Qu’est ce que l’ Internet fait à notre cerveau

16 novembre 2010

Nous passons de l’ère du livre à l’ère de l’ Internet. Nicolas Carr nous apprend dans son livre « The Shallows » comment et pourquoi l’Internet nous transforme.

Les biologistes et les neurologistes avaient pensé pendant longtemps que la structure du cerveau adulte ne bougeait plus. A la fin des années 1960, Michael Merzenich découvrit qu’un singe pouvait re-câbler son cerveau -un résultat qui fut plus tard confirmé chez les humains. La théorie actuelle soutient que notre cerveau est en constante évolution, s’adaptant tous les jours à nos expériences et à notre environnement. Notre cerveau est «massivement plastique»

«Quand nous surfons», écrit Carr, «nous entrons dans un environnement qui pousse à la lecture en diagonale, à une pensée pressée et distraite, et à un apprentissage superficiel».

Un gros problème semble venir des hyperliens. Un lien nous pousse à arrêter notre lecture et à évaluer le bienfondé d’un clic, ou pas -activant les zones de prise de décision de notre esprit. Les livres nous présentent un environnement plus passif, permettant à l’esprit de se concentrer sur les mots, au lieu de voir constamment ailleurs pour chercher s’il y a en a de nouveaux, et peut-être meilleurs. Carr le résume en ces termes : «Essayez de lire un livre tout en faisant des mots-croisés; voici l’environnement intellectuel d’Internet».

Ce n’est pas que nous n’apprenons rien quand nous surfons sur nos sites et nos flux d’actualité, dit-il ; c’est que nous ne sommes plus capables de faire les connexions minutieuses que nous faisions avant. Nous pataugeons dans des eaux peu profondes.

Le problème ne vient pas forcément d’une information en ligne qui serait d’une qualité moindre que celle des livres ou des conversations. Le problème, c’est que nous la consommons dans un état de distraction. Carr cite le neuroscientifique Jordan Grafman : «L’optimisation pour le multitâche produit-elle un meilleur fonctionnement -c’est-à-dire plus de créativité, d’inventivité et de productivité? » Les études montrent que lorsque nous essayons de faire deux choses en même temps, l’attention portée aux deux activités diminue, et nous les faisons chacune plus négligemment. Faire plus de multitâche ne nous rendra pas meilleurs à faire deux choses à la fois; cela signifiera continuer à faire plusieurs choses de moins en moins bien.

Si nous ne faisons preuve que d’une moitié d’attention, si nous sommes distraits par tous les signaux et les alarmes de nos ordinateurs, ou si nous ne nous tracassons plus à être attentifs parce qu’on pourra toujours aller sur Google plus tard, nous perdons l’occasion de construire des connexions durables dans nos cerveaux. Des connexions qui pourraient un jour se mêler d’une façon inédite, des connexions qui nous permettront de voir le monde sous un autre angle et de trouver de nouvelles solutions.


Statistiques sur le pourcentage de ménages ayant l’ Internet rapide.

24 juin 2009

StrategyAnalytics vient de publier les statistiques d’une comparaison mondiale sur le pourcentage de ménages ayant l’ Internet rapide.

A premiere vue il est étonnant de trouver 5 pays du Sud-Est asiatique en tête du peloton.
Encore plus etonnant, les Etats-Unis créateurs de l’ Internet ne sont que 20eme. !!

Les EU ne sont  plus dans  le peloton de tête

Les EU ne sont plus dans le peloton de tête

Il me semble personnellement que l’on peut expliquer ces résultats par 2 variables.
1. la superficie du pays: plus le pays est petit, plus il y a une facilité d’installation de réseaux concentrés en zone urbaine , et inversement dans de grands pays tels les USA, la Chine, la Russie et l »Inde, il est moins rentable financièrement et difficile d’arriver aux endroits éloignés pour y installer des bases internet.

2. l’avance technologique: il y a d’un cote les pays en avance économique et technologique tels que Israel, la Hollande, le Canada, le Danemark, Singapour et Taiwan et de l’autre les pays pauvres Egypte, Indonesie, Albanie

Enfin n’oublions qu’en valeur absolu les 95 % de la Coree du Sud (premier) < 2% de l'Inde ( avant dernier ) , c-a-d qu'il y a plus d'internautes indiens que coréens. La on ne parle plus de qualité mais de quantité valeur suprême du XXIeme siècle.


