Lectures d’étè avec Paul Auster sur la guerre, le pouvoir, la peur ….

13 août 2012

La guerre: Ne sous estimez jamais l’importance de la guerre.
La guerre est l’expression la plus pure, la plus vive de l’âme humaine

Le pouvoir: Déclarations emphatiques, généralisations débridées, propos amers sur la corruption de tous les gouvernements – passés, présents et à venir; de gauche, de droite et du centre – et sur notre soi-disant civilisation qui n’était qu’un mince écran masquant un assaut incessant de barbarie et de cruauté. Les humains étaient des animaux [….]
Le pouvoir etait la seule constance, et la loi de la vie était tue ou sois tué, domine ou tombe victime de la sauvagerie de monstres.

La peur: La peur est une bonne chose, la peur est ce qui nous incite à prendre des risques et à nous pousser au-delà de nos limites normales

La vanité: Cet invisible chaudron d’estime de soi et d’ambition qui frémit et bouillonne au fond de chacun d’entre nous.

Le plaisir de la colère: Il etait le genre d’homme qui  peut a tout moment entrer en éruption, quelqu’un qui prenait bel et bien plaisir à se mettre en colère.


Source: Invisible
PS humouristique: non la souce n’est pas invisible, mais Invisible de Paul Auster