Le bout du monde

22 mars 2014

Je me suis toujours demandé ou est le bout du monde,
Quand on fait un long voyage on va au bout du monde,
Quand on s’enfuit c’est pour aller au bout du monde
Quand on disparait c’est qu’on est au bout du monde.
 
La disparition de l’avion MH370 nous indique exactement ou est le bout du monde: c’est au bout du monde que se trouvent semble-t’il l’épave et les passagers de l’avion.

La bout du monde à 5150km de la Malaysie, à 2260 de Perth en Australie, à 1350 km de Kerguelen en Artactique francaise. Presqu’impossible d’y arriver au bout du monde, moi qui croyait que le monde était un village global, que l’homme et les satellites controlaient chaque coin et recoin, voici ce bout du monde devenu un coin d’enfer depuis les péripeties du vol MH370.


recherche du vol MH370, le jeu en vaut-il la chandelle ?

16 mars 2014

A ce jour pas de tracé du suivi réel du trajet de MH370 de la Malysian Airlines, que des spéculations.
La raison en est simple, l’avion a traversé plusieurs régions et même plusieurs pays.
L’avion a été capté par des stations et radars militaires et même par des satellites d’observations de 25 pays parmi lesquels et sans aucun doute les russes, les chinois les indiens et les américains qui sont tous des pays nucléaires et des puissances militaires de premier ordre.


Si on réussissait à croiser tout ces renseignements radar/satellites chronologiquement on aurait un tracé exact du parcours de l’avion et peut être même une chance minime d’arriver aux passagers (morts ou vivants qui sait ?).
Seulement le hic est qu’il est impossible de réunir tous ces renseignements car cela impliquerait de chacun des pays de mettre à nu ses méthodes de trackage, d’espionnage et par la même occasion de montrer ses points faibles, son manque de fiabilité, les régions ou ils sont impliqués et les régions ou ils n’ont pas accès ou encore délaissées. Ce serait se mettre à nu devant les autres et comme dans un jeu de poker il faut cacher ses cartes et laisser les autres joueurs croire et imaginer que l’on détient un joker.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? pour nous et pour les familles des passagers la réponse est claire, pour les militaires, stratèges et politiciens c’est une tout autre histoire.