Bientot la Terre comptera 7 milliards d’habitants

19 septembre 2011

Nous sommes 6 974 859 679 de personnes en ce lundi 19 septembre 2011 à 19 h 40 min et 26s (GMT +2)

• On compte près de 200 000 habitants de plus chaque jour sur la planète.
il manque 25 140 321 pour atteindre notre symbolique 7 milliards, à ce rytme dans environ 120 jours soit vers fin 2011/début 2012 nous l’atteindrons :

quelquess statistiques
• Nous assistons à 353 015 naissances par jour dans le monde
• Il y a 158 857 décès chaque jour sur Terre
• 28% de la population mondiale est âgée de moins de 15 ans et 7% ont 65 ans et plus
• 64.3 ans est l’espérance de vie actuelle dans le monde


Je me souviens qu’à l’école dans les années 60 (2.5 milliards d’habitants sur terre) on nous apprenait qu’il n’y aurait pas suffisamment de nourriture pour tous très bientôt.
J’ai donc appris qu’il ne faut jamais croire les « annonciateurs », « specialistes », « futurologues » « prévisionnistes », et oiseaux de mauvaise augure.

7 milliards, et moi et moi émoi…

PS: nous sommes deja 6 974 870 836 personnes ce lundi 19 septembre 2011 à 20 h 51 min et 23 s , le temps d’écrire cet article et 11000 nouveaux nés sont parmi nous!


Espérance de vie: 100 ans chiffre magique ou analyse et réalité en opposition

18 décembre 2010

Si l’espérance de vie au milieu du 18ème siècle était de 27 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes, elle est passée à 78 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes en 2009.

Dans une analyse de l’Ined deux chercheurs ont étudié la courbe de l’espérance de vie ces derniers siècles et ont noté une croissance régulière indiquant une augmentation de l’espérance de vie 3 mois par an . Cette croissance fulgurante s’explique par l’amélioration des soins mais aussi les progrès scientifiques, économiques, sociaux… LA PROGRESSION PEUT-ELLE S’ARRÊTER ? peut-on repousser les limites de l’âge encore plus loin ?

La réalité aujourd’hui vient contredire, du moins provisoirement cette analyse statistique d’une progression continue: l’espérance de vie est en recul aux Etats-Unis. Cela n’était pas arrivé depuis des décennies : l’espérance de vie américaine a diminué entre 2007 et 2008. Un recul d’un mois qui pourrait s’accentuer face à l’obésité croissante de la population et aux impacts de la crise économique. « L’espérance de vie pour les hommes comme pour les femmes a décru d’un dixième d’année », soit 36,5 jours » indique une étude réalisée par le Centre national des statistiques de santé américain.

Changement de cap ? Alors que croire ?
Il faudrait reconnaître que ces chiffres sur l’augmentation continue de 3 mois par an ne s’appliquent encore qu’a une génération, celle de nos parents comme d’ailleurs les chiffres du niveau de vie qui font que les gens de moins de 40 ans sont la première génération à vivre moins bien que leurs parents.
Nous baignons en permanence dans un environnement de produits toxiques et cancérigènes, économiquement c’est la dégradation permanente,et cela influe pas sur la qualité de vie des gens. Etre inembauchable à partir de 40 ans ne donne pas spécialement envie d’être centenaire et encore moins les moyens.

Il faut préciser qu’en conclusion de leur étude, les deux chercheurs se disent réservés et précisent « qu’une espérance de vie de 100 ans n’est certainement pas hors de portée mais nul ne peut encore dire à quelle échéance ». En attendant ….l’espoir du désespoir est permis.


Les chiffres du déclin ou le désastre démographique russe

26 octobre 2010

La population de la Russie s’établissait à 142 millions d’habitants en novembre 2009. La population a atteint un sommet historique à environ 148 689 000 en 1991, juste avant l’éclatement de l’Union Soviétique.
S’en est suivi un déclin démographique prononcé avec une diminution de sa population d’environ 0,5% par an soit 700,000 personnes, par la combinaison d’une baisse de la natalité et d’une hausse de la mortalité.

Maladies, alcool et accidents combinés avec une moyenne d’un enfant par couple et une espérance de vie de 60 ans, et on ne peut que parler de désastre demographique russe.

2010 nous ramène donc au niveau des années 1980, et à ce rythme dans 20 ans en 2030 la population russe sera inférieure à celle de 1950 soit un immense bond en arrière sur un siècle entier.
On comprend donc que la Russie ne peut faire face aux defis du XXIeme siècle, des villages fantômes se multiplient pas loin de Moscou. Fini la superpuissance Soviétique, fini aussi la puissance Russe, c’est le déclin…. mais l’histoire n’a pas dit son dernier mot, les migrations changeront peut être un peu les choses mais on ne parlera plus de Russie blanche.

PS: Dommage! les femmes russes sont à mon humble avis les plus belles du monde: de Jérusalem à Montréal elles font ravage.