Les chiffres du déclin ou le désastre démographique russe

26 octobre 2010

La population de la Russie s’établissait à 142 millions d’habitants en novembre 2009. La population a atteint un sommet historique à environ 148 689 000 en 1991, juste avant l’éclatement de l’Union Soviétique.
S’en est suivi un déclin démographique prononcé avec une diminution de sa population d’environ 0,5% par an soit 700,000 personnes, par la combinaison d’une baisse de la natalité et d’une hausse de la mortalité.

Maladies, alcool et accidents combinés avec une moyenne d’un enfant par couple et une espérance de vie de 60 ans, et on ne peut que parler de désastre demographique russe.

2010 nous ramène donc au niveau des années 1980, et à ce rythme dans 20 ans en 2030 la population russe sera inférieure à celle de 1950 soit un immense bond en arrière sur un siècle entier.
On comprend donc que la Russie ne peut faire face aux defis du XXIeme siècle, des villages fantômes se multiplient pas loin de Moscou. Fini la superpuissance Soviétique, fini aussi la puissance Russe, c’est le déclin…. mais l’histoire n’a pas dit son dernier mot, les migrations changeront peut être un peu les choses mais on ne parlera plus de Russie blanche.

PS: Dommage! les femmes russes sont à mon humble avis les plus belles du monde: de Jérusalem à Montréal elles font ravage.


Comment sera le monde en 2025? le rapport de la CIA

27 mars 2010

Comment sera le monde en 2025? Le rapport de la CIA évoque une économie qui se mondialise, une démographie discordante avec des populations en croissances, d’autres en déclin, le boom des retraites, les migrations, les nouveaux acteurs du BRIC, l’aube de l’ après pétrole, la vague terroriste qui s’essouffle, des conflits sur les ressources naturelles, et les capacités des EU qui diminuent, et encore beaucoup de points d’interrogations sur l’avenir de la démocratie, l’intolérance croissante, les pandémies, les armes atomiques et j’en passe , rien de bien spécial car la CIA a basé son rapport sur une extrapolation du présent avec l’aide de nombreux laboratoires d’idées et d’experts.
Mais les 10 ,15 ou 20 années à venir seront plus riches d’imprevus que de certitudes. Qui avait prevu le 11 septembre, qui avait prevu Facebook et leurs consequences.

L’avenir est un grand point d’interrogation

?


Révolution démographique aux Etats-Unis.

13 mars 2010

Les Etats-Unis sont probablement à l’aube d’une révolution démographique. Pour la première fois de son histoire, le pays pourrait connaître en 2010 un nombre de naissances supérieur chez les minorités ethniques Afro-Américains, Hispaniques et Asiatiques- à celles constatées chez la majorité blanche, affirme un article publié mercredi par un sociologue américain, Kenneth Johnson.
En gros, si le nombre de
nouveaux nés blancs < nouveaux nés des minorites ethniques
==>les minorités représenteront la majorité de la population américaine dans pas très longtemps…. vers 2040.
En 2050, 54% de la population du pays soit 235.7 millions d’individus appartiendront aux minorités. A titre de comparaison, les blancs composent actuellement près des deux tiers (2/3) de la population américaine.


«Il y a maintenant aux Etats-Unis un fossé générationnel entre une population blanche vieillissante et les minorités ethniques dynamiques et jeunes», relève Kenneth Johnson.
Après le Canada, les Etats Unis, il y a aussi une Europe vieillissante qui refuse de voir une réalité: « la race blanche est en voie d’extinction ». Le monde change lentement mais sûrement.


Le nouveau Canada avec Vancouver la chinoise, Toronto l’indienne et Montréal l’arabe.

12 mars 2010

Au cours des 20 prochaines années (c-a-d demain!) un grand changement démographique va modifier le paysage du Canada.
30 % de la population canadienne (soit 1 canadien sur 3) appartiendra à un groupe de minorités visibles. Les Asiatiques compteraient pour 55 % des minorités visibles.

La publication intitulée Projections de la diversité de la population canadienne, 2006 à 2031 signale que, quel que soit le scénario de croissance examiné, la diversité de la population du Canada continuera de s’accroître de façon importante au cours des deux prochaines décennies.
Ces gens, autres que les autochtones, qui ne sont pas de race blanche ou qui n’ont pas la peau blanche, selon la définition de Statistique Canada, composeraient 63 % de la population de Toronto, 60 % de celle de Vancouver, et 31 % de celle de Montréal, (soit presque le double comparé à 2006 dernière année du recensement).

Alors que Toronto et Vancouver accueilleront des immigrants venus surtout de pays asiatiques, Montréal verra sa population arabe s’accroître rapidement, au point que cette population aura presque rattrapé celle des Noirs.

L’arrivée d’autant d’immigrants aura un effet sur la confession religieuse de la population canadienne. Mauvaise nouvelle pour l’Église catholique. Le nombre de personnes de confession chrétienne diminuera de 10 % au cours des 20 prochaines années, passant de 75 % à 65 %.
La confession musulmane fera un bond de 35 % comparé à 2006.

Le Canada serait ainsi une nation globale à l’image de la mondialisation du XXIeme siècle, pour le meilleur ou pour le pire.