Les interventions n’engendrent non pas l’ordre mais le chaos

30 janvier 2013

Les interventions militaires n’engendrent non pas l’ordre, mais le chaos, non pas des Etats forts, mais des Etats plus défaillants qu’ils n’étaient. Une fois l’intervention terminée, les pays sont abandonnés à leur propre sort, non sans avoir fait naître un profond sentiment de désillusion chez les peuples assistés. Et puis l’on part vers de nouveaux fronts….
Comme dit le proverbe à la guerre comme à la guerre !