Obama n’assume plus rien, il semble dépassé par les événements

25 mai 2010

Frustration d’Obama vis-à-vis du géant pétrolier BP.
Frustration d’Obama vis-à-vis de ses alliés symboliques, Israel, Corée du Sud.
Frustration d’Obama vis-à-vis des pays alliés en Afghanistan, Canada, Pologne, Angleterre et la France.

Au lieu de prendre les cartes en main, d’envoyer l’armée américaine s’occuper de la marée noire, Obama préfère s’en remettre à BP.
Avec la Corée du Sud attaquée par le nord, Obama s’en remet aux chinois.
Avec l’Afghanistan, Obama s’en remet à un nouvel ordre mondial
Avec l’Iran Obama s’en remet à Lula le brésilien et au turc Erdogan.
Avec Israel et les palestiniens, Obama s’en remet aux menaces et contacts indirects, drôle de diplomatie.


A lire ce titre du Figaro, je me demande ce que veut/peut assumer seul Obama, même le roi tout sourire des shows de télévision de sa première année a disparu. Son mandat prend les allures d’une débandade de la diplomatie américaine sur tous les fronts.

Au moment où un imam américano-yéménite ose appeler les soldats musulmans américains à frapper leurs compagnons d’armes «infidèles» Obama qualifie les radicaux d’al-Qaida «de petits esprits placés du mauvais côté de l’Histoire»
Mais ou est le Grand Esprit placé du bon coté de l’histoire ?


La Princesse et le Président: Love story ou Vol story ?

23 septembre 2009

En 1984 un vieux V.G.E de 58 ans fantasme sur une belle princesse Lady Di qui n’a que 23 ans. 35 ans de différence !
En 2009 un super vieux de 83 ans raconte ses fantasmes sur cette déesse à jamais disparue.

La litterature nous raconte des histoires pour que nous cessions de nous raconter des histoires(*).Alors s.v.p. n’en faisons pas une histoire, tout au plus La Princesse et le Président pourrait s’appeler Vol Story ou Histoire volée.

(*) Alain Finkielkraut


L’angélisme d’Obama ou Tout le monde il est bon, tout le monde il est gentil

10 avril 2009

Obama est il l’ Américain-type, naïf et angéliste que nous européens découvrions dans les années 50 avec le Coca Cola, la Cadillac, la pin-up , les comics et le Reader Digest.
Si sur le plan intérieur, Obama est le meilleur porte parole possible des lobbies financiers qui ne demandent que de la patience au peuple américain, voici qu’avec son premier grand voyage a l’étranger (G20, Otan, UE, Turquie et Irak) nous découvrons un Obama naif et angéliste.

Otan/ désarmement nucléaire global:
Les Etats civilisés détruiront leur arsenal mais qu’en est il de la crainte de voir l’arme nucléaire tomber en de mauvaises mains, talibans, mollahs, et terroristes de tout bord.
 » honi soit qui mal y pense! »

– UE/ la Turquie rejoindra l’Union Européenne
et si l’UE devient dans un très proche avenir a majorité musulmane ?
« no problems!  »

– G20/ injection des triliards de $ dans les économies
La prochaine bulle a nous menacer, l’ Inflation ou le dollar sans couverture et dépendant totalement de la bonne volonté des Chinois.
« Chut, faut pas en parler. »

– Irak / invitation au gouvernement dirigé par les chiites à intégrer largement les sunnites au processus politique.
Comme si 1300 années de conflit entre ces 2 mouvements pouvaient disparaître d’un coup de baguette magique.
« Yes we can »

Attitude spirituelle ou intellectuelle consistant dans le souci excessif de se conformer à un type idéal ignorant ou refusant dadmettre certaines réalités humaines (charnelles, morales, sociales, matérielles, etc.)

angélisme: attitude spirituelle ou intellectuelle consistant dans le souci excessif de se conformer à un type idéal ignorant ou refusant d'admettre certaines réalités humaines (charnelles, morales, sociales, matérielles, etc.)

Obama est un Président plus à l’aise dans les affaires internes de son pays qu’à l’international, c’est certain.
Obama devrait retourner aux bouquins sur l ‘Histoire, une histoire malheureusement faite principalement de conflits, de guerres, de ravages. On ne peut changer la face du monde par un coup de baguette magique, par des discours sur tout le monde il est bon, tout le monde il est gentil.