Vain G20

28 juin 2010

Un sommet pour rien ! Les promesses pour une réduction par deux des déficits pour 2013 n’engagent personne, d’ailleurs en 2013 que restera t’il d’élus de tous ces dirigeants, et pour preuve ceux qui ont une échéance électorale proche tel Sarkozy ou Obama choisissent plutôt la relance (« après moi le déluge ») , et les autres qui viennent d’être élu ou réélu tel Cameron ou Merkel choisissent la rigueur et la réalité.

Les 12 chefs d Etat (G20 non G8) n’ont pas eu leur mot à dire et certains ont préféré regarder la deuxième mi-temps du match de football de huitième de finale Angleterre-Allemagne. Bref, ils ont eu droit à un soirée festin et à la photo traditionnelle et, ont compris que le G8 veut rester celui qui décidera, eux ne devront que se féliciter d’être présent.
Donc ce G20 se termine par du flou à l’image des dirigeants actuels et avant tout du no1 mondial Obama.