Lee Zeitouni, justice est faite.

3 décembre 2014

Nous l’avions espéré, nous l’avions tous tant attendu ce jugement des 2 lurons Eric Robic et  Claude Hayat , et l’adjectif est tendre. Ce sont 2 assassins qui ont preférè prendre la fuite, se refugier en France,  cela ne les a guére aidés, mais plutot pourchassés jusqu’au verdict d’aujourd’hui après le coup de théatre de la semaine derniere.

 « Tout le monde sait que le coup de poing contre l’avocat est un règlement de compte entre Khayat et Robic »
« ces deux hommes ont importé la violence de l’extérieur, a l’intérieur du tribunal. »

Roy Peled, le fiancé le Lee Zeitouni

Le procureur a fustigé « l’immoralité totale » d’Eric Robic.
Six ans ferme ont été requis contre Eric Robic, le conducteur qui a causé mort de Lee Zeitouni, poursuivi pour homicide involontaire aggravé et non-assistance à personne en péril.
Trois ans dont 1 an ferme ont également été réclamés contre Claude Khayat, le passager uniquement poursuivi pour le second chef d’accusation.

Le verdict est donc là:
Eric Robic 5 ans de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt
Claude Khayat a lui écopé d’une peine de 15 mois ferme.

On pourrait fustiger sur la légèreté relative de la peine mais le principal est que JUSTICE EST FAITE après ces années d’attente et d’espoir. Un dernier hommage à Lee Zeitouni zal, on peut enfin tourner la page vers l’avenir et souhaiter à
Roy de penser un peu à lui, il est jeune et doit refaire sa vie.
L’histoire de Lee c’est malheureux mais c’est ça aussi la vie. Elle nous a fait à tous beaucoup de peine et de chagrin, mais à partir du moment ou justice est faite, la vie continue.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

 – Jamais deux sans trois

 – la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
 
 – Wanted

 – Les larmes de crocodile


Affaire Lee Zeitouni, du nouveau et surprenant

15 octobre 2014

Eric Robic et Claude Khayat, les deux Français impliqués dans la mort de la jeune Israélienne, Lee Zeitouni, en 2011 à Tel-Aviv, ont été placés en garde à vue lundi matin à Nanterre dans le cadre d’une affaire d’«escroquerie en bande organisée» et «blanchiment» instruite à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Les deux hommes doivent comparaître fin novembre à Paris pour «non assistance à personne en danger» et «homicide involontaire» pour Eric Robic, qui conduisait le 4×4 qui a percuté Lee Zeitouni zal.

Quatre autres personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre de cette nouvelle enquête. Ouverte en mars dernier et confiée à l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLO), elle a mis au jour plusieurs affaires d’escroqueries via la vente de voitures («au leasing»), de faux encarts publicitaires et de faux virements. L’argent généré aurait transité via la Pologne et la Chine avant d’atterrir en Israël. Les deux suspects doivent être déférés jeudi matin. L’avocate d’Eric Robic n’a pas répondu aux sollicitations des journalistes.


Un cauchemar sans fin

12 mars 2014

Ca n’en finit pas avec nos 2 lurons Claude Khayat et Éric Robic, les deux chauffards mis en cause dans la mort de Lee Zeitouni
«Ils fuient leurs responsabilités jusque dans le paiement des cautions». Placés l’un et l’autre sous contrôle judiciaire, les deux lurons doivent s’acquitter de versements réguliers. Une obligation que l’un et l’autre ont eu, semble t-il, du mal à respecter et surtout tous deux avancent des versions différentes sur qui conduisait la voiture qui a tué Lee Zeitouni.
Comme l’ont déclaré les parents de Lee Zeitouni  c’est « Un cauchemar sans fin »
Voici l’interview qu’ils ont accordé au Figaro.

Ce rendez-vous judiciaire est-il important?/strong>
Kate et Itsik ZEITOUNI – Il est essentiel car jusqu’alors nous parlions aux médias et cette fois nous nous adressons au magistrat qui peut prendre des décisions capitales dans notre affaire. Il doit entendre ce que nous vivons depuis la mort de notre fille. Nous sommes dans un cauchemar sans fin.

Que pensez-vous d’Éric Robic et de Claude Khayat?
Selon moi, ils se comportent comme des voyous. Quand l’accident a eu lieu, ils se sont arrêtés pour vérifier seulement que leur voiture n’avait pas été endommagée. Ensuite, ils ont pris la fuite. Un accident peut arriver, malheureusement, à n’importe qui. Mais selon l’enquête et selon des témoins, ces deux hommes ont passé la nuit à prendre du plaisir et à boire. Puis Éric Robic qui était au volant a roulé à vive allure, a grillé un feu rouge au moment où notre fille traversait la voie sur un passage protégé. Pour moi, ce n’est pas un accident mais un meurtre.

Espérez-vous que les deux suspects diront enfin toute la vérité?
Je n’attends rien d’eux et j’essaie d’ailleurs de les chasser de mes pensées. Je ne veux pas de cette colère qui m’envahit quand je pense à eux. Cela me fait trop mal. Leur comportement est inqualifiable. En prenant la fuite, ils ont empêché l’enquête d’aller au bout des investigations. Il n’a pas été possible par exemple de faire les analyses d’alcoolémie qui s’imposaient puisqu’ils avaient quitté le pays.

Qu’attendez-vous de la justice?
Nous ne demandons pas vengeance mais nous espérons que des peines particulièrement fermes seront prononcées lors du procès dont on ignore encore la date.

