Haifa la nouvelle Hiroshima ou Nobel contre Netanyahou

12 février 2017

 

Au centre, un complexe énorme d’ammoniac en pleine metropole de Haifa, et qui en cas de fuites ou d’explosion ou encore de guerre risquerait de faire plus de degats que la bombe sur Hiroshima.
Ce complexe est superflu puisque 95% de la production va à l’export et rapporte aux tycoons israeliens des millions de dollars avec la benediction silencieuse du gouvernement Natanyahu. Danger ? mais pour Bibi les Dollars l’emportent sur les Dangers.

Mais voici que grace au Nobel de chimie 2011, le Pr Dan Shechtman la cour de Haifa a ordonné la fermeture immediate de ce complexe .
Victoire (provisoire ?) du peuple impotent contre l’etablishement et les tycoons.
Victoire de la raison du Nobel contre l’intereret financier de Netanyaou.

 

136636265241582946a_b

Haifa ne sera pas Hiroshima comme le terroriste Nassaralah menaçait.
Haifa ne sera pas Hiroshima comme Netanyahou  la condamnait.
Haifa ne sera pas Hiroshima comme les tycoons Ofer et Cie s’y appliquaient.
Haifa sera Haifa grace à un Nobel
,
voiçi donc à quoi sert un nobel, à montrer le chemin, reveiller les esprits, la logique et l’espoir. Merci Pr Dan Shechtman


Haifa en feu, sauve qui peut

25 novembre 2016

La sécheresse qui perdure dans la région depuis huit mois, le manque d’entretien de certaines zones broussailleuses proches des quartiers habités favorisent le développement des colonnes de feu, mais il semblerait qu’en certains endroits ces feux auraient été allumés par des Palestiniens et par des Arabes israéliens   – alors qu’içi même à Haifa chretiens, juifs et arabes vivent  plus ou moins en bonne harmonie -,  comme en témoignent les bouteilles de produits chimiques découvertes à côté de certains des foyers.

haifa-en-feu

C’est terrible et ainsi que par hasard je me suis retrouvé dans mon auto devant une immense colomne de fumée jeudi vers 10h du matin, sans hesiter j’ai fait demi tour et suis retourné à la maison, pour prendre rapido de l’eau, qq fruits et nos ordinateurs, tout le reste n’avait aucune importance je n’ai pas songé à prendre des habits de rechange, des pieces d’identitès ou des souvenirs.
Du balcon un nuage rectiligne de fumée qui prend de l’importance et tres vite t out devient gris. C’est un moment critique et il faut agir très vite puis je suis allé prendre mes deux petits enfants du gan jardin d’enfants et embrouillés mais prudents nous avons pris la route cotiére direction sud.
Il s’agissait avant que l’anarchie, les embouteillages et les flammes ne prennent le dessus de prendre le large.
Mission accomplie puisqu’à midi nous étions deja loin, et des lors en écoutant les flashs radio sur l’ampleur du desastre et des combats incessants et terribles pour stopper l’avancee du feu, nous étions désemparés.

Nous avons erré à cinq, 3 generations, les gds parents, la maman et les jeunes enfants en attente de l’inconnu, notre maison brulera ou sera épargné, un hasard, question de chance ou malchance, qui dependra de la direction des vent est qui soufflait à 64km/h avec des bourrasques de prés de 100km/h.
Au fur et à mesure on annonce qu’il faut évacuer un autre quartier de la ville, Carmelya non, une chance, mais il est 17 h et il fait deja nuit.
On decide donc d’aller à Natanya à l’hotel ou nous rejoindra le papa et la chienne Pizza, cette mini chienne qui doit avoir 100 ans (15 * 7 ) et qui a déja vu le monde,  voyagé jusqu’à Montreal et Vancouver. Enfouie dans un panier, Pizza rejoint la chambre d’hotel !
Dormir sans t-shirt et pyjama, se lever le matin sans avoir de brosse à dents ou à cheveux, petits details sans importance vu l’état des choses, mais ces details ont l’importance du monde normal auquel on est habitué mais que rien ne garantit qu’il en sera ainsi.
Plus de 700 maisons brulées, 70,000 personnes évacuées, mais le feu est stoppé et c’est l’essentiel, on peut rentrer à la maison, ouf, heureusemenr, l’esprit se remet en mode normal. Du balcon des avions continuent de deverser des produis chimiques suivies par d’autres qui jettent des tonnes d’eau. La ligne de feu n’etait qu’à 50 métres mais la ligne de vent est paralléle au balcon. Hasard, chance ? La chance dans la malchance qui a eu lieu, c’est toujours ainsi.

