les arrivées, ainsi celle d’ octobre 2015 a coincidé au jour prés á la série des attaques terroristes palestiniennes contre des civils israeliens. Et mon retour 2016 a coincidé avec la publication de l’extreme pollution dans la baie de Haifa , qui touche maintenant les nouveaux nés qui ont une tête plus petite que les autres enfants d’Israel. Ajoutons le taux plus élevé de personnes qui ont des troubles respiratoires et des cancers et me voilá servi.
Haifa entre montagnes et mediterranée est la plus belle ville d’Israel, enfin disons plutot pourrait être la pls belle car cette pollution en fait plutot la ville la plus tragique d »Israel.

Il suffit de traverser la baie pour voir et sentir ce nuage polluant qui vous etouffe et vous brule les yeux. De voir tout ces usines fonctionner à plein tube pour servir non pas la population d’Israel mais plutot les Turques. Israel est devenu l’usine des turcs, elle leur raffine leur pétrole, Israel est devenu le vassal des turcs, et ce au nom des
‘Tycons » qui ont pris les rênes de l’économie, et pour qui dollar prime sur morale.
Et le pire n’est pas de voir les ministres de la Santé et de l’Ecologie mentir et dementir les conclusions des données statistiques.

Le pire c’est le silence radio, le silence total du Premier Ministre Benjamin Natanyaou qui ne se prononce pas sur le sujet qui fait plus de degats et de morts que toutes les guerres d’Israel depuis sa creation.
Natanyou est l’agent au service de ces tycoons, du capitalisme sauvage.
Ce capitalisme sauvage qui retire les valeurs morales d’un pays qui se voulait depuis sa creation comme un modele de valeurs universelles.
Ce que Natanyaou ne comprend pas, c’est que le jour ou le petit et jeune soldat prendra conscience que l »Etat et son gouvernement se fouttent perdument des valeurs alors Israel sera veritablement en danger.
Aujourd’hui l’ennemi du peuple ce ne sont plus les pays arabes environnants mais les tycoons et les dirigeants qui les couvrent et les couvent.

Nous vivons une époque où la mondialisation n’a pas rendu, comme cela était prévu au départ, le monde mieux gouverné, plus juste, plus clair, mais au contraire plus opaque, moins compréhensible et surpuissant.

En ce qui me concerne j’ai toujours été prêt (et heureux) à vivre en Terre Sainte mais je ne suis pas prêt à vivre en Terre polluée.

PS: 
Tycoon est un mot anglais dérivé du mot japonais taikun (大君) signifiant « grand seigneur » ou « grand prince », le terme est lui-même d’origine chinoise.
En anglais, tycoon signifie magnat ou homme d’affaires prospère (appelé autrefois également nabab).


Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

30 juillet 2010

Vous connaissez certainement la maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », c’est certainement ce que l’on peut dire en s’apercevant que les taches de pétrole qui couvraient des centaines de miles carrés à la surface du golfe du Mexique ont largement disparu.
40 % du brut se serait tout bonnement évaporé !
Mais surtout, un « pourcentage inconnu » du pétrole a amélioré grandement l’ordinaire des bactéries qui peuplent les eaux chaudes du golfe du Mexique. Le pétrole est un ‘hydrocarbure’ = hydrogène +carbone. Or le carbone, est le nutriment premier de presque toutes les espèces vivantes, et en particulier des micro-organismes marins.

Le NY Times conclut: c’est une vérité que certains écologistes ont du mal à assumer : bien souvent, les marées noires représentent des pollutions sans impact durable. Mécaniquement, elles engluent et tuent beaucoup d’oiseaux marins pendant quelques semaines. Mais chimiquement, leurs conséquences sont la plupart du temps peu profondes, ou en tout cas passagères, si on les rapporte à l’échelle écologique du temps. Les marées noires agissent même souvent comme un coup d’engrais dont profite toute la chaîne alimentaire : des pêcheurs bretons ont pu témoigner qu’ils n’avaient jamais vu des crustacés aussi beaux qu’après l’Amaco Cadiz, la pire marée noire qui ait jamais eu lieu en France.

Sources: NYT et LeMonde