pour une glace fondante !

23 septembre 2013

La jeunesse c’est vouloir comprendre la nature et la surpasser,
La vieillesse c’est cesser de la comprendre et être dépassé.

Tout commence par une sortie promenade avec Eytan, il marche depuis 15 jours seulement, il refuse donc de s’asseoir comme à son habitude (d’ex rampeur) dans sa poussette et décide qu’il veut marcher tout seul même sur des pavés du 19eme siècle et il s’en sort plutôt très bien.

Ensuite son grand père veut faire une pause au glacier Légenda, mais Eytan qui a dépassé le stade de marcheur marathon décide qu’il est deja temps de s’attaquer à grimper, par ci 1 escalier qu’on monte et redescend incessamment, par la 3 escaliers qu’il escalade en s’agrippant à la barrière. Tans pis pour ma glace, j’ai le choix entre la laisser fondre ou fondre de peur. Je décide de le suivre.
A un certain moment je décide que ça suffit, je vais jouer l’aguicheur ou l’autoritaire et je tends ma glace à Eytan qui ne la regarde même pas, puis je le prends pour le faire asseoir sur moi, la il élance ses pieds contre la table et je recule repoussant ainsi mon fauteuil qui tient au bord du trottoir/escalier, et ooops! en voulant me rasseoir le fauteuil tombe en arrière, moi dessus et Eytan dans mes bras, tous les trois affalés au bas du trottoir. Pas le temps de me relever que les serveuses m’offrent un verre d’eau – (elles auraient pu m’offrir un beau cornet plutôt! ne l’ais-je pas mérité?) – et Eytan sain et sauf pleure dans les bras de sa mère. On est tous épuisé, la glace a fondu depuis longtemps, on rentre à la maison.

Mais la morale de cette aventure est qu’il est tout a fait naturel qu’un enfant/bébé veuille évoluer dans son exploration des forces de la nature, et qu’il ne comprend pas encore que par nature le temps a retiré des forces à son papy.

La jeunesse c’est vouloir comprendre la nature et la surpasser,
La vieillesse c’est cesser de la comprendre et être dépassé.


PS: A la standardiste du téléphone qui me demandait pourquoi je déménageais de la grande, historique et superbe ville de Jérusalem pour Haifa ville côtière certes mais bien moins attirante (humidité, pollution, attaques missiles, tremblements de terre) j’ai répondu:
A mon époque ou plutôt dans mon enfance, tous les enfants/petits enfants suivaient pour s’installer le patriarche en l’occurrence le grand père ou arrière grand père. A notre époque (21eme siècle) c’est le contraire, c’est le patriarche et les siens qui suivent le junior de la hiérarchie.


salut grand père

24 avril 2012

bonjour, je m’appelle Eytan, j’ai moins de 2 jours et je vais vous parler de mon grand père, puisque lui ne me connait pas encore suffisamment il ne peut vous parler de moi, mais moi je sais que derrière ses au moins soixante ans, il y a une histoire, un monde, une éducation, un autre siècle.
Je sais qu’il attendait et m’espérait depuis pas mal d’années, surtout qu’en tant que père, il n’a eu que des filles de ma grand mère, en l’occurrence ma mère et ma tante.

Je sais que ses conceptions sont celles d’un siècle ou il n’y avait que 2 milliards et demi d’humains sur Terre, moi je suis la 7 041 081 718 personnes en ce mardi 24 avril 2012 à 12 h 57 min
oui je sais j’exagère car dimanche a ma naissance je devais être dans la série des 7milliards 40 millions et en ce moment c’est deja
la série des 7milliard 41 millions, bref tout cela pour confirmer que le monde qu’a connu mon grand père était si different du mien, un monde déglingué, où plus rien n’est à sa place.

Sa première photo date de son 1er anniversaire, alors que moi a peine né j’ai vu des iphones, des blackberry, des samsungs et autres
appareils me poursuivre a chaque instant et je suppose que mes photos sont deja sur le web avec beaucoup de commentaires.
Meme ma chienne Pizza n’arrete pas de me regarder comme un extra terrestre, elle rentre dans ma chambre, fait semblant de ne m’avoir pas remarqué et ressort, mais elle ne perd rien pour attendre, dans moins d’un an je lui tirerais la queue et lui tournerai le dos.

Entretemps en dehors du grand père qu’on m’obligera par respect à appeler Papy, il y a grand mère, ma mère et mon père tous affairés a fêter mon arrivée. C’est vrai que je suis calme en ce moment car l’air frais du trajet de l’hôpital a la maison m’a saoulé.
Bon je n’ai pas encore de email eytan@gmail.com est deja pris, mais je finirais bien par en avoir un sinon je piquerai celui de Papy, a son âge
il ne s’en apercevra peut être pas. Ecrivez moi donc sur son blog, je ne sais pas encore lire mais lui me les transmettra.