L’ Europe humiliée

18 mars 2017

Les salves d’Erdogan contre l’Europe, les accusations sur le « nazisme » de la Hollande, Angela Merkel affublée d’une petite moustache et d’un uniforme nazi.
Le plus grand dictateur actuel entend leur donner une leçon de démocratie!
Mais ce qui est marquant c’est le silence de l’Europe, la non-entraide entre pays européens, Hollande ne soutient pas la Hollande, tout cela est la preuve de l’impotence et de la crise profonde de l’Europe.
Les Européens ne veulent pas rompre avec Ankara, afin de préserver l’accord migratoire et supporteront longtemps encore les outrances et les provocations du président turc.

1368701-hitler-feminin-titre-quotidien-gunes


L’Europe à nu, l’Europe est nu.

14 décembre 2016

C’est une déroute totale des puissances occidentales face au drame syrien, face aux massacres d »Alep.

Incapables d’agir l’Europe se retrouve aujourd’hui aussi incapable de se défendre.
Sans les Etats-Unis aucun pays européen ne peut entreprendre aujourd’hui d’action militaire autonome et independante.
De même l’Europe sans les Etats Unis serait incapable de pourvoir à sa defense face à une invasion russe.
Et la menace islamo-terroriste ne fait qu’aggraver l’impression d’ insécurité des citoyens.
L’Europe n’est plus ce qu’elle était au XX iéme siécle.
L’Europe est nue. On comprend donc que l’échelle des valeurs, des droits humanitaires sont tombés aux oubliettes. Quel dommage!

cassee-2

 


Grand mère vue par grand pape

25 novembre 2014

L’Europe vue par le pape Francois: l’Europe est fatiguée.
Le Vieux Continent ressemble à une « grand-mère ayant perdu sa fertilité et sa vivacité » et « les grands idéaux qui l’ont inspiré semblent avoir perdu leur force d’attraction au profit du technicisme bureaucratique de ses institutions »


Le monde est en train de basculer

30 mai 2010

On prédit une progression du PIB européen de 1,2 % en 2010. Autrement dit, rien. Trop de dette pour avoir de la croissance et pas assez de croissance pour réduire la dette. On n’en sort pas.

A peu près partout ailleurs qu’en Europe, on consomme, on investit, on achète, on construit, on commerce, on embauche, on échange, on transporte, on produit.

Les pays émergents, petits et grands, construisent leur avenir en travaillant. Et dépensent l’argent de leurs excédents pour s’équiper en infrastructures. Les chinois eux ne sont plus sûrs de récupérer un jour l’argent qu’ils ont prêté à l’Europe.

Terminée l’époque ou l’économie mondiale tournait autour du Vieux Continent et que la planète tout entière admirait son modèle.
Conclusion: un européen qui fait grève ferait mieux de se remettre au travail si travail il y a.


Cet article est basé sur l’excellente chronique C’est à Pékin qu’il faut aller manifester de Pierre-Antoine Delhommais