Rebelote ou bye bye King Bibi, faites vos jeux !

30 mars 2019

Elections en Israel avec pas moins de 14 partis dont 10 d’entre eux sont accrédités entre le minimum nécessaire pour être représenté soit 4 mandats et un maximum de 7 mandats, une moyenne de 5 mandats ! mais ces 12 partis forment ensemble 60 mandats soit 50% de la Knesset (120 membres). C’est dire comment le vote « sectoriel » est important en Israel: arabes, russes, religieux de tous bords, socialistes nostalgiques. Ces dix partis sont ceux qui pourront aider ou empêcher la formation d’une coalition future de droite ou du centre.

Les 2 grands partis, Likud au pouvoir et Bleu&Blanc (כחול לבן) de Benny Gantz nouvel arrivant sur l’échiquier se battent donc sur qui l’emportera et sera chargé par le President de former le prochain gouvernement.
Comment donc se présente cette élection ? Faites vos jeux !

Voici mes previsions, ce ne sont que des previsions avec un peu/beaucoup de désirs que je fantasme en réalité. Mais je me base sur un principe simple, rien ne se perd, tout se transforme ainsi ma base de départ est le resultat de 2015 et je calcule les passages d’un groupe à l’autre en considerant que les sectoriels continueront de voter dans le même sens. En Israel, un arabe votera pour un parti arabe et un juif religieux pour un parti religieux, un fan de Bibi continuera de voter pour lui malgré tous les soupçons de corruption qui l’accablent.

Ainsi le Likud restera dans le même ordre de grandeur, autour des 30 mandats mais on peut lui retirer 2 mandats qui iront vers l’extreme droite religieuse donc 28 mandats.

Pour Gantz/Lapid ce sera donc les 11 mandats de Lapid plus une grande partie des mandats du parti travailliste qui lui dégringole de 24 à 9 soit 13 mandats, et les 10 mandats de Kahlon ancienne vedette qui à mon avis va disparaître de l’échiquier politique. Nous voila donc à 34. Ajoutons 3 mandats du parti russe de Lieberman lui aussi en voie de disparition soit 37. J’ajouterais 1 mandat qui viendra des autres partis donc au final 38. C’est un super score que les sondages ne prévoient pas.

Le parti travailliste dégringole donc à 9 mandats.

Les partis arabes dans leur ensemble, sans changement 12 mandats.

Les religieux Agudat Israel 7, un peu plus qu’aux dernieres élections, démographie oblige.

Les colons/religieux Benet&Cie tous genres confondus 16 mandats, c’est beaucoup mais la demographie joue en leur faveur.

Sash descend à 5 car Arié Derhy le théatral a deçu.

Meretz 5 mandats.

Total 120, ainsi départagés :
droite/religieux 56 mandats
centre/gauche 52 mandats
parti arabe 12 mandats

Conclusion: Ni le Likud, ni Bleu&Blanc ne pourront former une coalition dans leur camp naturel. Ce sera le choc de ces élections et la seule coalition qui pourra s’imposer sera donc entre Gantz et le Likud, à condition que King Bibi soit révoqué. Le voudra t-il, le pourra t’il ? C’est l’inconnue de l’aprés scrutin: Bye bye King Bibi ?