Dilemme démocrate

4 juillet 2013

Il y a eu un coup d’Etat en Egypte, l’armée a pris le pouvoir à un président élu dèmocratiquement.
Obama réclame un retour à des élections démocratiques mais ce coup d’Etat n’aurait pu se produire sans un accord tacite des américains et les  généraux égyptiens.
Donc 2 langages un public ,un privé, deux diplomaties une privée, une publique.

Obama, les américains, l’Occident s’apercoivent aujourd’hui que la démocratie ce n’est pas seulement des élections libres qui permettent aux extrémistes de prendre le pouvoir démocratiquement.
La démocratie veritable ce sont les libertés des citoyens,  de la presse et des institutions qui viennent apres les élections, or le  Hamas ou les freres musulmans ou encore le parti tunisien au pouvoir retirent ces libertés, imposent des restrictions, castrent les femmes. Ils sont encore à l’âge de la démocratie boiteuse soumise à la religion. Ils ne sont guère démocrates mais utilisent la démocratie pour prendre le pouvoir.

Devant cette réalitè Obama change de cap, on remélange les cartes, on espère une démocratie réelle.
De plus ce changement indique que l’islam politique n’est plus une option démocratique.
Les Americains surtout ainsi que l’Europe semblent comprendre que la prise de pouvoir par les islamistes dans les pays arabes n’a rien de printanier mais tout du poudrier.