L’humiliation

13 janvier 2016

Oblabla aura beau parler dans son discours sur l’Etat de l’Union que l’Amerique est la plus forte puissance économique et militaire, ce qui compte ce sont toujours les petits details et eux ne trompent pas. A voir ces marines humiliés, les mains derriére la tête, cela prouve qu’Oblabla aura beau jaser, l’Amerique n’est plus ce qu’elle était avant la venue au pouvoir d’Obama en 2008. Quelle tragédie!


La mauviette du jour

29 octobre 2014

La mauviette du jour c’est evidemment Bibi Netanyahu.
Obama via Susan Rice le traite de Chickenshit, ce qui veut dire une mauviette.

Mauviette!

Oui Netanyahu est une mauviette qui parle beaucoup ( tiens ca rappelle les bla-bla bla d’Obama en son  premier mandat).

Oui Netanyahu n’est ni Rabin, ni Begin, ni Sharon, ce sont trois valeurs comme il n’en existe plus malheureusement aujourd’hui ( tiens Obama n’est ni  Lincoln, ni Roosevelt, ni meme Kennedy , trois heros de l’épopèe americaine)

Oui Netanyahu a craint d’attaquer l’Iran sinon il l’aurait fait ( tiens Obama a craint aussi d’attaquer l’Iran lors du printemps arabe alors que Ahmednidjab tirait sur la foule, Obama a craint d’attaquer la Syrie lorsque Assad utilisait des armes chimiques contre sa population)

Oui la principale chose qui intéresse  Netanyahu est de se protéger d’une défaite politique, (tiens Obama a fait aussi de tout pour se proteger d’une defaite politique par exemple en mentant sur les attaques terroristes sur son ambassadeur à Benghazi, et sur l’assurance maladie de ses concitoyens)

Donc il existe deux mauviettes du jour, Netanyahu et Obama.
Obama traite Netanyahu de  ce qu’il est lui meme (face à Poutine par exemple): une mauviette. 

Mais existe t’il en ce 21eme siecle des leaders dignes, forts, capables de penser, d’agir et combattre  pour la liberté, la justice et l’égalité ?
Desolé, presque tous nos leaders occidentaux sont des mauviettes qui ne savent que parler pour mieux nous embobiner.


UKRAINE, des engagements aujourd’hui bafoués par la Russie mais aussi par les États-Unis et le Royaume-Uni

2 mars 2014

Signé en 1994 par l’Ukraine, la Russie, les États-Unis et le Royaume-Uni , le « Mémorandum de Budapest sur les garanties de sécurité« , est un protocole diplomatique dans lequel les signataires prennent des engagements les uns envers les autres dans le cadre de la dénucléarisation des anciennes républiques soviétiques.

Concrètement, l’Ukraine promet de retirer toutes les armes nucléaires de l’ère soviétique de son territoire contre l’engagement des autres signataires à reconnaître et respecter l’intégrité et la souveraineté de l’Ukraine en tant qu’Etat indépendant.
Les Etats signataires s’engagent également dans l’article 2 du Mémorandum à ne lancer aucune opération militaire en Ukraine, ni opération d’occupation.

Des engagements aujourd’hui bafoués par la Russie qui s’est emparée de la Crimée, mais aussi …….
des engagements bafoués par les États-Unis et le Royaume-Uni qui ne font rien pour l’empêcher.

Raspoutine contre Oblabla

Que valent 20 ans après les accords et engagements signés par des Etats et puissances de ce monde ?
A méditer en ce jour qui comme par hasard voit Obama tenter d’obliger Nathanayou à signer un accord de paix avec les Palestiniens et le Monde Arabe avec un retrait des frontieres actuelles sous guaranties américaines. Dans 20 ans ces garanties americaines ne vaudront guére mieux que celles promisent à l’ Ukraine il y a 20 ans.


le mot du jour: obama, o bla bla, oh la la!

