Novembre dans l’antichambre

1 novembre 2018

Je n’ai jamais aimé le mois de novembre, mois entre et qui ne présage jamais quelque chose de positif, septembre c’est la rentrée, octobre c’est les fêtes, decembre c’est Hanoukka, Noel ou la neige. Mais novembre ce n’est rien qu’un pont entre et entre, avec un temps plutot maussade ou les cyclones rencontrent les anti-cyclones et donc beaucoup de poussiéres et de grisailles. Et me (re)voila  pour 2015 en novembre dans l’antichambre, trop venteux pour aller au bord de mer, trop de couteaux pour pouvoir se promener en paix, trop de poussiéres pour respirer correctement, trop de migrants c’est flagrant, trop de stagnation donc trop de depreciation, trop d’infos, trop de télé et ce n’est pas la réalité c’est de la discontinuité.
Bref novembre c’est mon mois d’horreur … Je m’enferme dans ma chambre jusqu’à la mi- decembre où les lueurs de Hanouka et de l’arbre de Noel nous redonneront espoir que Jerusalem et Paris souriront de nouveau.


Novembre dans l’antichambre

16 novembre 2015

Je n’ai jamais aimé le mois de novembre, mois entre et qui ne présage jamais quelque chose de positif, septembre c’est la rentrée, octobre c’est les fêtes, decembre c’est Hanoukka, Noel ou la neige. Mais novembre ce n’est rien qu’un pont entre et entre, avec un temps plutot maussade ou les cyclones rencontrent les anti-cyclones et donc beaucoup de poussiéres et de grisailles. Et me (re)voila  pour 2015 en novembre dans l’antichambre, trop venteux pour aller au bord de mer, trop de couteaux pour pouvoir se promener en paix, trop de poussiéres pour respirer correctement, trop de migrants c’est flagrant, trop de stagnation donc trop de depreciation, trop d’infos, trop de télé et ce n’est pas la réalité c’est de la discontinuité.
Bref novembre c’est mon mois d’horreur … Je m’enferme dans ma chambre jusqu’à la mi- decembre où les lueurs de Hanouka et de l’arbre de Noel nous redonneront espoir que Jerusalem et Paris souriront de nouveau.


La tornade du siécle et l’ouragan du demi (siécle)

9 février 2013

Il neige beaucoup sur le nord-est americain, un blizzard comme on l’appelle içi, c-a-d une tempête de neige puissante et prolongée qui combine de basses températures avec des vents très forts chargés de flocons de neige  ou de la poudrerie selon la terminologie québécoise.

Il n’y a que quelques semaines nous avions eu droit à Sandy tempete tropicale et ses ravages, maintenant c’est Nemo. Ca a pourtanr l’air bien gentil Nemo ce petit poisson des films de Walt Disney mais avec le Nemo météo nous sommes dans la réalitè.

Ici tout est « historique »,  c’est la tornade du siécle, le blizzard du demi-siécle, impossible d’ailleurs de verifier si c’est la tornade du siécle, tous les centennaires encore en vie ont de l’alzhameir, et tous les demi-centenaires comme moi ont la mémoire courte.

De plus la prévision météorologique ne date que du debut du XXieme siécle et se trompe souvent, la preuve encore aujourd’hui à Clearwater Beach, la méteo promettait un beau 24 degres, ma femme propose une marche au bord de mer et ensuite une incursion au supermarché Publix, moi avec mes prévisions en main je propose d’abord le super (j’adore fouiner entre fromages gras, tres gras et super gras, et confitures maison)  puis ensuite la mer. Resultat il y a eu le super mais au retour le temps se gate, devient super nuageux (l’influence du super!) et adieu la mer.
Alors que si nous avions été à la mer le matin, nous aurions pu naviguer au super l’apres-midi. J’ai voulu d’apres les prévisions faire mes provisions. Je reviens avec des provisions sans previsions, d’ailleurs prevision vient du mot vision, celle d’aujourd’hui était un peu myope. 

Citation:
L’amour est moins rapide que la météo: il s’écoule parfois plusieurs mois entre le coup de foudre et les premiers orages
Bouvard Philippe

Je reviens aux tornades du siecle et au blizzard du demi-siecle, si vous les avez vecues c’est que vous avez vecu votre siécle ou votre demi-siécle, sinon il n’y a pas a s’inquieter, d’ici quelques jours à quelques mois les medias nous auront trouvé la nouvelle tornade/ouragan/tempête/blizzard du siécle.
Ah la mémoire (méteorologique) ! Par temps froid elle decroit,  par temps chaud elle fait defaut.

PS: un petit mot gentil sur la prevision meteo, sans elle des millions de personnes seraient en ce moment bloquées avec leurs voitures sur les routes. Grace à elle, elles pouront visionner bien au chaud le dernier blizzard (pour le moment) du siécle.

