Ce n’ était pas plus mal au final

25 décembre 2012

 Le projet de Constitution défendu par les islamistes au pouvoir en Egypte a été approuvé par 63,8% des votants.
Le taux de participation a été de 32,9%,   soit .638 * .329 =  20% de la population.
Retirons au moins 50% de fraude et nous voila avec une constitution islamiste approuvée  par 10%   (peut etre 15 maximum ) de la population et dèsapprouvée ou non votée par 80 a 90% de la population.
Quelle valeur peut aussi avoir une telle  consultation ?

Le printemps arabe devient le printemps des frères musulmans avec leur chef Mursi qui se comporte plus en voleur qu’en homme d’Etat.
Aujourd’hui beaucoup d’egyptiens doivent penser avec nostalgie à Moubarak,
Ce n’etait pas plus mal au final. Avec Moubarak il y avait l’espoir d’un changement. Avec Mursi il y a le desespoir du changement.