La vie continue, les politiciens ne s’occuperont pas de nettoyer la broussaille pour réduire les risques de conflagration dans l’avenir, les extremistes  arabes/palestiniens continueront à vouloir « tuer » du juif, et sur les réseaux sociaux, des arabes continueront à fustiger ce «cadeau du ciel», preuve de leur frustation et du défi qui nous attend nous les occidentaux contre cet islamisme radical à nos portes.

http://www.wat.tv/embedframe/148651chuPP3r13273519

PS: c’est une tragédie ces dizaines et dizaines de personnes qui se retrouvent dans la rue, sans rien , alors que tout a brulé chez eux,  finalement un toit c’est tout pour l’homme , juste aprés la santè. Ma maison c’est ma raison.


Retour en terre sainte polluée

28 février 2016

Retour en terre sainte polluée

Ces derniéres années, presque toujours mon départ ou mon arrivée de/à Tel Aviv se font sur fond d’évenements tragiques, ainsi en 2006 et 2013 mes departs ont coincidé au guerres du Liban et de Gaza, mais aussi les arrivées, ainsi celle d’ octobre 2015 a coincidé au jour prés á la série des attaques terroristes palestiniennes contre des civils israeliens. Et mon retour 2016 a coincidé avec la publication de l’extreme pollution dans la baie de Haifa , qui touche maintenant les nouveaux nés qui ont une tête plus petite que les autres enfants d’Israel. Ajoutons le taux plus élevé de personnes qui ont des troubles respiratoires et des cancers et me voilá servi.
Haifa entre montagnes et mediterranée est la plus belle ville d’Israel, enfin disons plutot pourrait être la pls belle car cette pollution en fait plutot la ville la plus tragique d »Israel.

Il suffit de traverser la baie pour voir et sentir ce nuage polluant qui vous etouffe et vous brule les yeux. De voir tout ces usines fonctionner à plein tube pour servir non pas la population d’Israel mais plutot les Turques. Israel est devenu l’usine des turcs, elle leur raffine leur pétrole, Israel est devenu le vassal des turcs, et ce au nom des
‘Tycons » qui ont pris les rênes de l’économie, et pour qui dollar prime sur morale.
Et le pire n’est pas de voir les ministres de la Santé et de l’Ecologie mentir et dementir les conclusions des données statistiques.

Le pire c’est le silence radio, le silence total du Premier Ministre Benjamin Natanyaou qui ne se prononce pas sur le sujet qui fait plus de degats et de morts que toutes les guerres d’Israel depuis sa creation.
Natanyou est l’agent au service de ces tycoons, du capitalisme sauvage.
Ce capitalisme sauvage qui retire les valeurs morales d’un pays qui se voulait depuis sa creation comme un modele de valeurs universelles.
Ce que Natanyaou ne comprend pas, c’est que le jour ou le petit et jeune soldat prendra conscience que l »Etat et son gouvernement se fouttent perdument des valeurs alors Israel sera veritablement en danger.
Aujourd’hui l’ennemi du peuple ce ne sont plus les pays arabes environnants mais les tycoons et les dirigeants qui les couvrent et les couvent.

Nous vivons une époque où la mondialisation n’a pas rendu, comme cela était prévu au départ, le monde mieux gouverné, plus juste, plus clair, mais au contraire plus opaque, moins compréhensible et surpuissant.

En ce qui me concerne j’ai toujours été prêt (et heureux) à vivre en Terre Sainte mais je ne suis pas prêt à vivre en Terre polluée.

PS: 
Tycoon est un mot anglais dérivé du mot japonais taikun (大君) signifiant « grand seigneur » ou « grand prince », le terme est lui-même d’origine chinoise.
En anglais, tycoon signifie magnat ou homme d’affaires prospère (appelé autrefois également nabab).


Jerusalem panse ses plaies

21 novembre 2014

Apres l’attaque terroriste dans la synagogue de la ville sainte, Jerusalem panse ses plaies en ce shabbat semi-automnal semi-hivernal.
L’horreur passera, la vie continuera.

Haifa la soeur laïque gronde sa douleur. Au nom de qui peut on tuer des gens qui prient implorant l’Éternel. Au nom du Diable!