Qu’y a-t-il derrière ce qu’on appelle « intelligence artificielle » ?

17 février 2019

L’intelligence a longtemps été considérée comme un trait distinctif de l’homme. Au XVIIe siècle, le mot était employé, nous dit le Robert, pour désigner un « être humain en tant qu’être pensant, capable de réflexion ». Avec l’intelligence artificielle, la machine est supposée acquérir cette capacité humaine.

Or l’intelligence artificielle relève pour l’instant du mythe.
Les machines « savent » bien sûr  battre les hommes les plus forts du monde au jeu de go ou à « Jeopardy! ». Mais il s’agit de compétences extrêmement étroites, dévorant des quantités d’énergie infiniment supérieures à celle d’un cerveau humain. Les machines les plus puissantes au monde font penser à ces génies des mathématiques incapables d’aborder quelqu’un dans la rue pour demander leur chemin.

« Statistique + informatique »
Qu’y a-t-il donc derrière ce qui est commodément baptisé « intelligence artificielle » ? La réalité est prosaïque : c’est tout simplement… l’association de l’ordinateur et d’Internet ! L’ordinateur, avec une capacité de traitement de l’information qui a augmenté depuis un demi-siècle à un rythme extravagant . L’Internet, avec une capacité colossale de collecte et de transmission de données.
« Intelligence artificielle = statistique + informatique »

Juste et lapidaire, cette équation mérite tout de même d’être complétée d’un point. La puissance de calcul et les montagnes de données permettent des formes d’apprentissage automatique (« machine learning » puis « deep learning »). C’est ainsi que les chercheurs ont pu faire des pas de géant depuis une bonne décennie en matière de reconnaissance visuelle et vocale. Ils vont sûrement réaliser d’autres progrès spectaculaires dans les années à venir.

ob_611cf0_2-2

Ce qu’on appelle « l’intelligence artificielle » ne reste cependant qu’un outil. Un outil fantastiquement puissant, mais seulement un outil. Une « plate-forme technologique », qui « peut être déployée pour ne pas faire seulement de l’automatisation, mais aussi pour réorganiser la production de manière à créer de nouvelles tâches humaines hautement productives ». Là aussi, l’intelligence artificielle fera ce que décide l’intelligence humaine.


Synthèse 2017, une année de transitions

16 décembre 2017

 

2017 en une phrase: Trump, Poutine, crédit, harcelement sexuel, migrants et intelligence artificielle.

Si l’on doit resumer 2017, c’est tout d’abord l’année Donald Trump et le combat acharné que lui mènent l’etablishment, les 1% qui detiennent 50% des richesses et qui controlent les médias et l’opinion publique contre nous même le public.
Ce sont NBC, et surtout aussi Google, Facebook. la CIA qui les a crées, les tient et les détient pour mieux controller le peuple sous couvert de mieux combattre le terrorisme islamique dans le monde. Cet affrontement destructeur qui sévit aux États-Unis entre partisans et adversaires de Trump au détriment de tous, paralyse l’Amerique et marque son déclin.
9ee1ba

Si l’homme dont on a parlé toute l’année est Trump, celui qui aura marqué le monde c’est plutot Poutine avec sa victoire sur « tous » (djihadistes, opposants, turcs, occidentaux ) en Syrie. La phrase de l’année lui revient donc:

Ceux qui controleront l’intelligence artificielle domineront le monde

2017 c’est la volte face de l’Arabie Saoudite qui se voit menacer par les monstres qu’elle a créés, financés et formattés depuis 2001 si ce n’est depuis la premiere crise pétroliere de 1973.
C’est un événement considérable et peut-être historique. L’Arabie saoudite a annoncé sans trop de tapage, la création d’un Centre des hadiths du Prophète. Ce centre devra “expurger les compilations des faux hadiths, de ceux qui sont en contradiction avec le Coran ou de ceux qui sont  utilisés pour justifier et alimenter le terrorisme“

2017, c’est la montée expentionnelle du credit, c’est simple on n’économise pas pour acheter une voiture ou un condo, on paie à credit 0% . Ce modèle de croissance basé sur la dette nous conduit tout droit vers le prochain krach financier. L’explosion de la bulle ne saurait tarder, ah 2018!

2017 c’est un presqu’inconnu qui prend le pouvoir en France qu’il va transformer de pays socialiste en pays capitaliste sans qu’aucun homme ou syndicat ne s’en émeuve. Le loup est la, mais la paralysie du peuple est …. inexplicable.