Une « Premiere » contre l’antisémitisme sur Internet

14 mars 2009

Un internaute antisémite suisse a été arrêté et a passé 8 jours en prison.
Son delit ? Avoir rédigé des articles antisémites via son site Internet.
Les sujets clairement antisémites ne sont plus accessibles: le fournisseur d’accès a été sommé par le Tribunal de bloquer les liens en question, mais les mesures préventives prises par le Tribunal n’ont pourtant pas freiné l’internaute dans ses rédactions: les jours suivant la décision judiciaire, des articles aux accents antisémites ont ressurgi sur son site Web.

internet ou le vecteur moderne de lantisémitisme

internet ou le vecteur moderne de l'antisémitisme


Je ne donnerais pas le nom de l’ internaute , ni son site car pas question de faire de la pub a un antisémite.
L’ internet est devenu le vecteur du délire antisemite, l’ autoroute de la haine et du negationisme, mais avec cet acte courageux des autorités suisses , les temps ont changés, et c’est une « Première ».
Il est temps que sur Internet on cesse de se cacher pour insulter, blesser, blasphémer, menacer et porter atteinte a l’autre tout simplement parce qu’il est différend de sa propre conception d’autrui.
Dorénavant, en Occident du moins, les actes antisémites sur Internet seront sanctionnés.


Bien malin qui peut aujourd’hui prédire ce que demain nous réserve

10 mars 2009

J’ étais absent , vous l’avez remarqué: Il s’agit donc de savoir l’effet que l’on ressent après 10 jours passés sans infos, mails, forums, blogs ect, bref sans internet et le fait de changer de ville, je dirais de monde de Montreal a New-York.
Tout d’abord on s’aperçoit que rien n’a changé, que rien de bien sérieux ne s’est produit sur terre et dans les cieux , donc pour vivre mieux, pour vivre sans le stress journalier autant vivre sans infos, mais tel le drogué, tel l’alcoolique, en suis-je capable ?
Ensuite, même le fait de ne pas savoir le temps qu’il a fait et qu’il fera au retour laisse un effet surprise, il s’agit donc de deviner combien de degres je ressens et cela sera ma température du jour.

Enfin un petit voyage de 600km, une distance américaine minime me mène d’un monde a l’autre, du bcbg montréalais a la mégapole bouillante et excitante , a l’originalite de chacun a N-Y, de la vraie personnalisation, ou les costumes sont parties integrantes des personnalites, et non comme partout ailleurs dans le monde ou l’habit fait le moine, a NY chaque moine a son habit.

chaque moine a son habit

chaque moine a son habit


Sécurité enfin, la place des twins towers – presque 10 ans après – est un grand trou béant, mais paradoxalemnt NY est devenu une ville ou l’on peut se promener en toute tranquillité.

Comment évaluer l’activité économique américaine a travers une intrusion a Mahattan,Brooklyn, Staten island et Long island.
Difficile a estimer mais il me semble un qu’il n’y a pas de sale, de liquidations, mais aussi pas tellement d’acheteurs dans les mall contrairement a Montreal.

Enfin la question que je me suis posé: qu’est que l’Amerique a en 2009 a nous offrir, a offrir au monde: ni cinema, ni bagnoles, ni pc, ni actions, ni villas, ni un rêve de l’espace ou de futur.
Il lui faudra innover, inventer et trouver qq chose sinon ce sera la fin de la suprematie américaine. J’ai beau me creuser, je ne vois pas.
Tout ce que l’Amerique avait s’est vendu au monde et s’est mondialisé y compris les subprimes et les mauvaises surprises.
Aujourd’hui l’Amerique n’a plus beaucoup à proposer ( pourtant une visite au MOMA laisse une impression époustouflante , de dépassement..) mais le monde occidental, asiatique a encore moins a proposer. Nous sommes dans le creux de la vague, il ne reste plus qu’ a attendre Godot, l’Amerique se socialise tandis que la Chine elle se capitalise: l’oncle Mao et le prolo Obama.
Mais l’histoire est faite de surprises, d’inattendus, de révolutions………… bien malin qui peut aujourd’hui prédire ce que demain nous réserve..