L’illogique du jour

23 septembre 2018


Un missile syrien d’origine russe abat un avion russe.
Qui est responsable ?
Israel !

Le syrien qui a lancé le missile ? Non.
Ou est donc la logique ?
Nous sommes içi dans une logique de guerre, pas dans une logique mathématique.

Conclusion: la raison du plus fort est toujours la meilleure.

 

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

– L’homme aux yeux bleus


Affaire Maddie McCann, une autre logique, une autre possibilité

2 novembre 2013

Parfois on croit avoir évoqué toutes les possibilités, et qu’il n’y a aucune autre alternative possible et pourtant cette autre possibilité existe en dehors de notre système de logique.

Ainsi dans l’affaire de la petite Maddie McCann kidnappée et portée disparu depuis 2007, la police portugaise avait interrogée les 130 employés du complexe vacancier. Rien, aucun résultat, aucune piste…… mais voici qu’après le portrait robot publié par Scotland Yard on évoque un employé qui avait été licencié quelques jours auparavant et pour se venger des employeurs du centre aurait kidnappé et tué la petite Maddie. Malheureusement cet employé est décédé en 2009 à la suite d’un accident de tracteur, ce qui rend presqu’ impossible de retrouver les traces du corps de la petite Maddie.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:
 – Maddie

 – Scotland Yard ou un espoir pour Maddie


logique et raison

7 juillet 2010

Si il n’y a pas de logique en foot, si il n’y a pas de logique d’enfants, si il n’y pas de logique de pré-paix avant la paix au Proche Orient, si il n’y a pas de logiques dans nos analyses donc
On a senti et maintes fois proclamé l’insuffisance de la logique, en la surprenant en contradiction avec les indications d’un sens droit, c’est-à-dire avec les jugements de cette faculté supérieure et régulatrice que nous nommons la raison (Cournot, Fond. connaiss., 1851)

Je me perds dans mes logiques, à vouloir les justifier j’en arrive a Husserl « logique formelle et logique transcendantale », la logique transcendantale qui n’est pas une seconde logique mais qui est seulement la logique elle-même, radicale et concrète, qui doit son développement à la méthode phénoménologique. Ce surplus de logiques me fait perdre la raison !