2017, les migrants venus du Sud continuent à envahir le Nord. La demographie et la géographie.

Avec une onde de choc mondial en 2017, le harcèlement sexuel, est devenu le sujet n°1 de discussions feminines sur le web, les révélations continuent de pleuvoir un peu partout dans le monde.
Les femmes sortent leurs griefs, leurs histoires, leurs traumatismes qu’elles n’osaient avouer jusque là à quiconque. C’est un mouvement planétaire de dénonciation qui s’installe.

mix_et_remix-w

Enfin le mot à la mode en 2017, c’est l’intelligence artificielle.
On l’utilise deja et faussement à toutes les sauces pour nous expliquer l’incomprehensible.
En realité l’intelligence artificielle n’est qu’un ensemble de programmes et d’algorithmes programmées par l’homme subjectif. Subjectivité de l’homme, là est le danger car de cette subjectivité on veut créer de l’objectivitè.
dn70sosvoaa_eix
Enfin en ce qui me concerne 2017 c’est la disparition de mon oncle Jo qui m’aura marquée mais à 94 ans c’est un bel age. L’espérance de vie en 2017 est en baisse, due aux toxines alimentaires et pollutions atmospheriques en hausse.

 

2017 de toutes les manieres n’aura été qu’une année de transitions, avant la grande crise financière attendue, avant la perte totale des libertés individuelles sur le net, avant que la revolution de l’intelligence artificielle, de la robotisation ne prennent le dessus sur l’humain. A moins que ….. 2018. Bonne année.


Ceux qui controleront l’intelligence artificielle domineront le monde

5 septembre 2017

Vladimir Poutine a déclaré que tout pays capable de faire une percée dans le développement de l’intelligence artificielle peut dominer le monde.
Devant des étudiants il a precisé:
« Les développements dans le domaine créaient des formidables opportunités et des menaces difficiles à imaginer aujourd’hui »
et « quiconque deviendra le leader dans ce domaine gouvernera le monde« .
« Ce serait très préjudiciable si quelqu’un arrivait à une position monopolistique sur le terrain » (tiens Poutine a conscience de retard actuel de la Russie face aux Etats Unis et Israel !)

1-4409140-3910510047

Poutine a également évoqué l’avenir de la guerre et a déclaré que les robots autonomes sans pilotes supporteraient la plus grande partie du fardeau des combats dans le futur. « Lorsque ces robots d’un côté seront détruits par l’autre, il n’y aura pas d’autre choix que de se rendre« .

Les guerres des robots seront t-elles les guerres du XXI ieme siécle ? Pour le moment le nucléaire vient mettre un doute. Donc les robots detruiront des robots et le nucléaire l’humain. A la guerre comme à la guerre l’homme continuera à tuer l’homme.


le robot du jour, KIROBO

4 août 2013

Le sympathique robot japonais KIROBO nous quitte, il part dans l’espace rejoindre l’astronaute japonais de la station spatiale internationale. Il est censé reconnaître des voix japonaises seulement
mais ne nous trompons pas, pour qui connaît les langages informatiques d’intelligence artificielle LISP, PROLOG ect… il ne fait aucun doute que:

«Les robots ne maîtrisent que les concepts qu’on leur a inculqués»

Donc notre sympathique KIROBO fera passer du bon temps aux astronautes, mais rien de plus.

A son retour demandez lui par exemple de vous citer 50 nuances de gris, il vous présentera 50 couleurs allant du gris très clair au gris le plus foncé mais son esprit ou son calculateur ne pourra jamais imaginer la valeur érotique et imaginative que cela crée chez les humains.

Imaginons que nous envoyons dans l’espace un astronaute humain qui ne parle qu’une seule langue le yiddish ou le berbère, à son retour il parlera certainement assez bien l’anglais et aura quelques dollars en main.
A son retour, KIROBO lui n’aura pas appris 1 seul mot de chinois, tous les langages(sauf le japonnais) sont pour lui de l’hébreu.

KIROBO c’est du ROBOT et du KIBO, cela est bien BO mais ne soignera pas nos BOBOS, tout au plus on pourra dire KILESTBO !

plus avec http://bcove.me/oqd4czs9
et encore plus La simulation d’une seconde d’activité neurale demande 40 minutes à un super-ordinateur c’est dire que le cerveau humain a encore de beaux jours devant lui.