1 novembre 2010


Blog notes ou bloc notes pour une fin de mois

31 mai 2010

Quelques notes qui me sont restées ce mois ci sur mon bloc notes alors plutôt que les effacer autant les transférer au blog notes.

D’abord la difference entre sexagénaire et SEXYGÉNAIRE: Richard Gere, le temps ne semble pas avoir de prise sur lui, mais attention la différence est  plutôt entre  sexygenaire et  les septuagénaires et octogénaires qui déclarent: «La grande différence avec l’âge, ce n’est pas que le sexe devient moins important, c’est qu’un partenaire devient moins accessible»

«L’ information est devenue un divertissement plutôt qu’un outil d’émancipation» L’info est de la bouche d’Obama mais de source d’un conseiller !

« Plus ça cogne, plus ça marche !
Le débat ne se suffit jamais à lui-même : il faut le pimenter» Finkielkraut sur la terreur du zapping et sur certains chroniqueurs qui ont pour mission d’être méchants. « Le rire contemporain ne relève plus de l’humour. Il est, entre l’injure et le crachat, une forme d’incivilité»

Si Finkielk.., j’ai toujours du mal à l’ écrire et encore plus à le prononcer alors que BHV c’est plus court,  et de plus on le retrouve partout à la fois avec ses histoires contradictoires  «l’Histoire a toujours plus d’imagination que les hommes et que l’on ne sait jamais, donc, quelles ruses ou quelles surprises elle leur réserve»

«Ce que nous devons faire, c’est faire en sorte qu’ils assument leurs responsabilités» De qui est ce ? je sais pas trop , peut être d’Oblaba à propos de BP. Jusque la on verra couler beaucoup d’encre, pardon beaucoup de pétrole.

Enfin de Cécile David-Weill fille du célèbre banquier «Sur le plan privé, j’ai plus souvent rencontré la curiosité que l’intérêt vénal» Oui, après Madoff, une fille de banquier  est une curiosité, et surtout qu’ aujourd’hui il n’y a plus rien à attendre de tout ces banquiers en faillite.



Obama, Oblabla, que de bla-bla.

26 mars 2009

Depuis 66 jours qu’il est pouvoir, Obama prend plaisir a donner des conférences, des interviews, des mises au point presque tous les jours.

Il est vrai que c’est son point fort, souriant, décontracté, fin parleur, il sait séduire son audience, et c’est la raison même de son élection. Une vrai star, qui sait passer a la télé,vous sourit, vous épate , vous convainc avant que vous ne réfléchissiez.

Ob-La-Di, Ob-La-Da

Ob-La-Di, Ob-La-Da

Mais n’oublions pas qu’ Obama est Président, et que dans toute entreprise , dans tout système privé ou public – et la Maison Blanche ou les EU en sont un très très grand -,  donc dans tout système le Président doit savoir s’adresser au public, mais avant tout il doit savoir et prendre le temps  de faire des réunions de travail, d’analyses  avec les différends conseillers et partenaires pour qu’une politique puisse voir le jour. Pour le moment Obama est un super porte parole a la Maison Blanche, le meilleur depuis des décennies , mais l’Amerique  (et le Monde) n’ a pas besoin d’un porte parole, elle a besoin d’un Président.

Je me demande même  si Obama – vu le nombre impressionnant de conférences qu’il donne – a le temps  pour ces réunions de travail. C’est donc des conclusions qu’il fournit avant d’analyser les problèmes.
« On doit…, on devra…, il faudra…, on fera…, si on fait , si on ne fait pas.., ect.  » Tout cela ne sont que des désirs, qu’ Obama aimerait voir comme réalités.

Prendre ses désirs pour la réalité, voila le vrai danger. 

Il me semble donc qu’ Obama parle trop,  cela s’appelle du bla-bla, ou de   l’Oblabla. 
Et qu’en diraient les Beatles ?
  « Ob-La-Di, Ob-La-Da » deviendrait « O-ba-ma, O-bla-bla » .

O-ba-ma, O-bla-bla

O-ba-ma, O-bla-bla