PS2: et moi dans mon coin si je ne dis rien c’est que je sais qu’avec toutes mes provisions et independamment des previsions,  demain, je n’aurais guére de choix que la mer.


L’Été meurtrier – épisode 1- Jerusalem

21 août 2010

ate: 21 août 2010 a 08:42

41 degres a Jerusalem, du jamais vu depuis la rencontre entre le roi Salomon et la reine de Saba.
De memoire les extremes à Jeru se situaient a 33, une fois exceptionellement il a fait 36, mais la on est dans la logique du desert.
La terre (sainte) s’echauffe, la ville (sainte) se rechauffe, l’air n’est plus si sain(t). Meme les pompiers ne repondent plus, les pasteques sont brulantes, et meme les prieres s’evaporent
Seul refuge l’espoir que dans un mois l’automne sera la, entre temps faut faire avec l’ete meurtrier, allez bon week-end je retourne au four.


Rappel à l’ordre de la nature.

26 avril 2010

Une éruption d’un volcan au nom imprononçable en Islande, des vents violents et de fortes marées en France avec la tempête Xynthia, le terrible tremblement de terre en Haiti avec ses 300,000 morts, une tornade meurtrière -une de plus – au Mississippi dans le sud des Etats-Unis.
La nature s’emporte, partout on assiste à une lutte de la nature contre l’homme ou de l’homme contre la nature.
Cette nature dont nous les hommes avons un besoin vital pour subsister, cette nature que nous les hommes polluons, la même nature s’emporte
et nous rappelle à l’ordre, et ni GPS, ni fusées Apollo, ni ultra technologies ne peuvent nous permettre d’échapper à l’ordre de la nature. Il est vrai que nous la combattons, nous la polluons, nous nous installons sur ses passages dans l’air, sur terre et dans les mers.

Alors peut on parler de nature sacrée et admirable ou de nature sauvage et imprévue ? Doit on y voir la beauté d’un long fleuve tranquille ou les menacants nuages de cendres d’un volcan. Il y a dans cette nature d’un coté le plus beau et imposant et de l’autre le plus terrible et imprévu….. à l’image de l’homme !


L’été pourri

4 août 2009

ll faut d’abord définir ce qu’est un été pourri. Au niveau météorologique, le critère, c’est la pluie. Au niveau psychologique, le temps pourri, c’est plutôt l’absence de beau et chaud. Donc cet été pourri est la norme pour 2009 sur la cote est de l’Amérique du nord, de NY, Boston à Montréal.

L’été pourri c’est être en vacances et le soir passer des heures pour programmer un lendemain plage sur la cote de Cape Cod au sud de Boston, partir avec ses lunettes de soleil et revenir avec un parapluie… L’été pourri c’est de voir tous les touristes à Time Square à Manhattan se précipiter pour trouver un abri, c’est voir les voitures avec leur canoë sur le toit faire demi-tour, c’est aussi la tête du patron du motel à Lake Georges.

Mais que dire de l’été en Terre Sainte ou il fait des 34-35 à Jérusalem depuis plus d’un mois, ou il est fait encore plus chaud, et que le désert s’y installe de plus en plus, et que ce désert aura raison du conflit israelo-palestinien. Bon ce n’est pas l’été pourri, c’est l’été pour rire, et me voila parlant de politique.

Cet été a été pourri pour Sarkozy avec son évanouissement du au surmenage, cet été a été pourri par une petite affaire entre un professeur noir et un flic qui a soulevé le problème racial aux USA et la pub faite par le président à la bière. Un président qui pousse a la consommation de bière, d’alcool, du jamais vu. Un président qui s’occupe d’un fait divers qui concerne la police et l’ordre public, du jamais vu.

Superman apres son malaise

Superman apres son malaise

Imaginez Angela Markel qui pour une renonciation entre une allemande lesbienne et allemande mendiante le ferait autour d’une table de maquillage , avec Clinique, Dior et Givenchy! Vraiment les politiciens tiennent à ce qu’on sache ou ils partent en vacances, avec qui, et qu’on les considère comme les nouvelles stars mondiales, qu’on les envie, qu’on les admire, qu’on ne parle que d’eux et peu importe et qui est arrivé reellement au vol AF447, au plutonuim iranien, aux arrestations à Teheran.

ne moubliez pas

ne m'oubliez pas ! remarquez sa glace par rapport a celle des enfants

Le monde peut attendre que l’été pourri passe, puis nous aurons l’été indien, l’été meurtrier, l’été mérité, et la rentrée pour s’apercevoir que rien n’a changé, que cet été a été ce qu’il a été.