Philip Roth, le Freud du roman

28 mai 2018

Philip Roth, le Freud du roman

Philip Roth au New York Times, à propos du mouvement #metoo mais plus particulièrement sur les désirs ardents du mâle.

«Je ne suis pas entré seulement dans la tête du mâle, mais dans la réalité de ces désirs ardents dont la pression obstinée, persistante, peut menacer la raison, des désirs parfois tellement intenses qu’ils peuvent être vécus comme une démence. Par conséquent, aucune des conduites extrêmes que j’ai pu lire dans les journaux dernièrement ne m’a étonné.»

 
 
montgomery-roth-03-23
 
 
Philip Roth, c’est le Freud du roman, il ne s’agit pas du Juif dans ses romans, il ne s’agit pas de l’américain dans ses romans, il s’agit du mâle universel.
Grâce à Philip Roth on peut tenter d’expliquer – je dis bien expliquer et non comprendre – le comportement d’Harvey Weinstein, de DSK, de Bill Cosby et autres prédateurs.

 


#MeToo, #MoiAussi, #balancetonporc

18 octobre 2017

#MeToo, #MoiAussi, #balancetonporc

Le harcèlement sexuel, est le sujet n°1 de discussion sur le web depuis une dizaine de jours et ce dans le sillage de l’affaire Weinstein, et les révélations continuent de pleuvoir sur les abus sexuels à Hollywood et maintenant partout ailleurs dans le monde.

Les femmes sortent leurs griefs, leurs histoires, leurs traumatismes qu’elles n’osaient avouer jusque là à quiconque.

me-too

Du coté masculin le phénomène fait tellement partie d’une certaine culture – particuliérement pour la generation mai 68 (les sexagenaires actuels) des rapports hommes-femmes.
Du coté feminin parler, c’est prendre le risque de subir l’opprobre de son entourage, professionnel ou familial. Avant de mettre sa carrière en péril, de briser sa vie de famille, de se ruinerla santé, les victimes préfèrent y réfléchir à deux fois. L’impact de la pression sociale ne doit pas être sous-estimé.

Assisterons nous à un changement des moeurs chez l’homme predateur de nature ou bien ce sujet tabou ne sera qu’une mode passagere parmi d’autres sur le web et l’on reviendra au « chassez le naturel, il revient au galop« .

Dame Nature!