De la Démocratie à la Stochastocratie ou de Sarko à Bibi

6 avril 2018

Dernieres heures de liberté pour l’ex-président brésilien Lula en route pour la prison. En Corée du Sud, la presidente Park Guen Hye vient d’être condamnée à 24 ans de prison pour avoir reçu des pots de vins du géant Samsung

Ehud Olmert, Moshé Katsav (Israel), Alfonso Portillo et Otto Pérez Molina (Guatemala), José Socrates (Portugal), Alberto Fujimori (Péru), Karim Wade (Senegal), le fameux Silvio Berloscuni (Italie), tous ces politiciens du XXI iéme siecle font ou ont fait de la prison.

Ajoutons ceux qui attendent leur jugement avec en tête Sarko et Bibi, les rois/reines/princes qui échappent de justesse vu leur statut, les despotes genre Erdouan ou Poutine qui sont au dessus des lois.
Et voici le panorama de nos élus qui s’imaginent au-dessus des lois simplement parce qu’ils ont étè élu démocratiquement, tous au service du fric, tous à la recherche du fric, tous qui ne songent qu’à recevoir des pots de vin, alors ne nous demandons pas pourquoi le monde va mal, pourquoi les Etats vont à la derive, pourquoi notre monde est pollué .
Nous elisons des caméléons. Beaux parleurs ils nous font entendre ce qui nous plait tel le renard au corbeau dans les fables de la Fontaine, et une fois leur fromage obtenu ils courent vers d’autres horizons pour se remplir les poches et pouvoir se payer non seulement de meilleurs fromages mais plutot des usines à fromages !

Et bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
À ces mots, le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur….

biblidpoe_001i01

Heureusement que souvent (mais pas toujours) Justice est faite mais les degats collateraux que l’humanité paye sont énormes et irreparables.
L’élection democratique dit-on, reste le moins mauvais des systemes, vrai, mais ne vaudrait-il pas mieux tirer au sort nos elus comme le faisaient les romains.
Une machine désignera au hasard un citoyen lambda qui deviendra le chef suprême: le Stochastocrate.
Le mot est forgé sur les racines grecques kratein (gouverner) et stokhastikos (aléatoire).
Vous conviendrez que Tintin ou monsieur Dupond au pouvoir feraient moins de degats qu’un Sarko ou un Bibi !


15 secondes de réflexion sur le conflit Israel – Hamas

22 novembre 2012

«Ce n’est pas un dossier complexe. Vous avez un groupe terroriste tirant des roquettes contre Israël.»
«Peut on d’ailleurs discuter de l’équivalence morale entre un groupe terroriste, le Hamas, et une démocratie, Israel.» (John Baird, ministre canadien des Affaires étrangères)


Stephen Harper ou la vérité à tout prix.

9 novembre 2010

Cela rapporte beaucoup plus de votes d’être anti-israélien que de prendre position. Mais tant que Stephen Harper sera Premier ministre, le Canada prendra cette position, quel qu’en soit le coût.

Du courage, de la clarté dans les idées, cette responsabilité de choisir entre le bien et le mal et de l’assumer. Rares sont les politiciens occidentaux qui sont si clairs, qui mettent les points sur les i. Stephen Harper est donc un phare, un juste parmi les justes que j’en viens à regretter que nous n’ayons pas sur Terre beaucoup de dirigeants de cette augure. Je le cite sur l’antisémitisme, l’injustice faite à Israel lumière dans un monde émergeant d’une obscurité profonde.
Ah, si il avait encore 10 justes (politiciens) sur Terre, nous aurions droit à l’espoir, au respect du prochain, au bonheur, au Messie…….., mais en attendant Godot je vous laisse avec une partie de ce discours courageux.

Un impitoyable tenant de cette idéologie menace effrontément de « rayer Israël de la carte » . En exploitant les idéologies antisémites, antiaméricaines et antioccidentales, il vise le peuple juif en désignant sa patrie, Israël, comme la source de l’injustice et des conflits mondiaux, et utilise pour ce faire et de manière perverse, le langage des droits de la personne.
 
