Le Vel d’Hiv 70 ans

14 juillet 2012

1942-2012, 70 ans, ces enfants Juifs auraient pu être encore des nôtres.

Tout commence donc les 16 et 17 Juillet 1942… 13 152 Parisiens sont arrêtés par la police puis entassés sans ménagement au Vélodrome d’Hiver. Parmi eux,  chose que l’on ne sait que trop peu, il y avait 4115 enfants de 2 à 16 ans.  Malgré leur jeune âge, ils ne seront pas protégé  de la barbarie et seulement une poignée s’en sortira, les autres mourront de privations ou seront gazés à leur arrivée à Auschwitz. 

« Ce jour-là, la France, patrie des Lumières et des droits de l’homme, terre d’accueil et d’asile, accomplissait l’irréparable » a déclaré Jacques Chirac le 16 juillet 1995.

Aujourd’hui depuis longtemps le Vel d’Hiv a étè rasé, et la plaque commémorative est dissimulée presque invisible des passants.

Je vous convie à lire 2 livres,  « Elle s’appelait Sarah » de Tatiana de Rosnay et « Des gens très bien » d’ Alexandre Jardin, aussi de voir l’exposition  « C’étaient des enfants ».

« Le marbre noir ne mentionnait pas que la police francaise avait été seule responsable de la tenue du camp, et de tout ce qui s’etait passè derriere les barbelés » (Elle s‘appelait Sarah, Tatiana de Rosnay)

« Tous ont cru que la France, c’était la protection.
Que l’impensable ne pouvait être pensé dans un cerveau francais.
Que les Gaulois ne les livreraient jamais aux Germains.
Qu’un regime obsédé par la famille ne les separerait pas de leurs enfants.
 » (Des gens très bien, Alexandre Jardin)

Du 26 juin au 27 octobre, la Mairie de Paris propose une exposition exceptionnelle et émouvante sur la tristement célèbre rafle du Vel’ d’Hiv, la première à concerner les enfants de plus de deux ans. L’exposition “C’étaient des enfants” prend place dans les salons de l’hôtel de ville !
A ne pas manquer, tant la richesse de documents  inédits sur cette période est unique. Au travers des yeux d’ enfants de l’époque on redécouvre ce drame, cette horreur !

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:
 – Des gens très bien
Des gens très bien (suite)


des gens très bien (suite)

8 mai 2012

Tous ont cru que la France, c’était la protection.
Que l’impensable ne pouvait être pensé dans un cerveau francais.
Que les Gaulois ne les livreraient jamais aux Germains.
Qu’un regime obsédé par la famille ne les separerait pas de leurs enfants.
Alexandre Jardin, des gens très bien

A lire ou à relire aussi sur ce blog
Des gens très bien


Des gens trés bien

6 mai 2012

Si nous ne sommes pas coupables des actes de nos pères et grands-pères, nous restons responsables de notre regard.
Alexandre Jardin a le courage de « tirer » sur son grand père, le « Nain Jaune », chef de cabinet de Laval le matin de la rafle  du Vel d’Hiv, le 16 juillet 1942.
Voici ses definitions des gens trés biens


Des gens trés bien,
Des gens trop habitués à congedier le rèel,
Des gens qui ont l’habitude de s’exhiber pour se cacher, 
de mettre du plein soleil la il y avait eu trop de nuit et de brouillard.
Des gens préferant le refuge du flou à l’horreur de la netteté,
Comme des millions de familles francaises anxieuses d’ouvrir les placards moisis de la collaboration.

C’est la peut être ce qu’il y a de plus diabolique: les collabos ne furent pas diaboliques , mais des gens trés bien, dotes de vertus morales solides.
La criminalite de masse reste par definition le fait d’hommes éminemment moraux.
Pour tuer beaucoup et discriminer sans remords, il faut une ethique.

J’ai fini par admettre avec terreur qu’il y a chez tout homme, ou presque, un invicible besoin de rester un type bien à ses propres yeux.

Un livre à lire à tout prix, d’ailleurs il a obtenu le prix des lecteurs 2012.
A suivre……demain.