Le revers de la médaille

14 juin 2012

Obama remet à Shimon Peres la prestigieuse Médaille de la Liberté américaine…   mais pas la liberté de Pollard.

« Il incarne l’essence même d’Israël, un esprit indomptable« , a dit  Barack Obama de Shimon Peres, c’est vrai mais encore plus vrai de Pollard.

Les « vrais », les intégres, ceux qui font le vrai travail, le travail souterrain paient toujours le prix , depuis les mineurs des mines de charbon jusqu’aux espions idéologiques. En haut du souterrain se trouvera le patron, le directeur, le politicien qui  lui recoltera les resultats. 

Pollard c’est le revers de la médaille, Shimon Peres a reçu une distinction bien méritèe vu son histoire et son apport particulier à Israel , mais derriere cette médaille je vois  le courage et le sacrifice de Jonathan Pollard, d’Elie Cohen, de Ron Arad et d’autres heros inconnus du public.