L’interet financier des médias américains.

18 février 2017

Les médias ont des interets particuliers, ils appartiennent aux grosses fortunes et de plus ils jouent les professeurs de morale politique.

Le ton de la presse au sujet de tout ce qui concerne et entoure Donald Trump est haineux et sarcastique. Ils ne discutent pas avec Trump ils se moquent et tentent de le tourner en ridicule.

La réponse de Trump est directe:
 «La plupart des médias, à Washington DC, mais aussi à New York et Los Angeles, ne parlent pas pour le peuple mais pour des intérêts particuliers et pour les profiteurs d’un système qui est cassé»

 

blog_trump_tweet_enemy_people_revised_0

 

A travers ce combat de la presse contre celui qui a étè élu democratiquement, c’est l’ancien système mené par Obama et Hillary Clinton qui veut delégitimer, caricaturer et détruire Trump pour protéger les avoirs et acquis de cette minorité de nantis qui exploite le peuple et vandalise les ressources naturelles.

Et puisqu’ils ne peuvent l’éliminer physiquement ils font et feront de tout pour le contraindre à demissionner.

Un combat acharné qui prouve que la démocratie est aujourd’hui encore soumise au dictat de l’argent. Le combat de Trump est le combat du peuple.


Quand l’AFP réinterprète des propos et fait dire des choses qui n’ont jamais été dites

28 septembre 2010

On a beau être expérimenté et vigilant, une fois que le coup de la distorsion d’information a été mis en route, on ne rattrape pas forcement la désinformation et le mal qui a été fait.(*)

Et dire que ce sont les agences de presse qui fixent la pluie et le beau temps sur l’info en continu. Vous devez savoir que 99% des médias en France, et une bonne part dans le monde, utilisent les dépêches de l’AFP pour confectionner leurs journaux (TV, radios, quotidiens, hebdomadaires, etc).
Si la source est biasee, fausse, truquée ou manipulée, imaginez ce que l’on vous fait croire. Au final l’AFP ce sont des soldats, et les soldats ça tue même si c’est par les mots.

* Haïm Musicant