Les mots du jour: « corruption », « fraude » et « abus de confiance »

22 novembre 2019

Nétanyahou, le grand Bibi qui depuis belle lurette – on ne sait exactement combien – dirige Israel est mis en examen: Medinat* Israel contre Benyamin Nétanyahou, mais Bibi ne peut accepter la sentence et transforme l’accusation en: Bibi contre Medinat* Israel.

Les policiers, les avocats, les procureurs sont selon lui, tous des menteurs, des tricheurs qui ont formentés un coup d’Etat, un putch contre lui.
L’accusion est grave , Bibi se place comme citoyen au dela de tout soupçon, il n’est pas comme vous et moi egal devant les lois, il n’hesite pas à diviser le pays, il est pret à faire flamber le pays en montant des citoyens contre des citoyens. C’est grave car Bibi ne considére que son interet personnel et ne fait nullement preuve de responsabilité civile et gouvernementale.
Au lieu de se présenter devant les juges et essayer de prouver son innocence, voiçi qu’il accuse les juges de corrompus !

file_0

« Les prophètes sont les plus ardents des croyants : ils croient en eux. » Louis Dumur

Bibi on ne peut lui refuser cela est ou a été un CALIBRE, un homme doué, super-intelligent, un prophéte presque mais…. le pouvoir corrompt et Bibi est tombé dans son propre piége: corrompre les medias pour mieux gouverner.
En Israel on peut etre réelu indefiniment contrairement aux systemes americain ou français limité à deux mandats, et le chef du gouvernement finit par se sentir prince, roi, empereur, puis meme …. prophéte.

Bref, malgré ces manipulations le roi Bibi est en agonie, on ne sait combien de temps cette agonie durera mais nous sommes vers la fin du régne Bibi.

PS: * Medinat Israel c-a-d l’Etat d’Israel