Nous ne devons cesser d’exposer ce nouvel antisémitisme pour ce qu’il est. Comme tout autre pays, Israël peut, bien sûr, faire l’objet de critiques justes. Et comme tout pays libre, Israël peut lui-même se soumettre aux critiques que suscite un débat démocratique sain et nécessaire. Mais quand Israël, le seul pays au monde dont l’existence même est attaquée, fait l’objet d’une condamnation constante et ouverte, je crois que nous sommes moralement tenus de prendre position. Il est de notre devoir à nous tous de nous élever contre la diabolisation, les « deux poids deux mesures » et l’atteinte à sa légitimité dont il fait l’objet.

Et mes amis, je dis cela non seulement parce que cela est juste, mais parce que l’histoire nous enseigne, et l’idéologie du mouvement anti-israélien ne le dit que trop bien si nous l’écoutons, que ceux qui menacent l’existence du peuple juif sont, à terme, une menace pour nous tous.

Comme je l’ai dit à l’occasion du 60e anniversaire de la fondation de l’État d’Israël, Israël apparaît comme une lumière, dans un monde émergeant d’une obscurité profonde. Contre toute attente, cette lumière n’a pas été éteinte. Elle brille confortée par les principes universels de toutes les nations civilisées- la liberté, la démocratie et la justice.

Source: Déclaration du Premier ministre du Canada à la conférence d’Ottawa sur la lutte à l’antisémitisme, lundi 8 novembre 2010.


Effet pervers des démocraties

1 juillet 2010

Le choix des majorités constitue désormais le fondement des valeurs.
Sont présentés et perçus comme essentiels, donc bénéfiques, les objets, les faits, les événements – un concert, une manifestation, une fête, une éclipse de soleil, la mort d’une princesse, le transfert d’un sportif, etc- qui auront suscité l’engouement du plus grand nombre d’individus.
Par voie de conséquence, ce qui ne touche que les minorités est dénué de tout intérêt et de toute valeur.
On constate donc, non sans surprise, que ce qui mobilise les masses passe automatiquement pour authentique et beau, que la quantité passe pour qualité. Ce ne sont plus le vrai et le beau qui rassemblent, c’est ce qui rassemble qui est vrai et beau.

Source: Illusions & Mensonges, Jean Paul Hameury


Israel: trop de démocratie nuit à la démocratie

11 février 2009

Les résultats des élections en Israel font entrer a la Knesset 11 partis dont 6 qui ont entre 3 à 5 mandats soit 24 mandats (ou 20% ) des 120 sieges.
Kadima et le Likoud étant au coude à coude il sera donc difficile de former une coalition de 60 sièges ou plus.
Tout aurait été plus simple si l’on avait contraint les partis à  un minimum de 6 sièges (ou 5%) pour êtres représentés, nous nous serions retrouvés avec 5 partis , 2 de droite , 2 du centre et un parti religieux.


kadima 28 likud 27 liberman 14 travaillistes 13 sash 11 et les autres 24

Extrapolons les résultats obtenus:
Le centre aurait eu 51 sieges (36 kadima, 15 travaillistes)
La droite aurait eu 55 sieges (35 likoud, 20 liberman)
et les religieux Shash 14 mandats.

Une coalition centre-religieux aurait eu la majorité avec 65 sieges et  une coalition droite-religieux 69 sieges.
Une simple coalition kadima-likoud aurait été possible avec 36+35 = 71 sieges.
Malheureusement le nombre de petits  partis vient compliquer la tâche.
Trop de démocratie en Israel,  cela nuit à la démocratie.
Dire que les E-U avec 300 millions d’habitants  n’ont que de 2 partis.
S’ ils  devaient appliquer la methode israélienne nous aurions 50 * 11= 550 partis !

PS: cet article a été publié sur darnna