Ce drame qui à l’époque avait indigné les médias israéliens mobilise-t-il toujours autant la presse de votre pays?
L’instruction de l’affaire en France est suivie de près par les médias. Tout élément nouveau est relayé dans la presse de notre pays. Le fiancé de notre fille, Roy, joue d’ailleurs un rôle énorme dans ce domaine. Il continue à mobiliser l’opinion publique autour de notre combat. Tout ce que nous faisons c’est pour notre fille, Lee. Un an après l’accident qui avait choqué les Israéliens, les autorités du pays ont d’ailleurs durci la loi pour sanctionner le délit de fuite. Il faut infliger des peines lourdes contre les chauffards qui brisent des vies et des familles. La nôtre ne se remettra jamais de la disparition de Lee. Le 25 avril est la date de son anniversaire mais aussi celle d’un de ses deux frères, né une autre année que sa sœur. Ce devrait être un jour de fête. C’est aujourd’hui un jour de grande tristesse. Voilà notre vie.

Courage Kate et Itsik, nos deux lurons auront la peine qu’ils méritent !

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:
Le combat qui n’en finit pas
Jamais deux sans trois
la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
Wanted
Les larmes de crocodile


 Les deux lurons de l’affaire Zeitouni, suite ….

9 octobre 2013

Ca se complique pour nos deux lurons, il était temps !
La presse raméne des nouveaux élements dans l’affaire Lee Zeitouni Zal.

Éric Robic, qui était au volant, n’avait plus de permis de conduire. Il avait été annulé pour conduite en état d’ivresse. C’est ce qui ressort de l’enquête, bien que la défense du chauffard conteste ce point.

Le conducteur français était en fuite en Israël au moment des faits. Il était recherché par la justice française dans un dossier d’escroquerie. 

« Plus rien n’étonne venant du chauffard »

Me Goldnadel, avocat de la famille Zeitouni

Le chauffard, qui doit s’acquitter du paiement d’une caution de 200.000 euros, n’a toujours rien versé à la justice. Il pourrait faire bientôt l’objet d’une convocation : il risque d’être incarcéré si l’argent n’est pas versé.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

 – Jamais deux sans trois

 – la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
 
 – Wanted

 – Les larmes de crocodile


Affaire Lee Zeitouni, les deux lurons finalement cernés

22 août 2013

Avant Roch Achana 5774, Claude Khayat et Éric Robic vont être convoqués chez le juge parisien, en charge de l’affaire. Ils seront en effet entendus les 3 et 5 septembre.
Le magistrat devrait leur signifier leur mise en examen pour «homicide involontaire, non assistance à personne en danger et délit de fuite». Des faits pour lesquels ils risquent aujourd’hui 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende. Par ailleurs, le juge devrait se prononcer sur leur sort dans l’attente de leur procès devant un tribunal correctionnel et choisir entre un contrôle judiciaire ou un placement en détention. D’après le Figaro , le parquet qui s’est déjà prononcé a requis le contrôle judiciaire.


Nos deux lurons Claude Khayat et Éric Robic au lieu de rester discrets, n’ont de cesse de faire parler d’eux et de multiplier les infractions. Pas plus tard que ce jeudi, Éric Robic a été interpellé armé à Antibes. Il a été appréhendé alors qu’il sortait d’une boîte de nuit d’Antibes (Alpes-Maritimes) en possession d’un pistolet automatique 6,35 chargé.
Quant à Claude Khayat, il a été flashé à deux reprises à plus de 150 km/heure sur autoroute.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

 – Jamais deux sans trois

 – la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
 
 – Wanted

 – Les larmes de crocodile


Affaire Zeitouni, ça avance lentement mais surement

22 mars 2013

Le dossier de la police israélienne transmis en début de cette année à la justice française devrait en effet être entièrement traduit d’ici à quelques semaines. Ce travail qui a mobilisé deux traducteurs et qui, semble t-il, a été compliqué à accomplir en raison des multiples pièces fournies, constitue la dernière étape avant que le juge parisien, saisi de l’affaire, décidé du sort de Claude Khayat et d’Éric Robic.

Par ailleurs, le magistrat devra aussi déterminer les responsabilités entre les deux hommes. Claude Khayat qui s’est, dès le début, présenté comme le chauffeur de la cylindrée pourrait revenir sur ces premières déclarations. Selon les rumeurs persistantes dans le dossier, il s’était accusé en échange d’une somme qu’Éric Robic aurait accepté de verser pour effacer une dette auprès d’une organisation mafieuse.

Ça avance lentement mais surement.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

 – Jamais deux sans trois

 – la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
 
 – Wanted

 – Les larmes de crocodile


Affaire Lee Zeitouni, début des poursuites à Paris

11 juillet 2012

Enfin !
Le parquet de Paris a ouvert ce mercredi 11 juillet, une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé, après la plainte de la famille de Lee Zeitouni fauchée en 2011 à Tel Aviv par une voiture dans laquelle se trouvaient nos deux lurons et fuyards
Deux circonstances aggravantes ont été retenues: le délit de fuite et le manquement délibéré d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence, c’est-à-dire le non respect du code de la route.
Jusqu’a present on ne sait exactement qui était le conducteur du véhicule. Khayat ou Robic, mais cela est deja secondaire… RIEN NE SERT DE FUIR,
IL FAUT SAVOIR CONDUIRE ET SE CONDUIRE,
JUSTICE NE SAURAIT SE REDUIRE.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

Jamais deux sans trois

la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook

Wanted

Les larmes de crocodile